Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Attentat en Afghanistan : 58 morts et 150 blessés dans une explosion à Kaboul

Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2011, 09:02am

Catégories : #Politique internationale

 

Attentat en Afghanistan : 58 morts et 150 blessés dans une explosion à Kaboul


media_xl_4506110.jpg
© afp

7S7 MISE À JOUR   Au moins 58 personnes ont péri mardi dans deux attentats en Afghanistan, dont le plus meurtrier, perpétré par un kamikaze, a tué notamment des enfants à Kaboul dans une procession chiite de l'Achoura, une des fêtes les plus sacrées de cette branche de l'islam, minoritaire dans ce pays.

© afp
© reuters
© reuters
© reuters
© reuters

Les insurgés talibans, sunnites radicaux qui considèrent toutefois les chiites comme des hérétiques et les empêchaient de facto de célébrer leurs fêtes quand ils étaient au pouvoir de 1996 à 2001, ont "condamné" l'attentat de Kaboul, qualifié par eux de "contraire à l'islam". 

"54 personnes sont mortes et 150 sont blessées" dans l'attentat de Kaboul, a déclaré à l'AFP Ghulam Sakhi Kargar Noorughli, porte-parole du ministère de la Santé, indiquant se baser sur la compilation des chiffres donnés par les différents hôpitaux. La police a attribué l'attentat à un kamikaze. 

Quasi-simultanément, un deuxième attentat a tué au moins quatre personnes à Mazar-i-Sharif (nord), près du principal sanctuaire de la ville, mais on ignore pour l'heure s'il visait les chiites, qui y sont minoritaires mais fortement représentés. 

L'attentat de Kaboul est le plus meurtrier dans la capitale depuis celui qui avait visé l'ambassade d'Inde en juillet 2008 et fait plus de 60 morts. Cet attentat semble le premier de cette ampleur visant explicitement la minorité chiite en Afghanistan, où les violences interconfessionnelles sont rares, alors que les attentats antichiites sont fréquents au Pakistan voisin. 

"C'est la première fois qu'à l'occasion d'une fête religieuse aussi importante en Afghanistan un acte terroriste aussi horrible a lieu", a réagi le président Hamid Karzaï en Allemagne, où il participait la veille à une conférence internationale sur l'Afghanistan. 

L'Achoura, dont les dix jours de célébrations culminaient mardi, commémore le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et troisième imam du chiisme, tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid à Kerbala (actuel Irak). 

L'Afghanistan compte 20% de chiites, en grande partie issus de la minorité ethnique Hazara, victime de nombreuses exactions sous le régime des talibans. 

A Kaboul, au moment de l'explosion, plusieurs centaines de fidèles, dont des femmes et des enfants, se pressaient dans la rue devant le sanctuaire pour assister à une procession, au cours de laquelle les pèlerins se flagellent le dos avec des chaînes terminées par de longues lames acérées. 

A Mazar-i-Sharif, le sanctuaire visé par une bombe dissimulée sur une bicyclette, respecté par les chiites comme les sunnites, est réputé avoir été élevé sur la tombe d'Ali, considéré comme le premier imam et le successeur de Mahomet par les chiites. 

La police a indiqué ne pas savoir si l'attentat avait un rapport avec l'Achoura. 

L'Afghanistan est plongé depuis dix ans dans une guerre meurtrière opposant le gouvernement et la force internationale qui le soutient, composée de quelque 130.000 soldats aux trois quarts américains, aux talibans et autres rebelles islamistes. Leur insurrection s'est considérablement intensifiée et a gagné du terrain ces quatre dernières années. (afp)

source : 7sur7.be

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents