Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Aux États-Unis, la justice légalise les fraudes de l'industrie pharmaceutique...

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2012, 21:47pm

Catégories : #Santé - psychologie

Aux États-Unis, la justice légalise les fraudes de l'industrie pharmaceutique...
medicaments-sans-amm.pngVendre un médoc' anti-rhume en le faisant passer pour un anti-cancéreux... sans aucune justification scientifique : c'est désormais possible, au pays de l'oncle SAMM (sans AMM)... au nom de la liberté d'expression ! 

C'est un jugement qui va profondément bouleverser l'industrie américaine de la santé, si les choses en restaient là : une cour d'appel vient d'autoriser les firmes pharmaceutiques et leurs représentants à vendre des médicaments pour des indications non approuvées par les autorités de santé. 

Alfred Caronia, un vendeur du labo Orphan Medical Inc, a été condamné en 2008 pour avoir promu un narcoleptique contre l'insomnie et la fibromyalgie, entre autres. Si la pilule en question, le Xyrem, avait bien été approuvée par les autorités US pour traiter la narcolepsie, celles-ci ne s'étaient jamais prononcées sur les autres pathologies. Il est même possible qu'aucune étude n'ait jamais été effectuée sur le sujet. Mais qu'à cela ne tienne... la Cour d'appel de New York a jugé lundi (à deux juges contre un) que cette condamnation contrevenait au premier amendement... qui garantit la liberté d'expression ! 

Vendre du poison est donc désormais autorisé... au nom de liberté d'expression. Il fallait l'inventer... 

"Le gouvernement ne peut poursuivre ni les firmes pharmaceutiques ni leurs représentants [pour la promotion de l'utilisation d'un médicament hors AMM*] sans contrevenir à la liberté d'expression" a déclaré le juge Denny Chin. Cette décision "remet en cause les fondements mêmes de notre système centenaire de réglementation des médicaments" écrit la juge (réfractaire) Debra Ann Livingston. Un système "mis au point pour protéger les consommateurs contre les allégations mensongères et sans fondement concernant la sécurité et l'efficacité des médicaments" conclut-elle. 

Le gouvernement peut toujours porter l'affaire devant la Cour Suprême. En attendant, les Big Pharma trinquent à leur (propre) santé... c'est bien ça l'important. 

[* AMM: autorisation de mise sur le marché attribuée à un médicament bien précis pour une ou plusieurs pathologies bien précises ]
Source: LMOUS
Commenter cet article

Antisioniste 06/12/2012 02:17


Je comprend pas la, mais que viens faire la liberté d'expression dans une affaire de santé public?


je suis vraiment dans un délire total, qui suis je pour osé parler , me l'ouvrir, face a big pharma big brother et big shoa?


Antisioniste tu dois faire ton shoa, ou tu es avec cela ou avec cela fait ton shoa

Laurent Franssen 06/12/2012 01:38


La liberté d'expression sur des paquets de médicaments ...?

La liberté de modifier des indications et prescriptions faites par le corps professoral de la médecine ?

A tout le monde???

Et au nom de quoi?
De rien j'imagine bien !

*

La mort au rats est un médicaments contre les nuisibles que je sache [ au nom de la liberté d'expression ]

Enfin...

Si j'en achetais se serait plus pour sauvegardé l'entreprise du fabricant que pour aller m'en soigner mon cancer.

Bien !

Toujours au nom de la liberté d'expression et pour le plus grand bien de tous tout ce la basé sur rien

...

*

Ni cancer, ni violé, vous voici recalé au rangs des misérables
qui
ce croyant charitable
vous laisse à votre table et vos assiettes vides... 

Laurent Franssen 06/12/2012 01:31


au pays de l'oncle SAMM (sans AMM)... au nom de la liberté d'expression


euh...
Oui, d'accord.

Mais non, sans âme*

On ne peut pas 
faire un jeu de mot + user de " liberté d'expression " et encore se faire comprendre de tous...

En tout cas j'en doute.
Et si vous essayez vous n'obtiendrez que des leçons.

reste la possibilité d'expliquer ce qu'est de AMM l'acronyme. 

Archives

Articles récents