Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri

Publié par wikistrike.com sur 16 Novembre 2012, 10:35am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri

Communiqué de l’Association Kokopelli


telechargement.jpgL’Association Kokopelli a décidé de présenter «  Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri  »

, – un article d’investigation concernant l’organisation Avaaz, rédigé par Dominique Guillet et posté sur son site Liberterre – car nous sommes scandalisés qu’une pétition en défense de Kokopelli ait été présentée, sans notre consentement, par cette organisation militariste (1). Cette pétition, de plus, colporte des informations complètement erronées. Depuis plusieurs mois, nous ne cessons d’informer nos amis et clients que nous n’avons pas été condamnés par la Cour Européenne de Justice à stopper nos activités (4), que nous ne sommes pas fermés, que nous continuons d’exister et que nous continuons de distribuer des semences.

Par la même occasion, nous dénonçons tout autant l’opacité de l’organisation Change.org qui, elle aussi, a mis en ligne une pétition concernant Kokopelli sans notre accord (2). Ces sites pétitionnaires sont une gigantesque farce :  Dominique Guillet, en utilisant une fausse adresse e-mail et un pseudonyme, a lancé une parodie de pétition adressée au directeur de Change.org pour demander que la pétition pour sauver Kokopelli soit supprimée ! (3) Cela prouve amplement le niveau de non-sécurisation de Change.org – une organisation basée à San Francisco, employant plus de 100 salariés et mettant en ligne 500 nouvelles pétitions tous les jours. La première question fondamentale que l’on doive se poser : quels sont les gentils financiers qui rémunèrent plus de 100 salariés chez Change.org ? L’un de ces gentils financiers est l’incontournable milliardaire prédateur George Soros, évoqué dans l’article de Dominique sur Avaaz, car Change.org fait partie de Media Consortium, un pseudopode de l’empire Soros. Change.org et Avaaz partagent de la même opacité quant à leurs finalités intrinsèques ; d’ailleurs, Ben Wikler, le directeur de campagne d’Avaaz vient de devenir le vice-président et directeur exécutif de Change.org.

Quel est l’objectif réel de toutes ces pétitions – prétendument destinées à sauver Kokopelli – dont le premier effet collatéral est de semer le doute, dans le public, quant à notre capacité de continuer notre travail de libération des semences et d’exister ?

 

Nous remercions tous les amis de Kokopelli de faire circuler ce présent communiqué.

(1) http://www.avaaz.org/fr/petition/Que_la_justice_revienne_sur_la_decision_prise_contre_Kokopelli/

 (2) http://www.change.org/fr/pétitions/françois-hollande-faire-annuler-la-condamnation-de-kokopelli

 (3) http://www.change.org/fr/pétitions/ben-ratray-et-les-responsables-de-change-org-faites-stopper-la-pétition-concernant-l-association-kokopelli

 (4) http://kokopelli-semences.fr/juridique/proces_perdu_2012

Commenter cet article

Dominique Guillet 21/11/2012 15:54


Ce n'est pas le propos de Kokopelli d'analyser le système de fonctionnement de cette organisation et nous allons nous en tenir, pour le moment, aux affirmations des dirigeants de la branche
française selon lesquels toute cette masse salariale est prise en charge par "la publicité sous forme de pétitions sponsorisées, semblables aux vidéos sponsorisées sur YouTube, aux liens
sponsorisés sur Google ou aux tweets sponsorisés sur Twitter". 


Quant à l'affirmation du directeur de campagne de  Change.org/France selon laquelle "notre activité, c'est le bien social", nous tenons à informer tous les militants et activistes
qu'en date du 25 octobre 2012, le périodique en ligne Huffington Post (1) a publié un très long article, sous la plume de Ryan Grim, stipulant que des documents internes, et strictement
confidentiels, ont été "libérés" par un salarié de Change.org - qui a été subséquemment et très rapidement remercié par l'organisation. Selon ces documents, Change.org modifie totalement sa
politique d'entreprise à compter du 24 octobre 2012 et cette modification drastique ne doit être connue ni du grand public ni de la presse. Il est précisé par exemple que "Nous n'avons pas
prévu de prendre des mesures afin d'informer  les utilisateurs quant à notre nouvelle conception/mission/vision ou quant à nos nouvelles orientations de publicités". Dans l'un des
documents consacrés à des questions/réponses types, on peut lire le passage suivant: "Question: qu'en est-il de toute publicité visant à promouvoir des campagnes contre l'avortement, pour
l'armement des citoyens ou pour la déstabilisation des syndicats? / Réponse: nous sommes ouverts à toute organisation représentant tous les points de vue y compris ces points de vue avec lesquels
nous sommes personnellement (et fortement) en désaccord".  Sans commentaires. Nous renvoyons les intéressés anglophones à l'article fort bien documenté de Ryan Grim. 


La question fondamentale  peut donc encore se poser - pour tous ceux qui persistent à croire que de gentillettes pétitions puissent nous aider à neutraliser les prédateurs psychopathes:
Change/org au service de quel bien social? 


Dominique Guillet. 


http://www.huffingtonpost.com/2012/10/22/changeorg-corporate-gop-campaigns-internal-documents_n_1987985.html

Sarah Change 19/11/2012 13:06


Bonjour,


Je suis Sarah, de Change.org.
Pour information, voici la réponse que nous avons faites à Jean-Marc Guillet, président de Kokopelli.


« Bonjour Jean-Marc Guillet,


Je suis Benjamin des Gachons, directeur des campagnes de Change.org France.
Je souhaite répondre à votre communiqué ci-dessous:
https://kokopelli-semences.fr/actualits/nouvelle_novembre_2012


Change.org est la plus grande plateforme mondiale de pétitions où chacun, individu ou association, peut lancer des campagnes sur les sujets qui lui tiennent à coeur.


Il peut s’agir de Benoît Coulon, escrimeur fan de handisport qui a forcé France Télévision à donner plus de visibilité aux Jeux Paralympiques; du collectif Féministes en mouvements ayant obtenu
de la Ministre des droits des femmes l’organisation prochaine d’états généraux contre le viol; ou encore du Réseau Environnement Santé qui vient de lancer avec 16 associations une pétition pour
que les députés fassent appliquer l’interdiction du Bisphénol A dès 2014.


Notre mission consiste à donner à toute personne le pouvoir de créer le changement qu’elle souhaite voir. Pour cela, nous offrons à nos utilisateurs des outils de pétition gratuits et un
accompagnement pour leur permettre de faire connaître leurs pétitions et obtenir gain de cause. Vous trouverez ici une présentation plus détaillée de notre travail:
http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre


Si chacun peut lancer une pétition, nous refusons cependant tout contenu à caractère raciste, haineux ou discriminatoire.


Quand il y a quelques semaines, nous avons constaté que la pétition lancée par Jean Delquignies en soutien à votre association, prenait de l’ampleur sur notre plateforme, nous lui avons demandé
s’il avait l’intention de prendre contact avec vous pour vous en parler, afin de voir en quoi cette pétition allait dans le bon sens. Il m’a répondu que oui, il me l’a confirmé hier. Comme il me
l’a indiqué par téléphone, sa démarche est celle d’un citoyen respectueux de votre travail. Aussi, si sa pétition colporte des informations erronées, il sera sans doute prêt à la modifier ou la
stopper. Mais nous ne modifions pas de pétitions à la place de nos utilisateurs.


Merci de noter également que le 29 octobre dernier, Jean Delquignies envoyait un message à tous les signataires de sa pétition reprenant votre “Rectification sur les conséquences de la décision
de la Cour de Justice de l’Union Européenne”, afin de “rectifier une erreur d’interprétation sur la condamnation”.


Il y a quelques jours, nous avons également pris connaissance de la pétition que vous appelez parodique, demandant à Change.org de stopper la pétition de Jean Delquignies.


Comme je viens de vous l’indiquer, nous ne modifions ni ne stoppons de pétitions à la place de nos utilisateurs. L’équipe de Change.org France est à votre entière disposition pour faciliter la
prise de contact avec Jean Delquignies, si vous estimez qu’il doit retirer des fausses informations véhiculées par sa pétition sur Change.org. Mais je suis persuadé qu’il va vous contacter au
plus tôt pour le faire.


Concernant la suite de votre communiqué, je tenais à indiquer que Change.org n’est pas financé par George Soros et ne fait pas partie de Media Consortium.


Notre modèle économique est le suivant: nous proposons à des organisations, essentiellement des ONG, de faire connaître leurs campagnes auprès de nos utilisateurs sous forme de pétitions
sponsorisées, comme le décrit la page suivante:
http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre/business-model


Ce modèle économique garantit notre autonomie financière. Nous sommes une entreprise sociale qui réinvestit tous ses revenus dans le développement de la plateforme dans le monde et dans la mise à
disposition de nouveaux outils gratuits pour nos utilisateurs. Je vous renvoie de nouveau à cette page pour en savoir plus sur notre statut:
http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre/business-model


Tous les jours, sur tous les continents, des pétitions lancées sur Change.org par des individus ou des associations aboutissent à des changements positifs et concrets. Vous trouverez quelques
exemples récents en haut de notre page d’accueil:
http://www.change.org/fr


Aussi, nous prenons très au sérieux votre observation selon laquelle la pétition que vous signalez pourrait semer le doute quant à votre capacité de continuer votre travail. Une fois encore, je
suis certain que Jean Delquignies va vous contacter et je reste à votre disposition pour faciliter cette mise en relation.


Je vous prie de bien vouloir publier ce droit de réponse sur votre site internet.


Bi

Dominique Guillet 16/11/2012 14:55


Aucune pétition n'a été formulée par des employés de Kokopelli. Cela fait des mois que nous condamnons ces pétitions insensées qui colportent de fausses rumeurs sur notre association. 


 


Nous redisons: Avaaz, à bas les masques!

*** 16/11/2012 13:20


Je signale que c'est vous Wikistrike qui aviez publiez l'annonce comme étant
kokopelli codamné à cesser ces activité,
c'est moi qui l'ai transmis a kokopelli,
et ce sont ces employés de kokkopeli qui on formulé la pétition et qui me l'ont transmise,
c'est ensuite moi qui ai dstribué cette pétition autour de moi.

*

Je signale que d'autres auront surement agis de même.

*

Vous voici face à l'impératif de vérification avant publication.

Archives

Articles récents