Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Avantages fiscaux : comment François Hollande faisait baisser de 50% son imposition quand il était député et élu local

Publié par wikistrike.com sur 28 Décembre 2012, 18:56pm

Catégories : #Politique intérieure

 

Avantages fiscaux : comment François Hollande faisait baisser de 50% son imposition quand il était élu local

blog--hollande-F_bib.jpgC'est bien connu, François Hollande n'aime pas les riches. Mais manifestement, il n'aime pas non plus payer des impôts. Le Canard enchaîné en date du 28 mars explique comment François Hollande réussit à réduire de moitié sa facture au fisc en cumulant, en toute légalité, les avantages fiscaux des députés et ceux des conseillers généraux.

Selon les chiffres 2010 fournis par le candidat lui-même au Canard enchaîné, Hollande a gagné cette année-là 101 456 euros. "Sur cette somme, il a réglé 10 113 euros, soit un taux d'imposition de 10%", indique l'hebdomadaire. Or, "pour un quidam à situation familiale équivalente, la facture se serait élevée à 20 000 euros. Économie : 10 000 euros, soit 50%".

Pourquoi Hollande a-t-il bénéficié d'une telle réduction d'impôts ? Car il cumule les avantages fiscaux : "En tant que député, près du quart de son indemnité parlementaire (14 700 euros sur 62 300 par an) n'est pas imposable. Mais il y a mieux, explique Le Canard. Élu local en Corrèze, Hollande bénéficie du système de retenue à la source. Son revenu est ainsi divisé en deux parts, imposées séparément : revenu local d'un côté et revenu parlementaire de l'autre. Ainsi, il reste deux fois dans les tranches d'imposition les plus basses, autour de 20%, échappant à la tranche supérieure à 41%". Et comme le reconnait son conseiller fiscal, interrogé par le volatile, "ce système casse fortement la progressivité de l'impôt". Hollande, victime de privilèges imposés ? Pas exactement : comme le souligne Le Canard, "c'est l'élu qui choisit son régime fiscal, droit commun ou retenue à la source". Le candidat socialiste sait donc parfaitement profiter du système pour diminuer ses impôts. Et sauf propositions de dernière minute, son programme ne prévoit pas de modifier ces avantages fiscaux pour les élus.


*** Source - Hervé Martin, "Les finasseries fiscales de Hollande, Le Pen, Bayrou", Le Canard enchaîné n°4770, 28/03/2012

 

Politique.net

 

Archives

Articles récents