Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ayrault appelle les Français à accepter la mondialisation

Publié par wikistrike.com sur 4 Janvier 2013, 03:41am

Catégories : #Politique intérieure

Ayrault appelle les Français à accepter la mondialisation

 

 

Jean-Marc-Ayrault-930X620_scalewidth_630-150x150.jpgLa France doit tirer parti de la mondialisation et encourager la prise de risque sans renier son modèle économique et social, qui doit être «renouvelé», estime le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, dans une tribune publiée jeudi par Le Monde. Ce long texte précise le cap du gouvernement, qui entame avec son premier conseil des ministres de l'année douze mois difficiles sur le plan économique avec une feuille de route pour les six mois à venir.

«La France est à la croisée des chemins», écrit Jean-Marc Ayrault, qui souligne que le modèle politique, social et économique fondé depuis deux siècles est aujourd'hui fragilisé par les inégalités, la dette publique et le chômage. La montée des extrêmes dans les urnes et la défiance qui «paralyse nos relations sociales et politiques» obligent également la France à réinventer son modèle, sans rupture mais en refusant un prétendu «âge d'or», ajoute-t-il.

«La mondialisation est l'occasion d'élargir la diffusion de nos produits»

«La crise que nous traversons est d'abord économique et sociale. La tentation est grande d'en reporter la responsabilité sur autrui, d'accuser la libéralisation des échanges commerciaux et financiers, la concurrence des pays à bas coûts et les politiques conduites en Europe», poursuit le Premier ministre.

Il s'agit là d'une charge contre l'extrême droite et le Front de gauche, qui utilisent souvent ces arguments, mais aussi d'une pique à l'encontre du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, chantre de la «démondialisation». Certes, souligne Jean-Marc Ayrault, «il n'est pas question de nier les dangers du néolibéralisme et du capitalisme financier», qui doit être régulé avec l'adoption de règles sociales et fiscales communes à l'échelle européenne.

«Mais n'oublions pas que la mondialisation est aussi l'occasion d'élargir la diffusion de nos produits, d'attirer des entreprises et des emplois et de bénéficier d'innovations venues d'ailleurs», ajoute-t-il. «La France, avec ses 120.000 entreprises exportatrices et sa créativité intacte, n'a aucun intérêt à se replier sur elle-même.»

Source: 20minutes

Commenter cet article

Arlette 17/02/2013 04:08


http://www.mecanopolis.org


En 1995 eût lieu le premier State Of The World Forum, à l’Hôtel
Fairmont, dans la ville de San-Francisco. L’objectif de la Rencontre était d’analyser l’état du Monde, de fixer des objectifs souhaitables et les moyens de les atteindre, et de définir la
Politique globale utile à leur mise en œuvre.





Les dirigeants réunis à San-Francisco sont parvenus à la conclusion que la mise en place d'une « société 20/80 »
était inéluctable  - à savoir une société dans laquelle le travail de 20 % de la population mondiale sera suffisant pour soutenir la totalité de l’appareil économique de la planète. La
population restante (80 %, donc) s’avérera superflue, et, ne disposant pas de travail ni d’aucune forme d’occupation, nourrira une frustration croissante.


Voir la vidéo :  http://www.dailymotion.com/video/xutwr2_solution-finale-de-la-crise-economique-a-la-reduction-des-populations_news

Pablo 05/01/2013 13:05


@ Paco


Elle va servir à quoi votre 6ème ripoublique ? A mieux faire accepter l'achèvement du transfert de souveraineté des peuples européens vers les bureaucrates de Bruxelles ? Merci de nous
confirmer que le Front de gauche est à la solde de l'Europe ultra libérale.


Enfin, je ne vois pas pourquoi on serait obligé de rembourser leur dette inique. Cet argent prêté par le système bancaire privé a généré des intérêts colossaux
dont le montant annuel dépasse aujourd'hui le budget de l'Education nationale. Sans ces intérêts, et donc si cet argent avait été prêté par la banque centrale, c'est très simple, l'Etat français
ne serait quasiment pas endetté. Il y aurait aussi moins d'argent en circulation et donc moins d'inflation.

Paco 05/01/2013 10:01


Un etat membre ne peut quitter l UE uniquement par l article 50 de sa constitution et il se fait sous certaine condition, c est a dire un plan de remboursement de l integralité de sa dette et des
interets. Moi je ne veux ni rembourser cette dette ni ces interets, ni les 30 % de cette dette qui sont les plans epargnes et les livret A qui ont réinvestit dans ces actifs pourris que sont les
detes souveraines. Je veux une 6 ème république, un audit citoyen sur cette dette donc et un autre sur le nucléaire. Moi j en ai rien a cirer de vos brezel au ptit salé et de votre connard de
japonnais, je voterai donc pour le programme politique du front de gauche, point barre.

Arlette 05/01/2013 09:06


C' était Jacques Cheminade, et François Asselineau ... Tout le reste sont des Pourris aux ordres des Lobbys ...    REVEILLEZ-VOUS !!!


Commentaire n°5 posté par Li-Berty hier à 13h07


François ASSELINEAU U.P.R.  avait récolté 17 signatures sur les 500 requises pour se
présenter aux Elections Présidentielles. (Subventions annulées aux Communes SI...) ! (Marié, 2 filles, parle JAPONAIS ayant vécu au JAPON - a bagou et verve, avait été le seul projetant de sortir la FRANCE de l'U.E., a fait
l'ENA comme le Président actuel). 


http://www.u-p-r.fr/   


 


http://upr-djamelito.blogspot.com/

Lenox 05/01/2013 08:31


La mondialisation n'est pas le problème. Le véritable fond du problème, c'est les banques centrales. L'argent n'est pas le problème non plus, le soucis c'est le partage du gâteau. Tout n'est que
nuance hélas. Mais rien ne changera tant que nous resterons les bras croisés à gueuler sur un site web ou entre potes. C'est devant la Banque Centrale Internationale qu'il faut aller manifester,
quitte à la faire crâmer. Faisons comme les Islandais et émancipons-nous des banquiers véreux, des politiciens corrompus et fondons notre propre nation sur des valeurs stables et pures.

Pablo 04/01/2013 18:02


Oui, oui, si ça marche pas, c'est parce qu'on a pas encore été suffisamment loin dans le libéralisme sauvage.  Et après, ça ose se dire de gauche...

Paco 04/01/2013 17:16


http://www.diatala.org/article-gouverner-par-le-chaos-ingenierie-sociale-et-mondialisation-114017570.html

Paco 04/01/2013 16:40


@Li-Berty


Vôtre post constitué d une idée aussi arrêtée  que "cheminade et asselineau (qui a eux 2 ont optenu env 2 % des voix), sont les seuls anti mondialistes et tout les autres sont des pourris au
services des lobbys" sera de grande utilité pour pouvoir enrailler les plans du NOM. Je dormais en fait, et les émoticones plein vôtre commentaire ont largement oeuvré a mon éveil. Merci pour
vôtre lumière.

Li-Berty 04/01/2013 13:07


J'aurai pas dis mieux que Marie !!!


 


On dirait que ça vous étonne à tous !!! ...


 


Mais que croyez vous qu'on a au pouvoir depuis Pompidou hein!?!


 


... Y en avait deux (pas plus!!!) qui voulaient aller à l'encontre du N.O.M. pour les élections de 2012 ...


 


C' était Jacques Cheminade , et François Asselineau ... Tout le reste sont des Pourris aux ordres des Lobbys ..


 


REVEILLEZ VOUS !!!

marie 04/01/2013 12:53


la mondialisation est en train de pourrir la planête et ne sert qu'à enrichir les trés riches ; que ayrault aille se faire mettre ;

Rensk 04/01/2013 12:46


Osez, après cela, prétendre être de gauche... Quel culot face aux électeurs !

Gorodor 04/01/2013 11:10


J'en appelle à Ayrault d'accepter mon poing dans la face.

Arlette 04/01/2013 09:40


il faudra brûler cet homme, la décapitation est trop douce.


Commentaire n°1 posté par augure aujourd'hui à 09h14


 


Augure, t'es pire qu'un sadique ! Nous sommes tous de passage ! Il faut se supporter les uns, les autres, d'une manière provisoire.

Arlette 04/01/2013 09:36


Qu'est-ce-que la Mondialisation :


http://youtu.be/-Su6FDAJAuw

augure 04/01/2013 09:14


il faudra brûler cet homme,la décapitation est trop douce.

Arlette 04/01/2013 08:47


La  Mondialisation  :


http://youtu.be/w-aB6-hzhcM

Archives

Articles récents