Mercredi 27 juin 2012 3 27 /06 /Juin /2012 20:46

Bachar al-Assad déclare l’état de guerre en Syrie

 

Des rumeurs circulaient hier à propos de soldats britanniques ayant pénétré le sol syrien par le nord. Cette décision d'Assad est-il la confirmation d'une pénétration de troupes étrangères sur le territoire syrien ? lire ici




Bachar el-Assad Agences - La Syrie est en état de guerre et il faut tout faire pour remporter cette dernière, a déclaré mardi soir le président syrien Bachar el-Assad s'adressant à ses ministres lors de la première réunion du nouveau gouvernement.

"Nous vivons une véritable situation de guerre (...). Toutes nos politiques et tous les secteurs doivent être mis au service de la victoire dans cette guerre", a lancé le chef de l'Etat syrien, qualifiant les actions de l'opposition armée de "terroristes".

Bachar al-Assad, confronté depuis 15 mois à une révolte populaire réprimée dans le sang, s'est dit déterminé à emporter "la guerre" dans son pays, où les violences ne cessent de gagner en intensité avec plus de 115 morts mardi.

La Turquie a prévenu qu'elle riposterait à toute violation de sa frontière par la Syrie après la destruction le 22 juin d'un de ses avions de combat par les défenses aériennes syriennes, l'Otan jugeant cet incident "inacceptable" et se disant "solidaire" d'Ankara après une réunion à Bruxelles.

Face à l'escalade des violences, la Russie, une alliée du régime syrien, a dit accepter de participer à une réunion internationale prévue en principe le 30 juin à Genève, mais le président Vladimir Poutine a demandé que l'Iran, proche d'Assad mais bête noire des Occidentaux, y soit également invité.

M. Assad, dont les interventions sont rares depuis mars 2011, refuse de reconnaître la révolte populaire qui s'est militarisée face à la répression, et l'assimile à du "terrorisme".

Le 3 juin, à l'occasion de la première session du nouveau Parlement, il s'était dit déterminé à étouffer la contestation "à n'importe quel prix", malgré l'isolement croissant de la Syrie et les sanctions adoptées par l'Union européenne et les Etats-Unis.

Néanmoins, les Etats-Unis ont affirmé que les défections au sein de l'armée, les combats proches de Damas et la destruction d'un avion turc par la Syrie étaient autant de signes que le régime Assad perdait "lentement --trop lentement-- son emprise sur le pays".

 

Source

Lien reuters

Par wikistrike.com - Publié dans : Politique internationale
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés