Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Boulette d'Obama qui lèche les bottes de Medvedev !

Publié par wikistrike.com sur 27 Mars 2012, 08:54am

Catégories : #Politique internationale

Obama se fait piéger par un micro ouvert


GAFFE
  

A l'occasion du sommet sur le nucléaire à Séoul, le président américain s'est fait surprendre en train de converser avec le président russe alors que les micros étaient ouverts...

 

 

 
   

Obama évoque notamment dans cette discussion sa réélection en novembre. 

Il explique ainsi à Medvedev que sur ce sujet il a besoin d'espace. Mais qu'après son élection, il aura plus de flexibilité. «This is my last election. After my election, I'll have more flexibility», l'entend-on dire. Ce à quoi Medvedev répond: Je comprends, j'en parlerai à Vladimir (Poutine).A l'occasion de se dernière rencontre avec Medvedev avant le changement de président en Russie, Barack Obama évoque avec son homologue russe la défense anti-missile, un sujet très sensible entre les deux pays.

 

Obama laisse ainsi entendre que le successeur de Medvedev, Vladimir Poutine, devait lui accorder du temps avant d’attaquer les contentieux entre les États-Unis et la Russie sur le bouclier antimissile en Europe. Hic: Obama ne savait pas que des micros permettaient aux journalistes d’entendre ses propos.

 

oupsobama.PNGControverse potentielle

 

L’idée qu’Obama pourrait faire preuve d’une plus grande «flexibilité» vis-à-vis de la Russie après sa réélection est susceptible de susciter la controverse aux États-Unis. Les républicains, par la voix de leur comité national, ont ainsi immédiatement demandé ce que le président comptait faire avec« plus de flexibilité» sur la scène internationale...

 

Un responsable de l’administration Obama a justifié les propos d'Obama sur ABC News, expliquant que l’année électorale aux États-Unis n’était pas propice à des négociations sur des sujets «aussi incroyablement compliqués que ceux-ci».

 

Les propos d'Obama pourraient avoir encore un effet néfaste pour sa campagne électorale. Il pourrait en effet être critiqué pour une attitude présomptueuse concernant sa réélection, qui n’est pas assurée.

Source : LeMatin.ch

Archives

Articles récents