Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

BREAKING - Chili: Violent séisme de 8.2 sur Richter, 5 morts (provisoire)

Publié par wikistrike.com sur 2 Avril 2014, 06:36am

Catégories : #Terre et climat

 

Violent séisme au Chili

 

 

 

Latest news Evacuation des côtes en cours, vague de 2,11m repérée, alerte tsunami levée, réplique de 5.2

 

1118303.jpg

 

 

Au moins cinq victimes sont à déplorer au Chili après le tremblement de terre mardi soir d'une magnitude de 8,2 sur l'échelle de Richter dont l'épicentre se situait à une centaine de kilomètres au large des côtes. L'alerte au tsunami est entre-temps limitée au Chili et au Pérou. D'autres pays sud-américains étaient dans un premier temps également en état d'alerte.

 

Deux victimes du séisme sont décédées à Alto Hospicio, dans le nord du pays, à proximité de la station balnéaire de Iquique, indique le site local d'informations Emol. Mais CNN relate que le bilan régulièrement mis à jour par le ministre de l'Intérieur chilien est entre temps déjà passé à 5 morts.

"J'annonce avec tristesse la mort de cinq personnes, quatre hommes et une femme, à Iquique et Alto Hospicio, victimes de crise cardiaque ou écrasées sous les décombres", a déclaré le ministre Rodrigo Peñailillo.

Mesurée en mer, la vague faisait environ deux mètres de haut, et a touché les côtes en quelques minutes. Mais l'alerte tient toujours, le tsunami pouvant frapper encore durant plusieurs heures et son passage pourrait être dévastateur, ont précisé les géologues américains.

"Il faut nous préparer"
Une alerte au tsunami a d'abord été lancée au Chili, au Pérou et en Equateur après le séisme qui a frappé le nord du Chili, entraînant l'évacuation de plusieurs régions de la côte pacifique, ont indiqué les autorités des trois pays.

Le Service national chilien des situations d'urgence a ordonné l'évacuation des côtes du nord du pays, tandis que le gouvernement équatorien a émis une alerte en raison du risque de tsunami. 

Le président équatorien Rafael Correa a demandé sur son compte son compte Twitter à "être attentifs à nos côtes et nous préparer". 

 

 

chili.jpg



Précaution
Au Pérou, la zone côtière sud a été également mise en état d'alerte, tandis qu'à Lima les routes tout au long de la côte ont été fermées, a annoncé la maire de la capitale Susana Villaran. 

"C'est une alerte pour que toutes les mesures de précaution soient prises par la population", avait indiqué auparavant le commandant de la Marine de Guerre du Pérou, Colbert Ruiz, après le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé mardi soir le nord du Chili et entraîné l'évacuation des côtes du nord du pays. 

Selon le Centre d'alerte des tsunamis pour le Pacifique, basé à Hawaï, le séisme a engendré des vagues de 2,11 mètres. 

Panique sans heurts
Au Chili, le séisme a été particulièrement ressenti dans les régions d'Arica, Iquique et Antofagasta, à quelque 1.800 km au nord de Santiago, suivi immédiatement du hurlement des sirènes et des avis d'alerte des services nationaux d'urgence du Chili (Onemi) ordonnant à la population d'évacuer les zones côtières. 

"Tous les lampadaires ont éclaté dans les rues, les gens paniqués sont sortis en courant. Il y a eu plusieurs répliques par la suite", a indiqué Verónica Castillo, une habitante d'Arica qui se trouvait avec sa famille pendant le séisme. 

Malgré des embouteillages initiaux provoqués par la hâte des automobilistes cherchant à fuir les zones côtières pour les hauteurs, le processus d'évacuation s'est déroulé sans problèmes et sera maintenu pendant au moins six heures, selon M. Peñalillo. 

Forces spéciales
"La population qui a été évacuée devra encore attendre plusieurs heures en attendant que tout danger soit écarté", a-t-il ajouté. Il a par ailleurs indiqué que près de 300 détenues s'étaient enfuies de la prison d'Iquique, la ville la plus proche de l'épicentre du séisme, où des effectifs des Forces Armées ont été déployés "comme mesure préventive" pour aider la police à reprendre les détenues. 

Un avion transportant quelque 100 membres des Forces spéciales est également attendu à Iquique pour éviter de possibles pillages. Le séisme a endommagé la tour de contrôle de l'aéroport d'Iquique, et tous les vols dans les trois grandes villes du nord - Antofagasta, Iquique et Arica - ont été annulés. 

Les communications téléphoniques et les services d'eau potables n'ont pas été affectés, mais des coupures d'électricité frappent plusieurs régions. "La majorité de la population a pu procéder à l'évacuation à pied, 95% de la population d'Arica a déjà été évacuée", a indiqué sur Radio Cooperativa une responsable de la région d'Arica, Carolina Videla, qui a indiqué qu'aucun dégât n'avait été signalé pour l'instant. 

Magnitude revue à la hausse
Le séisme s'est produit à 20H46 locales (01H46 en Belgique), à environ 89 km sud-ouest de Cuya, à une profondeur de 46,4 km, selon le Centre sismologique national de l'Université du Chili, qui avait fait état dans un premier temps d'une magnitude de 7,8 avant de la réviser à la hausse à 8,2. 

Les services nationaux d'urgence du Chili (Onemi) ont demandé à la population d'évacuer préventivement les côtes de tout le pays, où pour l'instant aucune victime ni dégât n'ont été rapportés.

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1838504/2014/04/02/Seisme-et-alerte-au-tsunami-au-Chili-cinq-morts.dhtml

Commenter cet article

Archives

Articles récents