Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

BREAKING - Confirmation de frappes imminentes sur la Syrie

Publié par wikistrike.com sur 30 Août 2013, 19:35pm

Catégories : #Politique internationale

 

 

 

 

B. Obama et F. Hollande s’en vont en guerre…

 

L'attaque peut avoir lieu n'importe quand à partir de demain...

 

 

Hollande_Obama_integrales_productions.jpg

20h35 Barack Obama annonce que "sa décision finale n'est pas prise" mais que "les armes chimiques menacent aussi la sécurité nationale".

20h26: Barack Obama déclare que «Le monde ne peut pas accepter que des femmes et des enfants soient gazés»

 

 

19h35: L'entourage de François Hollande déclare qu'il a senti la «détermination» d'Obama face à l'attaque chimique

 

Les présidents français et américain François Hollande et Barack Obama qui se sont entretenus au téléphone vendredi «partagent la même certitude sur la nature chimique de l'attaque (du 21 août à Damas) et la responsabilité indubitable du régime» de Bachar al-Assad, a-t-on déclaré dans l'entourage du chef de l'Etat français. «François Hollande a rappelé la grande détermination de la France à réagir et à ne pas laisser ces crimes impunis et a senti la même détermination du côté d'Obama», a-t-on ajouté de même source.

 

19h19: John Kerry évoque une action ciblée sans troupes au sol en Syrie

19h16: La France, la Ligue arabe et l'Australie seraient les alliées d'une possible action américaine, selon John Kerry


19h15: Pour John Kerry, une intervention en Syrie est un message à l'Iran et au Hezbollah


19h06: Il est «hautement improbable» que les rebelles aient commis l'attaque du 21 août, selon les services de renseignement américain

19h05: Selon le renseignement américain, l'attaque chimique du 21 août a fait 1.429 morts, dont 426 enfants


19h04: John Kerry promet de ne pas répéter l'expérience de l'Irak

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est engagé vendredi à ce que les Etats-Unis ne «répètent» pas l'expérience de la guerre en Irak s'ils devaient agir militairement contre la Syrie accusée d'avoir utilisé des armes chimiques. «Nous ne répéterons pas ce moment», a-t-il déclaré devant la presse à Washington.

 

19h03: «Forte certitude» des Etats-Unis sur l'usage de gaz neurotoxiques à Damas le 21 août

18h58: François Fillon juge que «la France ne peut agir à la légère et à la remorque de quiconque»

L'ancien Premier ministre UMP François Fillon a affirmé vendredi à propos de la Syrie et d'une éventuelle intervention militaire dans les prochains jours que la France ne pouvait «agir à la légère et à la remorque de quiconque». En Syrie, «des innocents sont massacrés, et notre conscience est naturellement ébranlée», a-t-il dit lors d'un meeting à Saint-Raphaël (Var). «Mais l'usage ou non de la force doit être présidé par un très grand sang-froid, et la France, dans ces circonstances, ne peut agir à la légère et à la remorque de quiconque, fussent-ils ses alliés et amis américains», a-t-il ajouté, en exhortant le président François Hollande de «bien mesurer» les «dangers» et «incertitudes» d'une action militaire.

 

18h56: Les enquêteurs de l'ONU ont terminé leur mission

18h08: La représentante de l'ONU pour le désarmement a quitté Damas pour partir à Beyrouth

La Haute représentante de l'ONU pour le désarmement Angela Kane est arrivée de Damas à Beyrouth vendredi après-midi et serait partie immédiatement sur Istanbul, a affirmé une source de sécurité. «Elle a traversé la frontière terrestre de Masnaa en milieu de journée et puis s'est rendue directement à l'aéroport de Beyrouth pour prendre un vol en direction d'Istanbul», a affirmé cette source.

 

16h44: Barack Obama réunit son équipe de sécurité nationale vendredi matin

Le président des Etats-Unis Barack Obama consultait vendredi matin son équipe de sécurité nationale sur le dossier syrien, a annoncé un haut responsable de son administration à l'AFP. «Ce matin, le président rencontre le Conseil de sécurité nationale pour discuter de l'utilisation d'armes chimiques par le régime Assad le 21 août», a précisé ce responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

 

15h42: La Syrie refuse «tout rapport partiel» de la mission de l'ONU sur les armes chimiques

Le gouvernement syrien «refuse tout rapport partiel» sur un éventuel recours à des armes chimiques près de Damas, qui pourra être fait immédiatement après la fin de la mission des inspecteurs de l'ONU en Syrie, a indiqué vendredi la télévision officielle syrienne. Au cours d'un appel téléphonique avec le secrétaire général de l'Onu Ban ki-Moon, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem l'a informé que son pays «refuse tout rapport partiel publié par le secrétariat général de l'ONU avant que la mission n'achève son travail et que l'on ait connaissance des résultats des analyses des prélèvements collectés par la mission».

 

14h16: Les Américains partagés face à une éventuelle action militaire

 

Quatre Américains sur 10 seulement soutiennent l'idée d'une action militaire américaine contre le régime syrien en réponse à l'utilisation d'armes chimiques, mais 50% sont en revanche favorables à une action limitée à des frappes aériennes, révèle un sondage publié vendredi. Seules 42% des personnes interrogées sont favorables à une action militaire américaine contre le régime syrien parce qu'il a utilisé des armes chimiques, et 50% s'y opposent, selon cette enquête réalisée les 28 et 29 août pour NBC News auprès d'un échantillon de 700 adultes, avec une marge d'erreur de 3,7%.

 

Source

Archives

Articles récents