Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Moody's dégrade le Royaume-Uni de AAA à Aa1

Publié par wikistrike.com sur 22 Février 2013, 21:46pm

Catégories : #Economie

 

 

Moody's enlève le triple A du Royaume-Uni


 

La-perspective-de-la-Grande-Bretagne-est-stable-dit-Moody-s.jpgMoody's vient de dégrader la note souveraine britannique d'un cran, qui passe du maximum AAA à Aa1. Pour Moody's, "la croissance économique du Royaume-Uni restera atone encore plusieurs années".

Dans le communiqué, l'agence évoque également "la faiblesse continue des perspectives à moyen terme" de la Grande-Bretagne.  (Source AFP)

WikiStrike a baissé la note de toutes les agences de notation depuis longtemps...  Des agences qui disent que votre croissance est pourrie et qui vous enfoncent un peu plus en augmentant les crédits... Bravo.

Message à Cameron: "Tiens-toi à carreau... tu sais que tu n'es rien". 

 

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 


Commenter cet article

LEFEUVRE 23/02/2013 23:37


Moody’s dégrade l’Angleterre : Une nouvelle attendue


Posted on 23 février 2013



Les analyses d’Olivier Berruyer laissaient ,déja,entrevoir, depuis le 30.01.2013, une dégradation de la
note de l’Angleterre par Moody’s !



PIB du Royaume-Uni



-À partir d’une base 100 au 1er trimestre 2005, on observe la croissance régulière durant 3 ans, avant la très forte chute de 2008.
-3 ans après, l’Angleterre est encore très loin du niveau du pic de 2008,
-sa croissance semble connaitre une panne inquiétante depuis deux ans – due bien évidemment aux mesures de “rigueur” du gouvernement.
-On observe une nette récession en 2012…
-On note que les investissements pénalisent la croissance actuelle – et future.
-L’apport du commerce extérieur a été positif, car les exportations de l’Angleterre ont peu varié, mais par contre les importations se sont écroulées (ça va très mal pour le consommateur
anglais) ; au final, le déficit commercial a donc fortement baissé, ce qui est bon pour la croissance.
Mais en fait, cette situation est très inquiétante, car bien entendu, le trimestre suivant ne verra pas cet effet.
-On observe bien un énorme trou d’air de la croissance, avec près de -6 % en 2008/2009…
L’embellie a été assez nette, mais elle n’a pas duré…



PIB par habitant



-L’Angleterre, ayant une démographie dynamique, est “pénalisée” par l’effet démographie.
-Elle a tout juste retrouvé son niveau de PIB par habitant d’il y a 6 ans…
-On note bien l’impact majeur de 2009, avec une récession historique d’environ 5 %…
-On note aussi que l’Angleterre a connu une croissance moyenne assez soutenue, en particulier grâce à la financiarisation majeure de son économie.
-Malheureusement, la facture arrive…


Moody’s abaisse la
note de la Grande-Bretagne


Guetté par la récession, le Royaume-Uni se voit privé de son triple A par Moody’s
L’agence évoque notamment « la faiblesse continue des perspectives à moyen terme ».



Il se murmure chez Lejaby que : Moody’s envisagerait de diminuer également la taille des Bonnets de la Lingerie portée par les Anglaises …cela pourrait, cependant, mettre en valeur
certains « Avantages »!

L’agence d’évaluation financière Moody’s a privé vendredi la Grande-Bretagne de son triple A et abaissé d’un cran la note de la dette du pays à Aa1 en raison de la « faiblesse » de ses
perspectives de croissance.
Dans un communiqué, l’agence met notamment en avant « la faiblesse continue des perspectives à moyen terme » de la Grande-Bretagne, et dit s’attendre à ce que l’activité économique atone du
pays « s’étende à la deuxième moitié de la décennie ».
L’économie britannique a fait un premier pas vers une nouvelle récession en accusant une contraction de 0,3% au quatrième trimestre 2012 alors qu’elle était sortie l’été dernier de sa deuxième
récession depuis le début de la crise.
Moody’s a également évoqué les « défis » auxquels le pays fait face en termes d’assainissement budgétaire alors que ses « capacités d’absorption » des chocs économiques se sont affaiblies.
Dans le même temps, l’agence a également indiqué avoir retiré son triple A à la dette émise par la Banque d’Angleterre, dont la note a elle aussi été abaissée d’un cran.
Moody’s, qui a relevé la perspective du pays de négative à stable, insiste toutefois sur la solidité de l’économie britannique, « hautement compétitive » et « bien diversifiée ».
« La solvabilité de la Grande-Bretagne reste extrêmement élevée », a insisté l’agence.
« Nous n’allons pas tourner le dos à nos problèmes, nous allons les surmonter »
Le ministre britannique des Finances George Osborne a déclaré vendredi que la décision de l’agence de notation Moody’s de priver son pays de son triple A constituait un sévère rappel du fardeau
que constitue la dette britannique.
« Ce soir, nous avons droit à un sévère rappel des problèmes de la dette auxquels est confronté notre pays. C’est également un avertissement très clair à quiconque penserait que l’on peut se
soustraire au règlement de ces problèmes », a souligné M. Osborne, dans un communiqué.
« Loin d’affaiblir notre détermination à mettre en oeuvre notre plan de relance, cette décision la redouble. Nous poursuivrons la mise en oeuvre de ce plan qui a réduit le déficit d’un quart et
nous a permis d’avoir des taux d’intérêt très bas et un nombre record d’emplois ».
M. Osborne a reconnu que la Grande-Bretagne faisait face à « des défis immenses du fait de l’accroissement de la dette depuis des années ».
Il a ajouté que cette situation était aggravée par « la très faible situation économique en Europe ».
« Nous n’allons pas tourner le dos à nos problèmes, nous allons les surmonter », a enfin ajouté le ministre britannique des Finances.
AFP



Cette entrée a été publiée dans Economie

Archives

Articles récents