Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le directeur de la Banque d'Alexandrie et ami de DSK arrêté à New York pour agression sexuelle

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 1 Juin 2011, 11:34am

Catégories : #Economie

 

Le directeur de la Banque d'Alexandrie et ami de DSK arrêté à New York pour agression sexuelle

 

C'est dans le "Pierre", luxueux hôtel de New York que l'agression présumée s'est déroulée. .

Le directeur de la Banque d’Alexandrie, Mahmoud Abdel Salam Omar, a été interpellé à New York mardi. Il aurait agressé sexuellement une femme de chambre dans un hôtel de luxe. Une affaire qui ressemble à celle de DSK.

Après l’affaire Dominique Strauss-Kahn, une nouvelle affaire d’agression sexuelle dans un hôtel à New York défraie la chronique internationale. Elle met en accusation le banquier égyptien, Mahmoud Abdel Salam Omar, le directeur de la Banque d’Alexandrie.

Également directeur de la compagnie El-Mex Salines, cet homme d’affaires originaire d’Égypte est suspecté d’agression sexuelle à l’encontre d'une femme de chambre travaillant dans un hôtel de luxe new-yorkais, le « Pierre », a déclaré ce mardi la police, citée par l’agence Associated Press. Il a été arrêté ce mardi pour des faits datant de dimanche (18 heures), selon l’agence Reuters.

"Une femme noire de 44 ans"

Mahmoud Abdel Salam Omar aurait fait venir une employée de l’hôtel, « une femme, noire, âgée de 44 ans, dans sa chambre au 10e étage dimanche soir pour y déposer du papier toilette, avant de l'agresser », a précisé un porte-parole de la police.

« Une fois dans la chambre, [la femme] a été agressée », a précisé ce porte-parole, sans donner plus de détails. C’est sur le site du New York Daily News, repris par le quotidien français Le Parisien, que l’on apprend que le présumé coupable a « touché ses seins, l'a tripotée et s'est frottée contre elle ».

65210371 pLe banquier est actuellement en garde à vue. Il devrait répondre d'abus sexuel, de séquestration, d'attouchements forcés et de harcèlement.


Cette affaire est liée a celle de DSK voir l'article sur la Russie et DSK et les réserves d'or de fort knox de plus c'est un ami de DSK qui en savait trop. Il a 74 ans et c'est un fervent musulman qui est loin d'etre un violeur. Ces deux affaires sont liées preuves en est le même type d'opération pour empêcher ces hommes de parler : DSK devait remettre les documents  a salam omar mais les services secrets lui ont monté un traquenard, un de plus DSK n'est pas plus coupable que son ami !

.

Agression sexuelle : après la secousse DSK, la réplique Mahmoud Abdel-Salam Omar

La nouvelle vient de tomber, après “l’affaire DSK” que l’on ne présente plus, une nouvelle affaire d’agression sexuelle sur la personne d’une femme de chambre de l’hôtel “The Pierre” a eu lieu à New-York.  C’est cette fois l’homme d’affaire égyptien  Mahmoud Abdel-Salam Omar qui est en cause, lui qui fut notamment le directeur de la Banque d’Alexandrie.

La première chose frappante que l’on peut observer, par rapport à l’immense tollé qu’a suscité la publication des photos et des vidéos de DSK menotté est qu’ici aussi, l’image du “prisonnier” se dresse en premier lieu, mais pas partout (peut être est-ce du à la relative fraicheur de la nouvelle). On peut observer que si le site duDailyNewspropose ce type d’image qui nous est  familière maintenant, en revanche d’autres publications en ligne comme celle duguardianpropose plutôt une photo d’illustration de l’hôtel ou a eu lieu le crime présumé :

Capture d'écran du site NYdailyNews le 31/05 à 14h50

capture d'écran du site guardian.co.uk le 31/05/2011 à 14h50

   

 

Deux types d’images semblent circuler actuellement sur les sites d’infos : celle de l’homme d’affaire menotté, ou celle de l’hôtel. LeNew York Postpropose quant à lui cette même première image plus une vue de l’hôtel Pierre. Cette non-profusion est certainement due à la fraicheur de la nouvelle, mais nul doute que d’autres viendront par la suite.

Fait intéressant, sur l’article du DailyNews on peut également trouver une vidéo qui fait le lien entre les deux affaires en présentant une table ronde sur le thème “pouvoir et sexe”. L’image ne peut être ambigue, la journaliste interrogée se trouve sur fond d’Arc de Triomphe. Cependant la vidéo semble avoir été ajouté le 22 mai 2011, preuve que la circulation de l’information n’est pas qu’une histoire de fait mais aussi une histoire thématique, qui déroulerait une série d’évènements en cascade se rappellant les uns les autres. Je n’avance pas cette interprétation par hasard, vous pourrez aller constater par vous-même que la vidéo ne parle pas du tout de l’homme d’affaire égyptien, mais concerne deux affaires distinctes : l’infidélité et l’enfant hors mariage d’Arnold Schwarzenegger, et DSK.

Que cela signifie t-il? Deux interprétations me semblent possibles. Soit la première hypothèse, qui veut l’affaire DSK ait fait boule de neige, et que le rapprochement temporelle de telles affaires permet un rapprochement thématique qui soit facilement illustrable : soit deux puissants traités comme n’importe quel citoyen lambda en position d’être arrêté. L’hypocrisie de la situation est que, justement, un citoyen lambda ne serait jamais autant médiatisé (à moins d’être unserial-killer). Il s’agit donc de la représentation symbolique de la défaite d’un puissant, associée subrepticement au volontarisme puritain par le biais de l’affaire Schwarzenneger sur le site du DailyNews par exemple. Preuve qu’aux USA, on ne plaisante pas avec ces choses là.

Une autre interprétation voudrait que ce soit seulement une coïncidence, un télescopage qui provoque la familiarité de ces types d’images et qu’au fond on ne fasse qu’utiliser les photos disponibles de l’évènement : c’est pourquoi l’on retrouvait autant de photos de l’hôtel, de vues de New-York, ou justement de l’homme menotté. Les images de caméras de télévision ne devraient pas tarder à suivre. Et donc, quelque part, cela voudrait dire que l’affaire DSK a subi un traitement “standard” lorsqu’on l’a filmé à la sortie du commissariat.

Reste à savoir maintenant qu’elle va être le traitement de l’affaire par les journaux français. Nul doute que cela sera une goutte d’eau par rapport au déferlement médiatique qui a concerné le ténor du Parti Socialiste, mais après tout même un petit détail peut être significatif.

En attendant, on pourra toujours réviser les articles sur les images de DSKpubliés sur la plateforme pour jouer plus tard au jeu des comparaisons.

Mise à jour de 17h: Des vidéos sont arrivées, notamment sur la chaine ABC. On pourra constater que le traitement est moins dramatisé pour le banquier égyptien, qui représente un homme de pouvoir moins important que Dominique Strauss-Kahn. Toutefois, l’affaire est bien présentée comme un “second cas”, donc une sorte de continuité est esquissée. Je me pose alors la question : le traitement médiatique est-il proportionnel à la puissance supposée de la cible médiatique? Dans ce cas, tout autant que les dénonciations de l’acharnement supposé du système judiciaire américain et de sa mise en scène, il faudrait également blâmer la trop grande insistance des personnalités publiques françaises sur la fameuse présomption d’innocence. En tout cas on peut constater que le jeu d’action-réaction dans les médias est une autre forme de la balance de la justice, qui ne s’exerce pas sous le marteau du juge, mais à coups d’images et de leurs commentaires.

Archives

Articles récents