Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Brétigny : Et la justice choisit un expert… en automobile !

Publié par wikistrike.com sur 29 Juillet 2013, 09:46am

Catégories : #Social - Société

Brétigny : Et la justice choisit un expert… en automobile !

 

 

 

 

train02.jpgLa désignation de Robert Hazan, spécialisé dans la sécurité routière, pour enquêter sur le déraillement du train Paris-Limoges, suscite les critiques.

La semaine dernière, le parquet d'Évry a nommé un expert judiciaire pour enquêter sur le déraillement du train Paris-Limoges survenu à 17 h 14 le 12 juillet en gare de Brétigny-sur-Orge. Selon nos informations, il s'agit de Robert Hazan, expert automobile, consultant en accidentologie, agréé par la Cour de cas­sation.

Cet ingénieur, qui a cofondé l'Institut technique d'accidentologie et qui a réalisé près de 2000 expertises dans le cadre des accidents graves de la circulation routière (carambolages, accidents mortels en compétition, affaires criminelles, faux accidents, vols et trafics de véhicules), enFrance comme à l'étranger, est un expert très connu dans les tribunaux. Questionné sur ce choix, le parquet d'Évry répond au Figaro : «Si nous avions choisi un expert 100 % ferroviaire, il se serait agi d'un expert de la SNCF. Or nous voulions quelqu'un d'indépendant.»

C'est donc confronté à ce dilemme que le parquet a fait le choix de cet expert. Robert Hazan avait notamment été mandaté par la justice pour l'affaire de Villiers-le-Bel. Il s'agissait de l'accident entre le policier qui conduisait une voiture et une moto conduite par deux adolescents qui avaient trouvé la mort. Deux jours d'émeutes avaient suivi à Villiers-le-Bel. Contacté par nos soins et interrogé sur sa qualification ferroviaire, Robert Hazan répond: «Les trains, je n'en fais pas énormément mais j'en ai fait quelques-uns.»

Chez les cheminots, le choix d'un expert spécialisé en automobile surprend. «Les automobiles sont des ensembles assez légers, qui plus est, il ne s'agit pas de transport guidé, à la différence du train. Il aurait mieux valu un métallurgiste ou un expert en génie civil», estime un syndicaliste. «Pourquoi ne pas avoir nommé un expert judiciaire étranger, spécialiste du ferroviaire?», ajoute un autre. «L'expertise métallurgique sera très poussée», assure-t-on cependant au parquet.

Instruction judiciaire

Ces interrogations sur le choix de l'expert interviennent dans un contexte d'enquête compliqué.Comme Le Figarol'écrivait samedi, un expert interne à la SNCF, lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi 17 juillet à la gare Montparnasse, confiait ne pas avoir eu accès à la scène intacte du déraillement. Dans une situation particulièrement difficile comme c'était le cas le soir de l'accident à Brétigny, la priorité a été donnée à l'évacuation des blessés.

Pour les besoins de l'enquête judiciaire dite de flagrance, des photos ont été faites sur place ainsi que des films pour «figer la scène» avant que celle-ci ne soit modifiée. «On nous a reproché d'avoir tardé à libérer les lieux afin de pouvoir rétablir la circulation des trains, explique-t-on en off au parquet d'Évry. Nous avons pu résister et empêcher la reprise du trafic pendant plusieurs heures alors que certains auraient aimé qu'il reprenne plus vite.»

Un syndicaliste présent à la réunion de Montparnasse regrette: «On aurait pu attendre des enquêteurs qu'ils sécurisent la scène pour la laisser intacte jusqu'à l'arrivée de l'expert.»

Dans le courant de la semaine, le procureur d'Évry devrait annoncer l'ouverture d'une instruction judiciaire et la nomination d'un juge d'instruction, une fois que la police judiciaire de Versailles aura bouclé son enquête. Ce juge aura tout loisir de nommer d'autres experts judiciaires en plus de Robert Hazan. Les victimes espèrent que l'étape que constitue l'ouverture de l'instruction marquera la fin des polémiques qui ont entouré le début de l'enquête judiciaire.

Pour l'instant, trois enquêtes coexistent: l'une judiciaire, et deux autres, menées par la SNCF et le Bureau enquête sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

 

Source

Commenter cet article

Septicémie 29/07/2013

@Laurent J'ai lu tes réponses et avoue que c'est assez subtile que les gens savent les détail de ta vie avant que tu les raconte , autrement dit pense a sa Prend le bon chemin et va moins écrire le
fond de ta pensé sur internet les gens vont moin lire en toi et pensé que ta des problème mental Ivrogne ces parce qu'un jour ta écrit : Chez nous les ivrognes...dans un commentaire tu comprend? On
voit sa et on ce dit woin il boit souvent lire tes commentaire le prouve parfois Faut juste pensé a faire attention je te dit pas quoi faire ou pas faire ces ta vie après tout mais ne reste pas la
a regarder tout sa sur internet et tu va être plus heureux Sa a marcher pour moi Bref prend soin de toi la vie est courte et fragile et ces la seul que l'on n'a ... a ce qu'on dit Dans le temps tu
voulait même contacter XAAL et Liberté C'est vrai que avant qu'on ce disent autant de connerie de mauvais goût on avance pus. Aller BONNE JOURNÉE si tu lit sa.

fabou92 29/07/2013


Septicémie;quel langue parle tu? on comprend rien 

Pappy 29/07/2013


A l'aide !!


Chère lectrice, cher lecteur,

Joachim Paul, un petit bébé de sept mois, a été enlevé depuis plus de six semaines à ses parents et placé à l'Aide Sociale à l'Enfance (ex-DDASS) du Vaucluse.

Tous les documents médicaux, administratifs, judiciaires publiés indiquent qu'il s'agit d'une épouvantable erreur judiciaire.

Après plus de deux mois de détention, le médecin nutritionniste Jérôme Bernard-Pellet, du Centre de Santé de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense, a publié un certificat médical dans
lequel il écrit en toutes lettres que :



« on ne trouve pas dans le dossier médical d'arguments qui appuient la thèse d'une maltraitance des parents, ni d'une incapacité de ces
derniers à s'occuper de leur fils Joachim PAUL. » (1)



     Selon le compte-rendu hospitalier du Dr Violaine Bresson, qui a examiné l'enfant, il avait un
excellent contact, incompatible avec l'attitude d'un enfant subissant une carence de soin. Elle indique de plus avoir « réalisé un bilan
organique qui ne retrouve pas pour l'instant de carence ». (2)

Le Dr. Bosdure, praticien hospitalier à la Timone (domicile des parents) dans l'unité de Médecine infantile du Pr. Chabrol avait lui aussi précisé dans un courrier au Vice-procureur Soriano qu'il
semblait tout à fait précipité et préjudiciable d'envisager le placement de Joachim. (3)

Mais les services juridiques et sociaux, ralentis par les vacances, semblent s'en moquer totalement. Ils refusent toujours, après plus de deux mois, de rendre le petit à ses parents.

Privé de son papa et de sa maman, Joachim dépérit de jour en jour. Il a cessé de rire, et de jouer. Ses parents sont désespérés et remuent ciel et terre. Leur entourage se mobilise. Un comité de
soutien a été monté. Un groupe de soutien sur Facebook a été créé. Aucun rapport d'expertise publié n'a pu montrer la moindre « maltraitance ».

Mais rien n'y fait : en l'absence de mobilisation de l'opinion et des médias, Joachim reste prisonnier des services de
« protection » de l'enfance.

C'est pourquoi je vous demande de signer la pétition ici adressée au
ministre des affaires sociales Marisol Touraine. Ceci afin de soutenir la famille de Joachim qui demande une intervention en haut lieu pour obtenir sa libération dans les plus brefs délais.

A l'heure où je vous écris, juges, médecins administratifs et assistantes sociales se renvoient la balle.

Malgré la montagne de preuves qui s'accumulent en faveur des parents, aucun n'ose bouger. Ils ne veulent pas prendre de « responsabilité ».

Et avec le mois d'août qui s'annonce, ils risquent de tous partir en vacances, et de renvoyer le problème « à la rentrée » !!

Aidez les parents de Joachim à sortir de ce cauchemar odieux. Signez la pétition ci-jointe, et faites-la circuler partout autour de vous.

Laurent Franssen 29/07/2013


Certains lisent ce qu'ils veulent bien lire ,
et certains aiment arranger les mots a leurs convenances.

pierre 29/07/2013


ben oui... faut surtout pas prouver que c'est les mecs des cités à l'origine du déraillement... ca ferait monter le FN... visiblement, quand on veut garder le pouvoir : tous les moyens pour
étouffer la vérité sont bons!!! 

Franck 30/07/2013


Et oui, tous les partis traditionnels de la grande union republicaine sont complices de l'etat de notre pays, grace a leur dhimitude, et leurs magouilles regulieres... Et il y a encore des gens
pour voter pour eux??? sont maso au dernier carat les mecs...


On sait tres bien qui a fait quoi et pourquoi dans l'affaire de bretigny, et on etouffe les autres sabotages identiques ayant eu lieu le meme jour avec les meme methodes en france pour des motifs
variés...... C'est pas un soi disant autoproclamé specialiste en roue de brouette, pardon en accidentologie automobile qui va expliquer la realité sur cet "accident" ferroviaire, c'est pas de sa
competence du tout... Mais bon, la majorité de notre population est abrutie ou ignorante (volontairement ou pas), ou atteinte d'un deficit profond des fonctions cognitives, alors ca passera tout
seul comme avec du beurre, on peut leur faire croire n'importe quoi... 

INFO 30/07/2013


Cette nuit une collision entre deux trains a fait un mort et plusieurs blessés en suisse romande.


pENSéE POUR TOUTES CES VICTIMES

Blog archives

Recent posts