Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Bulgarie : La manifestation contre les prix de l’électricité conduit le gouvernement à la démission

Publié par wikistrike.com sur 21 Février 2013, 15:21pm

Catégories : #Politique internationale

 

 

Bulgarie : Manifestation contre les prix de l’électricité et démission du gouvernement


Les Bulgares, qui manifestent à travers le pays depuis plusieurs jours contre les prix de l'électricité, ont fait démissionner le gouvernement.

 

La Bulgarie est en ébullition depuis une semaine, en raison de la hausse des tarifs de l’électricité, qui ont atteint parfois plus de cent euros par mois et par ménage dans un pays où le salaire mensuel moyen, le plus faible de l’Union européenne, est de moins de 400 euros.

 

Dimanche, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé dans une vingtaine de villes pour dénoncer l’association "mafieuse" entre dirigeants politiques et compagnies énergétiques. Il s’agissait des manifestations les plus importantes qu’ait connues la Bulgarie depuis la chute du régime communiste, au début des années 1990. Les manifestants reprochent à trois entreprises étrangères présentes sur le marché de l’énergie de faire des profits faramineux sur le dos des consommateurs bulgares.

 

Depuis deux jours, la situation s’était encore tendue : lundi et mardi, à Sofia, la capitale, les manifestations ont dégénéré en affrontements avec la police, faisant près de trente blessés, dont cinq membres des forces de l’ordre. A Varna, sur la côte de la mer Noire, un homme de 36 ans s’est immolé par le feu mercredi matin devant la mairie. L’homme a été hospitalisé dans un état critique, avec 80 % de brûlures sur le corps. Une scène similaire avait déjà eu lieu mardi à Veliko Tarnovo, dans le centre.

 

Le ministre des Finances a été limogé lundi, et mardi, a été annoncé une baisse de 8 % des tarifs, ainsi que la volonté de sanctionner les compagnies d’électricité étrangères, au risque d’un incident diplomatique avec la République tchèque. La licence de la compagnie tchèque d’électricité CEZ a notamment été annulée.

 

Le chef du gouvernement bulgare Boïko Borissov a annoncé mercredi 20 Février 2013, la démission de son gouvernement.

 

"Je ne participerai pas à un gouvernement sous lequel la police frappe les gens", a déclaré mercredi Boïko Borissov devant le parlement.

 

Son parti, le GERB (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie), a perdu pratiquement toute l’avance dont il disposait dans les sondages sur l’opposition socialiste. M. Borissov n’a pas précisé si les élections législatives seraient avancées.

 

Source

Commenter cet article

mentalx 21/02/2013 21:42


vox populi vox dei!


le pouvoir doit retourner dans nos mains, par la force...


deux crayon, un transfo de pc, une solution saline de sel de régime sans sodium... du souffre en bille et hop! sulfurons le chlorate de potassium, si on est des milliers à le faire, pour une
dizaine d'euro chacun, on les fait sauter dans leur villa..un par un...quils se délocalisent en chine sans notre fric avec leurs proches.


je le rappelle, moi je ne les laisserais jamais me crever un oeil ou à mes proches. comme l'autre manifestant d'arcelor, sans leur faire sauter femmes et enfants jusqu'à la sixième
génération..oeil pour oeil et dents dans l'oeil...faut être sûr que ce genre de politico-industriel ne repoussent plus dans notre société.


faut arrêter d'aller taper du flic et de manifester et casser nos rues; pétons leur villa, avec google et les anons, on a l'adresse, les photos de leur résidences, leur biens et
possessions...montrons leur notre productivité et faisons leur la misère qu'ils nous souhaitent, qu'ils pleurent et se repentent amèrement et puis éliminons cette saloperie avec des outils d'un
bon eugénisme social.


mes amis nous sommes en guerre, il faut les traiter comme des traîtres à la nation, à la démocratie, protéger nos mamies papi et enfants, n'attendez pas qu'ils trouvent une "solution" aux
manifestations


la plupart des policiers que je rencontre ne veulent plus ou se porte malade lors des répressions de manif, ils savent que bientôt il n'y aura plus rien entre eux et nous, il ne leur reste que la
mobilisation par la guerre ou l'armée et la dictature, on connaît les livres d'histoire, alors nous aussi avons un coup d'avance....organisons nous en "cellules" pour la démocratie, pour nos
acquis sociaux. ils comprendrons vite qu'aucune armée ne pourra les protéger et aucune courre d'assise ne jugerais par la suite des robins des bois.


personne n'a jugé les résistants après la guerre pour se qu'ils ont du se salir les mains pour la liberté.

Archives

Articles récents