Jeudi 31 mai 2012 4 31 /05 /Mai /2012 21:58

 

 

Canada: 5 laboratoires fédéraux qui surveillent la pollution chimique dans les lacs et les océans ont fermé !

 

cloLa fermeture de cinq laboratoires fédéraux qui surveillent la pollution chimique dans les lacs et les océans soulève l'indignation dans les milieux scientifiques au pays.

Une centaine de chercheurs et de professeurs demandent au premier ministre Stephen Harper de revenir sur cette décision, prise par Pêches et Océans Canada dans la foulée du dernier budget fédéral.

Peter Hodson, professeur de biologie à l'Université Queen's, à Kingston, a fait parvenir une lettre en ce sens aujourd'hui à M. Harper.

«En dernière analyse, les programmes de recherche qui protègent les poissons et les mammifères marins sont les mêmes qui vont protéger les Canadiens et leur économie des effets néfastes de la contamination chimique», écrit M. Hodson dans sa lettre, que La Presse a obtenue.

Les cinq laboratoires de Pêches et Océans Canada étudiant l'écotoxicologie ont subi des profondes coupes ou des fermetures dans les dernières semaines. Ils sont situés à Sidney (C.-B.), Winnipeg, Burlington (Ontario), Mont-Joli, Moncton et Dartmouth (N.-É.). Ils ont été cruciaux depuis des décennies pour détecter les menaces chimiques pour l'environnement. Ils ont diagnostiqué par exemple la contamination des bélugas ou l'effet du phosphore des détergents sur les lacs, une cause des algues bleues.


Parmi les scientifiques qui ont perdu leur poste, on peut mentionner le biologiste Peter Ross, à l'Institut des sciences de la mer de Sidney, en Colombie-Britannique. Il est l'un des plus grands experts mondiaux des effets de la pollution chimique sur les mammifères marins.

Le vétérinaire et pathologiste Daniel Martineau, de la faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, est l'un des signataires de la lettre. Selon lui, les coupes fédérales sont «dévastatrices autant pour la science que pour le milieu environnemental» et elles témoignent d'un choix idéologique.

«Avec tous les problèmes environnementaux que l'on a maintenant, le gouvernement Harper a choisi simplement de supprimer les moyens qu'il avait de détecter la pollution, dit-il. Quand on ne voit pas le problème, c'est comme s'il n'y en avait pas.»

Par wikistrike.com - Publié dans : Ecologie, conso, biodiversité, énergie
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés