Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ce que la NSA a demandé à Google, Facebook et Microsoft

Publié par wikistrike.com sur 5 Février 2014, 07:21am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

 

 

Ce que la NSA a demandé à Google, Facebook et Microsoft

 

 

 

 

NSA-Logomag380Autorisées par le gouvernement américain à dévoiler des informations sur la surveillance mise en place par la NSA, plusieurs géants de l'internet ont rendu public lundi les requêtes que leur avait soumis l'agence de renseignements. sur le même sujet 

Comment regagner la confiance des utilisateurs ? Depuis les révélations du whistle-blower Edward Snowden sur l'espionnage par la NSA sur internet, Google, Facebook ou Microsoft sont suspectés de participer, plus ou moins activement à cette surveillance. 

Une semaine après que les autorités américaines, conformément aux directives du président Obama, leur ont permis de dévoiler davantage d'informations sur la surveillance de leurs clients, plusieurs géants de l'internet ont publié lundi le nombre de requêtes secrètes déposées par le renseignement américain. 

Google : 9 à 13.000 comptes 

Le renseignement national a requis des informations sur 9.000 à 10.000 comptes Google les six premiers mois de 2013, et sur 12.000 à 13.000 comptes les six mois les précédant, selon le blog officiel du géant de l'internet. Toutes ces demandes étaient légales car elles ont été faites dans le cadre de mandat de justice délivrés par le tribunal chargé de contrôler les opérations du renseignement (FISA). 

"La publication de ces informations est un premier pas dans la bonne direction et défend les principes d'une réforme que nous avons appelée de nos voeux en décembre dernier", a expliqué le responsable juridique de Google Richard Salgado dans un post. "Mais nous continuons à croire à la nécessité de davantage de transparence pour que chacun puisse mieux comprendre les mécanismes des lois sur la surveillance et juge si elles servent l'intérêt national." 

Facebook : 4 à 6.000 comptes 

Facebook a annoncé avoir reçu des mandats concernant 5.000 à 6.000 comptes sur les six premiers mois de 2013, 4.000 à 6.000 sur les six mois les précédant. Facebook possède plus d'un milliard d'abonnés. 

"Comme nous l'avons dit précédemment, nous croyons que les gouvernements ont la responsabilité de protéger les gens et qu'ils peuvent le faire tout en étant transparents", a écrit le responsable juridique de Facebook Colin Stretch sur son blog. "Nous continuerons à demander que la surveillance à travers le monde soit réformée et a demandé davantage de transparence sur le niveau de demande d'accès des gouvernements aux informations en lien avec la sécurité des gens." 

Yahoo! : 30 à 31.000 comptes 

Quant à Yahoo!, des informations ont été demandées sur 30.000 à 31.000 comptes d'utilisateurs. Le groupe a précisé que les demandes de la FISA ne concernait qu'un centième d'un pourcent de l'ensemble de ses abonnés. 

Microsoft : 15 à 16.000 comptes 

Microsoft a révélé sur son blog officiel avoir reçu des demandes de la FISA sur 15.000 à 16.000 comptes d'utilisateurs les six premiers mois de 2013. 

Retrait de plaintes 

La publication de ces chiffres a été autorisée par le ministère de la Justice à condition que les entreprises respectent un délai de six mois après les requêtes déposées par la FISA. L'arrangement passé empêche cependant les grandes entreprises de publier davantage de détails sur ces demandes. 

En contre-partie, les groupes ont retiré la plainte qu'ils avaient déposée auprès du tribunal secret chargé d'ordonner les programmes de surveillance (FISC, Foreign Intelligence Surveillance Court).


Source

Commenter cet article

STEPH 05/02/2014 21:30


Il y a comme même un truc qui me chifonne....par exemple Facedeplook a bientôt 1'000'000'000 d'utilisateurs et la NSA n'aurait demandé des infos "que" sur 12'000 comptes en tout? On se fout pas
un peu la gueule du monde là?

Ace 05/02/2014 10:49


Cela correspond bien sur, au demande concernant des comptes d'utilisateurs, qui ont donc un login avec mot de passe chez ces sociètés. Cela ne concerne pas les demandes sur les utilisateurs et ce
que font ceux-ci sur le réseau. Google, par exemple, peut préparer des scripts de recherche personnalisé pour ce que l'on veux savoir sur une personne. Les gouvernements et les sociétés privées
ont aussi accès à ces scripts pour quelques dollars (dizaines, centaines, milliers) cela depend de la demande. Mais rien que les états, cela correspond à plusieurs millions de demande par
années. 

John 05/02/2014 10:15


C'est ainsi, en donnant l'impression de transparence maintenant que les faits sont avérés, qu'on peut minimiser  (ridiculeusement) les chiffres. C'est ce qu'on appelle de la désinformation!


C'est quand même un peu gros, mais c'est américain : plus c'est gros plus on gobe c'est bien connu!

Archives

Articles récents