Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Certaines fourmis sont utilisées comme des cuves vivantes de stockage par leur colonie

Publié par wikistrike.com sur 25 Mai 2012, 09:15am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Certaines fourmis sont utilisées comme des cuves vivantes de stockage par leur colonie


fourmis-transport

Voila, je passe de la complexité du fonctionnement du système immunitaire à : “aujourd’hui, j’ai découvert que certaines fourmis sont utilisées comme des cuves vivantes de stockage d’aliments par leur colonie”, le grand écart du Guru…

Alors que les abeilles récoltent et entreposent leur nourriture dans les cellules de leur ruche, certaines espèces de fourmis empruntent une technique différente, en utilisant le corps de certaines de leurs collègues, celles-ci sont souvent les plus grandes fourmis valides de la colonie appelée "majors", pour stocker ce dont ils ont besoin. Les ouvrières entreposent ce liquide nutritif (un miellat), un type de miel composé de nectar, des liquides corporels et des graisses récupérées sur des proies comme les chenilles et les termites, dans certaine fourmi pot-de-miel, pour les périodes de sècheresse ou d’autres moments où les ressources se font rares. Selon la taille de la colonie, il peut même y avoir des milliers de ces fourmis pot de miel dans un seul nid, qui ne font rien, elles sont là, posée à attendre que leur subsistance stockée soit nécessaire.

fourmi pot-de-miel

Alors que les fourmis ouvrières apportent les aliments liquides aux fourmis pot de miel, leur gaster (partie arrière de la fourmi) va gonfler de plus en plus jusqu’à ce qu’il devienne si gros, qu’elles ne peuvent plus se déplacer. Elles ont aussi tendance à devenir tellement grosses qu’elles ne sont plus en mesure de quitter les nids et de toute façon, les chemins pour en sortir sont  devenus trop petits. Ces fourmis pot-de-miel peuvent même gonfler pour atteindre la taille d’un petit raisin.

Afin de récupérer de la nourriture des fourmis pot de miel, les fourmis ouvrières caresseront les antennes des cuves vivantes de stockage. Lorsque cela se produit, la fourmi pot de miel régurgite un peu du liquide sucré qu’elle a stocké dans son abdomen pour nourrir l’ouvrière ou pour la redistribuer ailleurs, comme pour nourrir la reine.

Compte tenu du fait que les fourmis pot de miel contiennent une source riche de ce savoureux liquide à l’intérieur d’elles-mêmes, elles ont tendance à être traqué par les prédateurs, même les êtres humains. En tant que telles, elles sont généralement "stockées" dans les profondeurs du nid pour les protéger. Néanmoins, les prédateurs chercheront ces fourmis gonflées, pour les manger quand ils les trouvent. Certaines tribus amérindiennes, ainsi que les Aborigènes, sont également connues pour récolter régulièrement des fourmis pot de miel, mordant l’abdomen gonflé pour une énergisante sucrerie.

 

La plupart des espèces de fourmis, ont effectivement la capacité de faire quelque chose de semblable aux fourmis pot de miel. Plus précisément, elles ont deux estomacs, un pour leur propre usage et l’autre pour entreposer de la nourriture, pour une utilisation ultérieure par la colonie. Ce deuxième estomac est capable de gonfler un peu, pour contenir des liquides afin de les ramener à la fourmilière. Une fois de retour, elles peuvent alors régurgiter ce liquide pour les autres fourmis dans le nid. Avec les fourmi pot-de-miel, leur organe de stockage est tout simplement capable de s’étendre à un volume beaucoup plus grand que ce qui est possible dans la plupart des autres types de fourmis.

Source:Gurumed

Archives

Articles récents