Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ces personnages historiques qui ont oeuvré à la préservation de la planète

Publié par wikistrike.com sur 26 Janvier 2012, 12:19pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Ces personnages historiques qui ont oeuvré à la préservation de la planète

Ces personnages historiques qui ont oeuvré à la préservation de la planète
Aussi inattendu que cela puisse paraître aujourd'hui, c'est l'ancien président républicain Richard Nixon qui a créé l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA)

Telle n’est pas la trace qu’ils ont laissée dans l’imaginaire collectif. Ces personnages illustres ont pourtant tous apporté une contribution à la protection de l’environnement. Certains sans le savoir…

 

Personne n’a échappé à son théorème. Le philosophe, mathématicien et scientifique grecPythagore (580 av. J-C – v. 495 av. J-C) était cependant aussi, au sens contemporain du terme, un vrai écologiste. Il s’est ainsi prononcé pour l’interdiction de l’utilisation de tous produits d’origine animale dans la société. Reconnu comme un grand défenseur des droits des animaux, ce célèbre végétarien acceptait tout juste la contribution des boeufs pour labourer les champs.

Fondateur de l’immense Empire mongol, redoutable chef de clan et brillant politique,Gengis Khan (v. 1155/1162 – 1227) a laissé une trace indélébile dans l’histoire. Mais si les invasions mongoles sont le plus souvent associées à la barbarie et au chaos, la destruction d’importantes surfaces agricoles qui en a découlé sur une grande partie du continent asiatique est aussi allée de pair avec une progression considérable des forêtsnaturelles. Des puits de carbone qui, peut-être, ont permis aux températures mondiales de demeurer de longs siècles durant à des niveaux acceptables pour l’Homme…

Parti à plusieurs reprises en croisade, réprimant très sévèrement toute opposition à son règne, le roi d’Angleterre Edouard Ier (1239-1307), lui, s’est également ému des dommages perpétrés par l’exploitation du charbon. Ulcéré par la fumée qui se répandait dans l’atmosphère londonienne, il a interdit le brûlage des réserves de charbon et, bien qu’elle devait permettre de chauffer les habitants, a rendu cette pratique passible de torture, voire d’une condamnation à mort.

Propulsé sur le devant de la scène politique après la disgrâce du surintendant des Finances Nicolas Fouquet, fondateur entre autres de l’Académie des inscriptions et belles lettres, de l’Académie des sciences et de l’Observatoire de Paris, accessoirement père du mercantilisme, Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) fut aussi le grand ordonnateur de la politique forestière française. C’est lui par exemple qui a fait planter la forêt de Tronçais (Allier). Plus largement, il a mis en oeuvre un vaste plan de restructuration des forêts à travers des replantations et des limitations de coupes. Colbert redoutait en effet que la puissance française périclite à cause d’un manque de bois dont on se servait notamment pour battir les navires de guerre…

Le Mahatma Gandhi s’inquiétait déjà de la dégradation de la qualité de l’air

Seizième président des États-Unis, connu au-delà des frontières de l’Oncle Sam pour avoir signé le treizième amendement abolissant l’esclavage, Abraham Lincoln (1809-1865) est aussi l’initiateur du Département américain de l’Agriculture et de l’Académie nationale des Sciences. Il a par ailleurs approuvé la protection fédérale d’un territoire qui devint ensuite le Parc national de Yosemite (Californie).

Grande figure du pacifisme, guide spirituel et reconnu comme le Père de la Nation en Inde,Mohandas Gandhi (1869-1948), plus communément appelé Mahatma Gandhi (« Grande âme ») s’est offusqué dès 1905 des conditions de travail des salariés dans les usines urbaines. La piètre qualité de l’air eut un impact sur leur santé dont il avait pleinement conscience. Végétarien, il mit également en garde contre les dangers sanitaires provoqués par une industrialisation irraisonnée.

Chantre de l’égalité entre les blancs et les noirs, Martin Luther King (1929-1968) ne dérogea jamais lui non plus à son credo de non-violence. Prononcé en 1963, son discours« I have a dream » est passé à la postérité. Rares cependant sont ceux qui savaient qu’aux yeux du pasteur, l’oppression des Afro-américains était également une injustice environnementale. Il était en fait le tenant d’une approche novatrice selon laquelle la santé des minorités et des populations à faibles revenus devait, au même titre que celle de n’importe qui d’autre, être protégée des pratiques non-durables.

Républicain, il prônait la cogestion des affaires diplomatiques avec l’URSS, ce qui ne l’a pas empêché de courroucer l’autre « Supergrand » en visitant la Chine de Mao Zedong en 1972, devenant par là-même le premier président américain à se rendre dans l’Empire du Milieu. En août 1974, Richard Nixon (1913-1994) abandonna ses prestigieuses fonctions à la suite du retentissant scandale du Watergate. Quatre ans plus tôt, il avait annoncé la création de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), organisme aujourd’hui vilipendé par ses cadets républicains. La même année, il parapha le Clean Air Act et le National Environmental Policy Act, lequel établit les déclarations d’impact environnemental comme préalable à tout projet fédéral. Quatre décennies plus tard, chacun conviendra que les républicains font tout leur possible pour piétiner cet héritage…

 

Source: Zegreenweb

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents