Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pyramides et effondrement économique à venir

Publié par wikistrike.com sur 2 Janvier 2014, 12:29pm

Catégories : #Economie

Pyramides et effondrement économique à venir
Pyramide_de_manipulation.jpg
Beaucoup ont utilisé une pyramide pour décrire la structure de pouvoir à laquelle la masse de l'humanité est soumise - même dans les plus petits détails de nos vies. Je souhaiterais l'utiliser ici pour aborder l'effondrement économique imminent, dans le but d'expliquer ce qui pourrait se dérouler en coulisses - ce qui est caché et pourquoi. 

L'axe vertical de la pyramide est souvent décrit comme le pouvoir, la richesse, la connaissance, etc. La forme de la pyramide représente la distribution de la population mesurée par l'axe vertical. La grande majorité de l'humanité (nous) occupe les plus bas niveaux proches de la base, et les maîtres/les pouvoirs en place/les élites occupent les niveaux élevés proches du sommet. 

Le contrôle des évènements au niveau global est géré du haut vers le bas par l'induction de divisions via des segments particuliers dans la pyramide. Ces divisions sont réalisées par l'utilisation de mensonges destinés à atteindre des buts particuliers tels que la guerre, la réduction de la population, le contrôle renforcé, la redistribution de la richesse, etc., jusqu'à la misère et la souffrance pures et simples des masses. 

Pyramide de contrôle en fractal
© Inconnu
Ce système pyramidal de divisions fonctionne très bien parce qu'au niveau global, nous sommes des pyramides ambulantes - nous racontant des mensonges aux autres et à nous-mêmes sur la nature de nos réalités intérieures et extérieures. Et entre le haut et le bas, il y a toutes sortes de corporations, d'organisations, d'états et de groupes qui prennent part à cette structure pyramidale. Donc, des pyramides s'imbriquent dans des pyramides, tandis que les efforts pour contrôler et manipuler divisent inlassablement les gens. Tout ce qui est haut est comme ce qui est en bas. 

En général, la plupart des divisions que l'on peut clairement discerner (parfois bien après les faits) sont induites dans les niveaux inférieurs de la pyramide comme l'histoire peut en attester (guerres locales, soulèvements, protestations, politique). Le niveau dans la pyramide d'où naît une telle division peut être en bas et motivé par quelque gain d'intérêt privé. Mais en de rares occasions, une division est introduite verticalement vers le bas de la pyramide, affectant à peu près tous les niveaux en même temps. L'une d'elles s'en vient sous la forme de l'effondrement de la monnaie de réserve, le Dollar US. 

Le Dollar US, monnaie de réserve 

Pyramide US dollar
© Inconnu
Est-ce que l'effondrement du dollar américain sera une surprise ? L'Histoire nous dit que cela ne devrait pas être le cas. Sur sa trajectoire actuelle, il semble destiné à suivre la voie de chaque autre monnaie à cours forcé : la destruction et la chute. La création monétaire via l'émission de titres de créance doit être contrebalancée par une croissance économique. Comme la charge de la dette augmente, une augmentation de croissance est nécessaire, et lorsque cette croissance faiblit, il en va de même de l'ensemble du système, à moins que la dette ne soit effacée. Donc, les seules questions pour le Dollar sont :
  • Quand l'effondrement se produira-t-il ?
  • Et :
  • Un doigt plane-t-il au-dessus du bouton « destruction » ?
  • La différence, cette fois-ci, c'est que le monde entier en serait affecté si et quand une nouvelle monnaie de réserve est choisie comme support pour la balance commerciale mondiale. 

    Pour beaucoup, le refus de ne serait-ce que considérer ce qui me semble être un effondrement assez imminent et inévitable, et de se préparer à ses conséquences, est un excellent exemple du biais de normalité - une sorte de vœu pieux qui paralyse les processus de pensée rationnelle. Si hier était identique au jour précédent, alors demain sera pareil qu'aujourd'hui. 

    La Constitution américaine établit clairement que le Congrès doit battre monnaie en or et en argent. Donc, qu'est-il arrivé au Dollar américain ? Malgré les meilleurs efforts de quelques personnes bien intentionnées - parmi eux d'anciens présidents - nous avons abouti à une Banque centrale détenue par le privé, la Réserve Fédérale. Les billets de la Réserve Fédérale (papier-monnaie) déclaraient originellement la convertibilité directe en or, mais ce fut perdu pour les citoyens américains lorsque l'or fut confisqué par la Réserve Fédérale et l'once de 20,67 $ réévalué à la hausse à 35 $, dévaluant le dollar de quarante pour cent (et attirant beaucoup d'or étranger dans le pays). Après la seconde guerre mondiale, lesAccords de Bretton Woods entre les Nations établirent le Dollar américain comme monnaie de réserve mondiale et assurèrent sa convertibilité en or pour n'importe quelle balance commerciale positive d'une nation détenue en Dollars. Mais depuis 1971, le stock d'or américain a dégringolé de 25 000 tonnes (au plus haut) à 8 000 tonnes. Puis Nixon ferma la fenêtre de convertibilité en or, et le système entier du Dollar de réserve devint rien de plus qu'une promesse en papier (pyramide de Ponzi). 

    US dollar
    © Inconnu
    A ce stade, le sens du « privilège exorbitant » au regard de la satisfaction de la demande en monnaie de réserve devient clair. Après tout, si vous n'avez rien à perdre que du papier et de l'encre, pourquoi ne pas imprimer ? Le déséquilibre commercial des États-Unis n'est pas un problème, et il n'y a vraiment aucune motivation à promouvoir la production nationale - indépendamment de tout intérêt politique de pure forme. En fait, c'est une incitation à délocaliser la production à l'extérieur et à promouvoir un consumérisme de masse sur le sol national (y compris la dette) pour accroître la demande en Dollars à l'étranger. 

    Deux semaines après le 11 septembre, Bush suggéra aux citoyens :
    « Allez à Disney World en Floride. Emmenez vos familles et profitez de la vie, de la manière dont nous voulons que vous en profitiez. »
    Il est probable que, dans un futur proche, les États-Unis payent très cher cet exorbitant privilège. 

    Récemment, la retranscription d'une réunion d'avril 1974 entre Henry Kissinger (alors Secrétaire d'État étasunien) et des membres clés de son équipe a récemment été dévoilée. Le sujet était la démonétisation voulue par les États-Unis des réserves d'or dans le contexte des grands avoirs en or de l'Europe de l'Ouest, et la tentative européenne (à cette époque) de réévaluer leurs actifs en or (réserves évaluées au cours du marché). Ceci se déroula seulement trois ans après que Nixon ait fermé la fenêtre de convertibilité en or. 

    L'un des échanges de la réunion se déroula comme suit :
    Secrétaire d'état Kissinger : Pourquoi est-ce à l'encontre de notre intérêt que l'or soit dans le système ? 

    Mr. Enders : Cela va à l'encontre de notre intérêt que l'or reste dans le système car pour cela, il faudrait qu'il soit évalué périodiquement. Bien que nous ayons encore quelques avoirs substantiels en or - environ 11 milliards - la plus grande partie de l'or officiel dans le monde se concentre en Europe de l'Ouest. Ceci leur donne la position dominante dans les réserves mondiales et les ressources dominantes pour créer des réserves. Nous avons tenté d'éviter cela pour un système dans lequel nous pouvons avoir le contrôle...
    Je suppose que ce ne devrait pas être une surprise pour nous, étant donné les antécédents de Kissinger. En 1974, les États-Unis ont voulu promouvoir l'utilisation exclusive du Dollar de réserve dans les échanges internationaux, et être en position de satisfaire (imprimer) la demande mondiale pour cette monnaie de réserve dans une économie mondiale en expansion. L'or comme valeur de réserve sème la pagaille et nécessite une évaluation continue de l'inflation du Dollar. Bien sûr, le réel intérêt étasunien était le pouvoir sur le reste du monde, masqué par un voile de mots subtils sur la démocratie et les Droits de l'Homme. L'hégémonie étasunienne a toujours été le but. 

    Maintenant, faisons un bond en avant à décembre 2011 et jetons un œil au bilan de la Banque Centrale Européenne (BCE) (publié trimestriellement). 

    Journal trimestriel du bilan de la BCE - Décembre 2011
    © sott.net
    Journal trimestriel du bilan de la BCE - Décembre 2011
    Et voilà, la ligne 1, tout en haut, est l'or évalué au marché (bien qu'il s'agisse d'un marché supprimé) - les 10 000 tonnes et plus. Comparez cela au montant d'or détenu par le département du Trésor étasunien qui le transmet comme étant son compte d'or, évalué à 42,22 $ l'once, le prix du marché à l'époque où Nixon ferma la fenêtre de convertibilité en or. Faut-il s'étonner que les états-Unis et ses banques Trop Grosses pour Tomber (TGPT) aient de tout temps œuvré pour supprimer et contrôler le prix de l'or au comptant ? Et comme il est sympathique de la part du régime étasunien de coter son or aussi bas comme exemple pour le reste du monde : son mantra a été « ignorez l'or et concentrez-vous sur le Dollar de réserve ». 

    Le développement du marché à terme de marchandises depuis 1974 a facilité l'établissement des prix de l'or au comptant par des transactions à terme de papier (options) qui échangent d'énormes quantités de promesses d'or en papier sur la base de stocks d'or physique qui n'existent pas (avec un rapport de 100:1 publiquement admis). Les banques TGPT peuvent ajuster leurs situations commerciales afin d'atteindre n'importe quel prix voulu. Ces mêmes banques TGPT sont les dépositaires des plus grands fonds d'or (supposément physiques) FNBIC (Fonds Négociables en Bourse Indiciel Côté, comme la GLD [SPDR Gold Share aussi connu sous le terme SPDR Gold Trust - NdT]), et s'appuient probablement sur ces fonds pour l'or physique dont elles ont besoin pour le (relativement) petit nombre de contrats d'options qu'elles délivrent réellement. 

    L'or a toujours été la valeur réserve numéro un du monde, et je soupçonne que les choses sont sur le point de changer radicalement et de ramener cette vérité en pleine lumière. 

    Les Pouvoirs en Place (PEP)/Élites 

    Certains auteurs qui parlent de l'effondrement à venir estiment que l'objectif des PEP/élites est la destruction totale, le chaos et l'anarchie, dans lesquelles de grandes réductions de population vont avoir lieu, tandis que les maîtres et les laquais de haut niveau se terreront dans des abris cachés. Dans ce scénario, le système financier du monde entier se trouve anéanti et doit être rebâti de zéro (avec bien moins de personnes). 

    Pyramide de contrôle en fractal
    © Inconnu
    De ce que nous savons des modes opératoires des PEP/élites, ils sont doués pour créer des situations, des crises et des désastres qui leur permettent d'accroître le contrôle - pas de le perdre. Un tel scénario détruirait totalement l'infrastructure par laquelle ils agissent et opèrent, de la haute finance à la manipulation des médias, en passant par le monde universitaire jusqu'au système scolaire public local. Ils se sont lourdement investis dans cette infrastructure depuis très longtemps. 

    Indépendamment de ce que vous pensez peut être des origines du Protocole des Sages de Sion, on ne peut nier la mise en œuvre réussie de chacun d'eux sur plusieurs générations - mise en œuvre qui démarre au sommet de la pyramide. Ici, la connaissance des faiblesses humaines et le pouvoir des mensonges règnent en maître. Alors, est ce que les PEP/élites prévoiraient la destruction de tout ce mécanisme subtil de contrôle, juste pour devoir tout recommencer à nouveau ? Je ne pense pas. 

    Je pense que l'effondrement du Dollar de réserve a été anticipé et sera utilisé pour renforcer leur emprise sur les masses sans grande perte pour l'organisation des PEP/élites. Je pense qu'il y a un doigt qui plane au-dessus du bouton DÉTRUIRE dès à présent, et que ce que nous voyons actuellement sont les derniers soubresauts du Dollar de réserve et de plusieurs monnaies qui lui sont rattachées. Je pense également que les états-Unis seront sacrifiés (peut-être bien à juste titre) et paieront le prix fort pendant la transition à venir. Mais ne faisons pas trop de spéculations. 

    Indications et avertissement 

    À la fin des années 90 et début des années 2000, deux commentateurs anonymes laissèrent une très longue série de commentaires sur un forum dédié à l'or, décrivant l'effondrement/remplacement du Dollar de réserve (et des instruments de la dette associés), l'hyperinflation du Dollar US et les motivations pour la création de l'Euro de la BCE. Ils cherchèrent également une redéfinition plus large des termes financiers - termes dont ils avaient le sentiment qu'ils avaient été marginalisés par des générations de programmation, associée à un système monétaire à cours forcé basé sur la dette mondiale. 

    Les pseudos de ces deux personnes étaient « Another » [Un autre - NdT] et « FOA » (Friend of Another - Ami d'un autre - NdT). Depuis 2008, un commentateur de blog s'appelant lui-même « FOFOA » (Friend of Friend of Another - [Ami d'un ami d'un autre - - NdT]) a réalisé une profonde analyse/commentaire sur leurs messages d'origine sur le forum sur sonsite internet. Les messages archivés de « FOA » et « Another » sont, en effet, un enseignement au système financier mondial - un qui semble inexistant de nos jours dans nos institutions universitaires. On spécula que « Another » était en réalité un initié de la banque centrale connaissant les plans à long-terme de la finance mondiale et le futur rôle de l'or dans l'effondrement prévu et la refonte du système financier de Réserve mondiale. Les archives des messages de « Another » et « FOA » sont aussi disponibles sur le site internetde « FOFOA ». 

    En résumé, ils décrivaient la fin du pétrodollar et de l'utilisation générale du Dollar comme moyen pour d'établissement de la Réserve du déséquilibre commercial. L'or physique, disaient-ils, remplacera le Dollar comme Réserve mondialement reconnue et l'or subira une réévaluation à la hausse quasi instantanée - plusieurs fois le prix au comptant actuel. Cette réévaluation de l'or ne sera pas un évènement déterminé par le marché. En même temps, le prêt/location de l'or et le commerce de l'or à terme sera refusé - le détenteur d'or sera strictement défini par la possession. En d'autres termes, l'inflation artificielle du stock d'or mondial via les instruments papier s'arrêtera brutalement. 

    Monnaie en or à l'effigie de César
    © Inconnu
    Monnaie en or à l'effigie de Jules César
    L'or retrouvera (il ne l'a jamais vraiment perdu) sa fonction de vraie valeur de réserve (VDVR) et d'écoulement de la richesse non déployée. Tous les types de crédits (dettes) dérivés (plusieurs trillions de la valeur actuelle du Dollar) seront dissous dans le plus grand transfert de richesse de toute l'histoire. Selon les termes de « Another », « Tout le papier brûlera ». Les banques et les institutions financières seront recapitalisées sur la base de cette destruction de la dette et sur la réévaluation de leurs avoirs en or physique (ce qui est intéressant car les Banques Centrales ont été des acheteurs nets d'or physique récemment). Les plus grandes parties du système financier mondial resteront intactes - avec quelques très gros grands changements dans les règles. 

    Il s'agit d'un transfert de richesse qui coupe tout droit le long de l'axe vertical de la pyramide que nous avons introduit au début de cet article. La majorité des un pour cent [a contrario des quatre-vingt-dix-neuf pour cent que nous sommes - NdT] conserve sa richesse dans des instruments papier et sera laissée sans ressources après la réinitialisation (comme l'expliquent « Another » et « FOA »), en dehors de tous capitaux physiques qu'ils ont acquis avant cette réinitialisation. En d'autres termes, beaucoup de ceux qui sont proches du sommet de la pyramide seront déplacés de manière significative vers le bas, si l'on prend l'axe vertical de la pyramide pour représenter la distribution des richesses. 

    Mais qu'en est-il du transfert de richesse se produisant actuellement ? Ce transfert de richesse ratisse les zones à la base de la pyramide en faveur des échelons supérieurs. C'est un comportement assez clairement criminel de la part des institutions financières et des intérêts de Wall Street. La Réserve Fédérale a permis la plupart de ceci au moyen de règles qui ont favorisé les bulles de prix artificielles. 

    Dans les années 80 et début des années 90, le professeur William Black était régulateur du gouvernement et fut tout d'abord responsable de l'accusation/condamnation de nombreux banquiers et PDGs durant les années de la crise des Savings and Loan [les Caisses d'épargne étasuniennes - NdT]. Plusieurs d'entre eux allèrent en prison avec de lourdes peines. Aujourd'hui, il se plaint que, depuis cette époque, certains des plus grands crimes financiers ont été commis par les TGPTs et les intérêts de Wall Street - sans une seule poursuite, encore moins de condamnation. D'innombrables vies sont détruites par la fraude commise à ces niveaux. Black souligne que les lois sont encore là, mais personne ne portera les affaires en justice - en d'autres mots, c'est verboten (interdit).En un sens, on pourrait voir ces crimes de fraude comme les derniers soubresauts d'un système basé sur le Dollar à l'agonie. Et par extension, demandez-vous : Serait-ce une expression de la « nature humaine » (ou de « l'organisme humain ») face à une catastrophe imminente ? (comme « Another/FOA » ont tenté de l'expliquer en relation à un comportement similaire). 

    Non, il y a une bien meilleure explication. 

    L'ascension des psychopathes à des positions de pouvoir au sein du gouvernement, des institutions et des entreprises est un sujet sur lequel SOTT.net alerte depuis plusieurs années. Le psychopathe est une excellente pièce du puzzle dans la pyramide fractale du fait de sa « conscience instinctive » aiguë de qui est le patron et sur lequel il peut compter pour toujours agir dans son propre intérêt tel qu'il le perçoit. Les actions des psychopathes sont totalement sans conscience et sans bénéfice pour les autres, certainement pas intentionnellement. Donc, si les actes de fraude aux plus hauts niveaux, et l'inaction vis-à-vis d'une enquête/accusation sont ordonnés et encouragés, quel pourrait être l'intention cachée du niveau supérieur ?
    • Vie rallongée pour le Dollar de réserve ?
    • Promotion des 99 % contre l'intention des 1 % ?
    • Un leurre pour cacher la refonte du système et le transfert de richesse associé à l'or ?
    • Réduire l'approvisionnement d'argent des peuples qui sinon l'utiliseraient pour acheter de l'or (à prix cassés) ?
    • Générer une dépendance du peuple étasunien envers le gouvernement en préparation de la phase suivante du contrôle fasciste ?
    • Ou peut-être des combinaisons de tout ce qui est ci-dessus ?
    Indépendamment, les épargnes de tous types - investissements, fonds de pension, IRAs (Individual Retirement Account [retraites complémentaires - NdT]), plans 401k [(épargne retraite par capitalisation - NdT), etc. - sont durement frappées par les politiques de répression financière qui ont été instaurées par la Banque de Réserve Fédérale et d'autres banques centrales dans le monde. Ces politiques ne représentent guère qu'un vol pur et simple, bénéficient clairement au système financier actuel et indiquent qu'il est soutenu par l'assurance vie. 


    Commentaire : La répression financière : terme qui décrit les mesures par lesquelles les gouvernements canalisent les fonds pour eux-mêmes sous forme d'une réduction des dettes, des mesures telles que :
    • Freins Limites ou plafonds sur les taux d'intérêts.
    • Détention gouvernementale ou contrôle du gouvernement des banques nationales et institutions financières.
    • Création ou maintenance d'un marché intérieur captif pour la dette publique.
    • Restrictions à l'entrée dans le secteur financier.
    • Diriger le crédit vers certaines industries.

    Si le système de Réserve mondiale devait être « refondu » comme le prédisent « Another/FOA », ces comptes épargnes qui contiennent des instruments papier de dette seront évincés (si un événement d'hyperinflation ne les anéanti pas avant). 

    « Another/FOA/FOFOA » ne sont pas les seuls qui ont suggéré cette refonte de la Réserve mondiale et du transfert de richesse. Dans un récent article, Chris Powell du comité d'action anti monopole de l'or (GATA) écrit :
    « C'est un système complètement totalitariste et parasitaire. C'est aussi la dernière manifestation de l'éternelle guerre de la classe financière [dette/prêteur - argent facile] contre la classe laborieuse [épargnants], sauf qu'elle est suffisamment bien cachée pour que la classe laborieuse ne s'en soit pas encore rendu compte. »
    Il continue en expliquant comment cela pourrait finir :
    « Le système peut s'arrêter suite à l'exigence du monde en développement d'une réévaluation officielle mondiale de l'or et de la restauration officielle de l'or pour le système monétaire international.... Ou le système peut s'arrêter en tant que partie d'un plan des banques centrales pour éviter la déflation catastrophique de la dette qui menace désormais le monde. » 

    « Par exemple, une étude de 2006 réalisée par l'économiste écossais Peter Millar a conclu que pour éviter une telle déflation catastrophique de la dette, les banques centrales auraient eu besoin de relever le prix de l'or d'un facteur de sept à vingt afin de se refaire elles-mêmes des liquidités et de dévaluer leurs monnaies et les dettes des entreprises en général. »
    Ce phénomène de réévaluation (et la destruction consécutive du papier) est ce à quoi « FOFOA » fait référence sous le terme de Freegold [Or en libre- service - NdT] - la libération de l'or pour rétablir son rôle traditionnel de VDR mondialement reconnue et de Réserve mondiale. « FOFOA » estime que la valeur de refonte de l'or serait plus proche d'un ratio de 50:1 par rapport aux prix au comptant d'aujourd'hui. Le transfert de richesse se fait alors de la richesse papier (dette) aux épargnants qui détiennent de l'or. Les monnaies papier continuent à exister en tant que moyen national d'échange - cependant, la valeur d'une monnaie nationale donnée est déterminée par l'or, et non l'inverse. 

    Quand, ou si cette refonte vient à effet, ce sera le chaos, l'anarchie et il y aura des interruptions dans l'acheminement des marchandises pendant une longue période. Mais je ne pense pas que la descente vers le chaos/anarchie sera permanente. D'un autre côté, il serait très sage de se préparer au pire. Cette préparation devrait se concentrer sur l'acquisition d'un état de relative indépendance vis-à-vis des aides du gouvernement, de la disponibilité des denrées/nourriture, et de plusieurs services que nous avons pris pour dus - particulièrement pour ceux qui vivent aux états-Unis. 

    Hyperinflation étasunienne
     


    La FED n'a pas besoin « d'imprimer » un seul dollar supplémentaire pour que l'hyperinflation englue les États-Unis. Il suffit que le reste du monde commence à vider ses comptes en Dollar de réserve en faveur d'autres monnaies ou d'autres moyens de paiement avec ses partenaires commerciaux. Cela se produit déjà puisque de nombreux pays ont forgé des accords commerciaux dans leurs propres devises. Ce qui se passe, c'est que ces dollars rejetés reviennent au pays (aux États-Unis) par l'achat de produits américains, d'immobilier, des affaires, etc. La masse monétaire aux États-Unis augmente radicalement et la célérité de cet argent s'accroît - menant les prix dans une sorte de boucle rétroactive positive dans laquelle tout le monde se précipite pour dépenser des Dollars avant qu'ils ne perdent trop de valeur. Il y a de nombreux exemples historiques, mais la République de Weimar en Allemagne [nom donné par les historiens au régime politique en place en Allemagne de 1918 à 1933 - NdT] en est un bon... 

    Hyperinflation étasunienne
    © Inconnu
    « FOFOA/FOA » prennent pour argument que l'hyperinflation américaine étasunienne est déjà en cours et que « c'est du tout cuit » pour ainsi dire. John Williams de Shadowstatsestime le taux d'inflation annualisé actuel à plus de 9 %, selon la méthodologie du gouvernement étasunien utilisée avant 1980. Cette inflation est bien cachée par les politiques de répression financière et par la contribution hyperactive des médias. En réalité, les épargnants (pensez à tous les gens qui ont des revenus fixes) ne peuvent espérer contrer l'inflation sans faire transiter leur argent par des fonds propres ou autres investissements à haut risque - un résultat délibéré de ces politiques monétaires. 

    Aujourd'hui, l'une des choses qui maintient le Dollar de réserve à flot est le fait que les importations de pétrole doivent encore être payées en Dollar américain - le pétrodollar. Un pays qui est un importateur net de pétrole étranger doit conserver un compte de réserve en Dollars américains. Ceci fut mis récemment en avant par Finnian Cunningham dans une chronique du dimanche pour Press TV. Pour citer l'article,
    « La Chine - la deuxième plus grosse économie mondiale et grand importateur de pétrole - a ou cherche des accords commerciaux sur le pétrole avec ses fournisseurs principaux, dont la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Iran et le Vénézuela, qui impliqueront l'échange de devises nationales, », a-t-il écrit, avertissant que le développement menace « le pétrodollar et son statut de réserve mondiale. ». 

    Cunningham a dit dans le communiqué du 20 novembre à Pékin à propos du plan de « convertir ses portefeuilles d'échanges étrangers risqués » en Dollars américains en autres devises, « que c'est un signe avant-coureur que les jours de l'économie étasunienne sont comptés. ». 

    « Mais, dans la mentalité impérialiste, mégalomaniaque, de Washington, la menace envers l'économie étasunienne et son train de vie endetté est perçu comme un acte de guerre tacite. C'est pourquoi Washington réagit aussi furieusement et désespérément au couloir aérien nouvellement déclaré par la Chine. C'est un prétexte pour les états-Unis pour imposer une main de fer, » a conclu l'analyste.
    L'échec du pétrodollar écrit peut être la fin du Dollar de réserve. 

    Alors, qu'arrive-t-il aux états-Unis avec la destruction du Dollar de réserve et une transition vers l'or en tant que Réserve mondiale ? En admettant que Fort Knox contienne encore + de 8 000 tonnes de l'or du Trésor étasunien - et il pourrait s'agir d'une très grosse supposition - les états-Unis n'ont pas d'autre choix que de le dilapider pour maintenir un déficit commercial qui s'accumule au rythme actuel de 50 milliards de Dollars par mois. Les seuls moyens d'enrayer cela seront de couper les importations (ce qui met fin au consumérisme) et/ou d'augmenter la cadence de la production étasunienne pour concurrencer efficacement l'environnement commercial mondial. Les états-Unis sont très mal préparés à chacune de ces options. 

    Vue d'ensemble 

    Le sommet de la pyramide ne connaît pas de nation. Il n'est pas préoccupé par les intérêts étasuniens. Les états-Unis ont été utilisé via le Dollar de réserve pour encapsuler le reste du monde dans le contrôle de structure pyramidale à travers une conquête impériale qui a mobilisé des institutions bancaires/financières, des multinationales, des politiciens, des institutions académiques, le crime organisé et des services de renseignement subversifs s'adonnant à des opérations sous fausses bannières, des fraudes, de la manipulation de marché, du blanchiment d'argent, du trafic de drogue, du chantage, et carrément le meurtre. La fin est proche pour le Dollar de réserve - et l'hégémonie étasunienne - mais comme le chantait Bob Dylan dans sa chanson, Senor :
    « ... Un mauvais vent souffle encore sur ce pont supérieur ... »
    Ce qui se passe en réalité, et dans quel ordre, restera inconnu pour le moment, mais il y a suffisamment d'indicateurs passés et présents pour soutenir l'ébauche grossière décrite ci-dessus. En tant que tel, cet article n'est pas un plaidoyer pour l'or ou pour se précipiter pour acquérir autant d'or physique que l'on peut. L'achat d'or devrait être considéré comme une petite partie de vos préparatifs pour réchapper à la tempête qui approche. La richesse/les épargnes non-utilisées sont mieux dépensées envers un plan de préparation détaillé. Une approche (parmi d'autres) est décrite ici

    Ne serait-il pas agréable de convertir cette pyramide fractale de mensonges en quelque chose fondé sur la vérité ? Quelque chose qui ressemblerait plus à ceci : 

    Fractale de vérité
    © Inconnu
    Note sur la confiscation de l'or 

    On a beaucoup écrit à propos d'une future confiscation de l'or par les gouvernements pathocratiques (l'ensemble, essentiellement), qu'un tel transfert de richesse vers l'or devrait se produire. L'un d'entre nous peut-il envisager ce que cela entraînerait dans des pays comme l'Inde et la Chine où la méfiance culturelle envers les demandes de devises fait que les gens conservent un peu d'or en épargne ? Même aux états-Unis, où se trouve l'infrastructure pour forcer la confiscation physique ? Non, la confiscation de l'or (aux états-Unis en tout cas) va probablement prendre la forme d'un impôt sur les profits providentiels, après refonte. L'infrastructure pour ce vol est déjà en place sous la forme de l'IRS (Internal Revenue Service) [équivalent du Fisc en France - Ndt]. 

    Je suis d'accord avec « FOFOA » (via les notes de « Another/FOA ») quand il souligne que les meilleurs intérêts des pays sont servis en laissant l'or dans les mains de ses citoyens. Ce sont ces citoyens qui convertiront leur or en devise locale pour alimenter des projets de nouveaux marchés et la production associée. Les produits en résultants seront vendus dans le commerce international et aideront à ramener l'or dans les coffres des pays. Un pays qui devient un producteur net sur le marché mondial augmentera son stock d'or. Un pays qui devient un consommateur net videra son stock d'or jusqu'à ce qu'il ne puisse plus consommer. Une image aussi « rose », bien sûr, suppose que les pathocrates/psychopathes en positions de pouvoir gouvernemental puissent voir s'évanouir leur propre intérêt immédiat au bénéfice plus large de tous les citoyens. Aux vues de ce que nous voyons partout de nos jours, cela semble très improbable. 

    Dans chaque événement, nous ne devrions nourrir aucune illusion quant au fait qu'une telle transition soit permanente (si, en effet, cela arrive à peu près comme décrit ci-dessus). Une fois que quelques générations auront passé et que l'horreur de ce qui est à venir aura été oubliée, la pyramide nous attirera à nouveau vers une pyramide de Ponzi mondiale. Et la prochaine fois, ce pourrait être une monnaie digitale agissant comme outil d'esclavage, et qui pourrait être bien plus durable que le Dollar de réserve. 

    Note sur le rôle de l'argent après refonte 

    Pièces de monnaie
    © Inconnu
    Beaucoup d'experts en métaux précieux insistent sur le fait que l'argent est un meilleur « investissement » que l'or. Ils spéculent que le cours de l'argent montera avec celui de l'or (soit par le marché ou pendant la refonte) et reprendra sa valeur historique par rapport à l'or de 12:1 (il est actuellement autour de 60:1). Cependant, l'argent a un « bon potentiel » beaucoup plus grand que l'or.Le fait est que l'argent a perdu son statut de monnaie potentielle SOV [Short Option Value, équivalent à Valeur d'option courte : VDOC en français - NdT] du fait de son emploi massif et de sa demande dans l'industrie. Un candidat pour une VDOC doit avoir un stock très stable - c'est-à-dire qu'aucune autre utilisation du candidat à la VDOC ne peut être autorisée à faire varier le stock mondial. L'argent ne peut pas répondre à ce critère nécessaire et est destiné à rester une marchandise. La meilleure preuve à l'appui de cette conclusion est que les banques centrales n'achètent pas d'argent - elles achètent de l'or. La BCE fait-elle mention d'un quelconque stock d'argent dans son bilan ? Non, elle ne le fait pas. Les pays qui ont récemment été acheté d'énormes quantités d'or sont des acheteurs nets d'argent seulement dans la mesure où ils veulent satisfaire la demande des ménages. 

    Ce qui ne veut pas dire que vous ne devriez pas envisager la possession d'un peu d'argent. Dans les temps incertains et chaotiques à venir, il se pourrait bien que l'argent joue un rôle monétaire dans les transactions avant l'établissement de nouvelles devises et d'une Réserve mondiale d'or. Durant cette période, l'utilisation de l'argent permettra à tout or que vous avez de rester à l'abri et disponible jusqu'à ce que les choses se stabilisent - en supposant que ce soit ce qu'elles font. 

    À nouveau, c'est vraiment un problème de préparation et de réflexion quant aux scénarios qu'une crise systémique majeure pourrait amener.
Avatar

Larry Bowers

Ancien - mais né à Joplin Missouri.

Enseignement/Profession – Ingénieur en électricité

Plus de 15 années de recherche dans les aspects ésotériques de toutes les religions et de la nature de cette réalité – La Vérité. Beaucoup de temps passé à identifier les différents sujets et à les intégrer dans le grand schéma de la réalité – La ponérologie y joue un grand rôle.

Travaille actuellement à la planification d’aménagements de fermes basée sur la gestion des terres qui promeut la diversité et la complémentarité des minéraux et des microbes pour les animaux et l’alimentation dense et nutritive qui en résulte. Ceci étant plus proche d’un des objectifs pour les humains « normaux » vivant sur cette planète.

 

Source: SOTT

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 03/01/2014 10:43


Merci pour les jolies images :-)

La reste, je ne lis pas,
peut etre + tard. 

Raplius 03/01/2014 04:07


Écoutez Rothchild parler d'une monnaie internationale et John Perkins dans la section L'élite obscure si je ne m'abuse :


http://nibitruth2013.wix.com/nibitruth

Dius 02/01/2014 18:04


Écoutez Rothchild qui parle d'une monnaie internatioanle dans Nibitruth. Je ne me rappele plus dans quelle section mais bon ... vous trouverez bien !


 


http://nibitruth2013.wix.com/nibitruth

ptitpère 02/01/2014 17:49


 


Ca confirme ce qu'on savait déjà, à savoir qu'ils nous prennent vraiment pour des MICKEY :(


Deux
semaines après le 11 septembre, Bush suggéra aux citoyens : 


« Allez à Disney World en Floride. Emmenez vos familles et profitez
de la vie, de la manière dont nous voulons que vous en profitiez. »

Archives

Articles récents