Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Chine: La souche de grippe aviaire H7N9 inquiète les virologues

Publié par wikistrike.com sur 3 Avril 2013, 16:59pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

La souche de grippe aviaire H7N9 inquiète les virologues


AFP_130402_no3ov_chine-grippe-autorites_6.jpgLa souche de grippe aviaire H7N9 a contaminé neuf personnes dans l'est de la Chine jusqu'à présent et a fait trois morts au total.

Les autorités sanitaires estiment que cette souche pourrait être plus difficile à traquer que la souche mieux connue du H5N1. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement chinois estiment qu'il est crucial de déterminer comment le virus contamine des humains.

 

Des virologues affirment que le virus H7N9 semble capable de se propager d'une volaille à une autre sans rendre les oiseaux malades, avant de provoquer des symptômes graves chez les humains.

Selon l'OMS, ce virus semble avoir pris une forme qui lui permet d'infecter plus facilement des porcs, ce qui pourrait ensuite accélérer la propagation aux humains.

C'est la première fois que des infections humaines au H7N9 sont détectées.

Au Canada

La directrice de la préparation aux pandémies à l'Agence de la santé publique, la Dre Barbara Raymond, a indiqué que le risque pour les Canadiens semble pour l'instant très faible. Le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg fournira bientôt aux provinces et territoires les tests dont ils ont besoin pour repérer le nouveau virus.

Pour l'heure, les deux récents cas détectés en Chine l'ont été dans la province du Zhejiang.

L'un d'eux, un cuisinier de 38 ans, en est mort. L'autre nouveau cas est un retraité âgé de 67 ans résidant à Hangzhou, la capitale du Zhejiang.

Les autorités ne précisent pas de quelle façon les deux malades ont contracté le virus, mais indiquent qu'aucune des personnes avec lesquelles ils étaient en contact étroit n'est pour l'instant tombée malade.

Mardi, la province voisine du Jiangsu avait rapporté quatre nouveaux cas, dont deux premiers cas mortels apparus à Shanghai.

Le virologue Malik Peiris, professeur à l'Institut de santé publique de l'Université de Hong Kong, affirme qu'il est important de déterminer la source de l'infection par le H7N9, alors que plusieurs des malades ont été en contact avec des volailles vivantes.

« Si nous identifions [cette source], nous aurons la possibilité de réduire l'exposition humaine et idéalement d'éliminer le virus […]. Mais si nous ne l'éradiquons pas assez vite, ce virus va devenir endémique et se répandre à travers la Chine et au-delà. » — Pr Malik Peiris
Pourquoi la Chine est-elle vulnérable?

Le pays possède sur son territoire le plus grand nombre de volailles au monde, et dans de nombreux villages, les volatiles sont souvent en contact avec la population.

Le Vietnam, l'un des pays d'Asie du Sud-Est les plus touchés par les cas humains de la grippe aviaire H5N1, a interdit mercredi l'importation de volaille en provenance de Chine.

Le virus du H1N1 photographié dans les laboratoires du Center for Disease ControlLe virus du H1N1 photographié dans les laboratoires du Center for Disease Control  Photo :  Center for Disease Control
Commenter cet article

Arlette 03/04/2013 22:45


http://www.lepoint.fr  du 3/04/2013  ...   Début mars, l'O.M.S. avait indiqué que
la Grippe Aviaire avait fait plus de 360 morts dans le Monde depuis 2003. Le virus H5N1 - le plus commun - se transmettait, jusqu'à présent, seulement de
l'animal à l'homme, mais les Scientifiques craignent qu'une mutation ne permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie. "La
question est de savoir si le virus va changer pour devenir plus contagieux", a déclaré Michael O'Leary, représentant de l'O.M.S. en
CHINE. Il n'y a "aucune preuve de cela pour le moment, mais les virus changent tout le temps". Conjonctivite humaine :  Enfin, une Etude récemment
publiée dans le journal de virologie indique que des virus de type H7 ont été responsables de nombreuses épidémies aviaires en Europe ainsi qu'en
Amérique. Ces derniers ont atteint des hommes des dizaines de fois, sinon plus. Certains seraient particulièrement délétères, comme le H7N3 de
Mexico, passé chez l'homme à plusieurs reprises et transmissible expérimentalement au furet. L'étude d'une lignée Américaine du sous-type H7, récemment
isolée et associée à des conjonctivites humaines, a montré que ce virus pouvait déclencher des infections sévères chez la souris et se propager chez le furet, et donc, sans doute chez
l'homme. Ce virus se multiplieactivement dans l'oeil, ce qui pourrait faire de cet organe une porte d'entrée
inhabituelle - ....    A ROTTERDAM, Pays-Bas, ils ont le H5N1 en Labo - 1 copie en AMERIQUE, en outre....

Archives

Articles récents