Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Cliodynamique: comment des mathématiciens prédisent une vague de violence intense d’ici 2020

Publié par wikistrike.com sur 11 Avril 2013, 17:44pm

Catégories : #Social - Société

Cliodynamique: comment des mathématiciens prédisent une vague de violence intense d’ici 2020


 

 

L’émeute de 1831 à Queen Square, Bristol. Gravure extraite du livre Bristol Past and Present (1882) Domaine public.

Peut-on prédire les bouleversements sociétaux à venir en analysant mathématiquement ceux du passé? C’est ce que postule le professeur Peter Turchin, présenté dans Wired comme une incarnation de Hari Seldon, mathématicienpsychohistorien dans plusieurs romans d’Isaac Asimov. Peter Turchin, statisticien à la frontière entre écologie et sciences sociales, est le fondateur de la cliodynamique (d’après Clio, muse grecque de l’Histoire), une discipline émergeante visant à créer des modèles mathématiques à partir de données historiques. Comme l’explique le professeur sur son site web:

«Un esprit humain “nu”, sans l’aide du formalisme mathématique et des ordinateurs, est un outil médiocre pour prédire des processus dynamiques caractérisés par des boucles de rétroactions non-linéaires [le lien de cause à effet est indirect, NDLR], ou pour comprendre des procédés complexes tels que le chaos mathématique. Sans les mathématiques (au sens large) nous sommes condamnés à produire des énonciations vagues et à arriver à de mauvaises conclusions.»

Il existe par exemple des centaines de théories pour expliquer la chute de l’empire romain. Comme pour la majorité des sciences humaines, les théories historiques sont rarement réfutées. Et même lorsqu’elles le sont, elles continuent longtemps à hanter l’espace intellectuel.

Les cliodynamiciens proposent un modèle pour la chute des empires, en se concentrant sur l’instabilité politique qui la précède en général. Cette instabilité politique se manifeste pour eux par des évènements violents au sein de la société (émeutes, guerres civiles). Pour les sociétés agraires, Peter Turchin et son collègue Sergey Nefedovtrouvent des oscillations de deux à trois siècles.

Parallèle entre les périodes d’instabilité en France et dans l’Empire romain

Ils les appellent «cycles séculaires» et Peter Turchin pense qu’ils s’expliquent de la même façon que les fluctuations dans les populations animales. Si des mulots commencent à se reproduire à grande vitesse, la population de furets qui les chasse va elle aussi exploser. Tant et si bien que les prédateurs épuiseront la «ressource» en mulots, faisant retomber sa propre population peu après.

Pour les cycles séculaires humains, Wired rapporte qu’ils naîtraient d’une croissance de la population au-delà de sa capacité à être productive. Ceci entraînerait un effondrement des salaires, une proportion très élevée de jeunes dans la population et une augmentation des déficits dans les dépenses de l’Etat. Plus important encore que la croissance de la population, la surproduction des élites. Une classe croissante d’élites, en compétition pour un nombre limité de postes de même rang, telles que les positions politiques, créerait des conflits susceptibles de destabilliser l’Etat.

En ce qui concerne les sociétés modernes, une étude sur les Etats-Unis, parue en juillet 2012, révèle une double oscillation, avec des instabilités toutes les 50 années superposées sur une période séculaire plus longue.

Légende :     Rouge – émeutes      Bleu – lynchages     Vert – terrorisme     Brun – tout

Fluctuations de la violence politique aux Etats-Unis entre 1780 et 2010.

Wired indique que Peter Turchin prédit, si rien ne change, une vague généralisée de violence qui incluerait émeutes et terrorisme d’ici 2020.

Ces violences pourraient survenir bien avant 2020, si on en croit une étude d’un groupe de chercheurs du New England Complex Systems Institute. Eux pratiquent l’éconophysique et qui consiste à s’inspirer des lois de la physique pour analyser des phénomènes économiques. Ils ont simplifié encore les paramètres et pensent qu’un seul peut expliquer les phases d’instabilité politique: les ressources en nourriture. L’étude publiée en 2010 prédisait des violences pour… avril 2013, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Les mathématiques ne sont pas les seules à prédire que la crise alimentaire mondiale qui risque de nous frapper, notamment en raison de la croissance démographique, du réchauffement climatique et des imprudences de l’agriculture industrielle (monocultures, épuisement des ressources en eau…) donnera lieu à un renversement de nos sociétés. Mais la rigueur apportée donnera peut-être enfin de la voix à ces prédictions.


Source: Slate.fr 


Commenter cet article

babal 12/04/2013 10:07


Si vous regardez bien, la violence a commencé avec la colonisation

Lenox 11/04/2013 21:34


Pas besoin d'être mathématicien pour sentir venir une révolution mondiale... --"

Laurent Franssen 11/04/2013 21:01


Encore des clowns a qui on paye leur caca au kilo...

ou je me trompe ? 

Archives

Articles récents