Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Comment l'absurde BCE aide discrètement la Grèce

Publié par wikistrike.com sur 11 Août 2012, 17:59pm

Catégories : #Economie

Comment l'absurde BCE aide discrètement la Grèce

La Banque centrale européenne est en train de prendre des mesures risquées pour aider à sauver Athènes de sa crise financière aiguë. De plus en plus, les dirigeants de la zone euro poussent la BCE à faire le sale boulot. Finalement, la Grèce doit honorer ses créanciers avec de l'argent fraîchement imprimé, en toute discrétion... ce qui n'amuse pas les allemands...
Il ya quelques jours, Jean-Claude Juncker, dirigeant de l'Eurogroupe a averti qu'il n'y avait plus de temps à perdre
Les dirigeants doivent utiliser "tous les moyens à leur disposition" pour sauver l'union monétaire.
Sous-entendez : "Ctrl+Print, Mr Dragui !"
En Grèce, par exemple, où la liquidité se raréfie, le gouvernement d'Athènes doit rembourser une obligation d'un montant de 3 milliards d'euros à la BCE pour le 20 août. 
Paradoxe Ponzifesque : La BCE pompe tellement d'argent à la Grèce que le pays ne peut, à son tour, pas rembourser la BCE. 
Et personne ne parle ouvertement de ces flux d'argent absurdes ! 
En conséquence, la BCE prévoit de maintenir la Grèce à flots jusqu'à la prochaine tranche d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international. 

Chut... on imprime

La BCE a choisi de passer par la banque centrale grecque.Ce moyen va lui permettre d'émettre des prêts d'urgence supplémentaires pour les banques du pays. A leur tour, ces dernières sont censées utiliser cet argent pour acheter des obligations grecques à échéances courtes. Soit 4 milliards d'euros, selon le plan. 
La banque centrale grecque accepte les obligations douteuses à titre de garantie, ce qui permet de doter les banques commerciales d'euros fraîchement imprimés, qui finalement reveiennent à la BCE. 

Une autre absurdité

Durant les deux dernières semaines, la BCE a refusé les obligations du gouvernement grec en garantie de ses opérations de refinancement. Mais la banque centrale grecque, qui est en réalité la succursale de la BCE à Athènes est encore autorisée à les accepter. 
Le fait que les banquiers de la zone Euro sont prêts à passer par de telles contorsions montre la précarité de la situation !
Depuis quelques semaines, il devient clair que les Grecs pourraient être à court d'argent cet été. 
Et il n'ya pas de plan de sauvegarde d'urgence en place. 
Source: Gold-up
Commenter cet article

Laurent Franssen 14/08/2012 19:18


Speculationnnnnnnn
illegalllleeeeee

Qu on *re*interdisent de gagner de l argent sans travailler. ca ira tres vite mieux. 

Archives

Articles récents