Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Comment les chats survivent à une chute qui serait mortelle pour la plupart des animaux ?

Publié par wikistrike.com sur 29 Mars 2012, 17:32pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Comment les chats survivent à une chute qui serait mortelle pour la plupart des animaux ?


Chat-airborne

Les chats retombent toujours sur leurs pattes, c’est une constatation… Qu’ils sautent d’un arbre ou du 5e étage d’un immeuble, dans la plupart des cas, ils atterrissent pratiquement sans égratignure et sans utiliser une de leurs nombreuses vies. Mais alors, quel est le secret de cette survie féline ?

Il y a un bon nombre d’explications physique, biologique… que je vais résumer ici, mais la plus courte réponse est que tout est une question d’évolution. Les chats domestiques sont les descendants de créatures arboricoles qui ont dû être en mesure de survivre à des chutes occasionnelles, tout en sautant de branche en branche, d’arbre en arbre. Cela a ajouté une particularité biologique extraordinaire, qui permet d’assurer leur survie, même en cas de chute.

Tout d’abord, ils ont une surface relativement grande en proportion de leur poids, réduisant ainsi la force avec laquelle ils touchent le sol. Les chats atteignent la vitesse terminale, la vitesse à laquelle la résistance vers le bas de la gravité est compensé par la poussée vers le haut de la résistance au vent, assez lentement par rapport à de grands animaux comme les humains et les chevaux. Par exemple, un chat de taille moyenne, avec ses membres étendus, atteint une vitesse terminale d’environ 95 km/h, tandis qu’un homme de taille moyenne atteint une vitesse terminale d’environs le double, soit 190km/h…

De plus, grâce à la sélection naturelle, les chats ont développé un instinct vif pour détecter où se trouve le bas, analogue au mécanisme humain utilisé pour l’équilibre, l’organe vestibulaire. Si on leur donne assez de temps, ils sont capables de tordre leur corps et de faire tourner leur queue, dans un mouvement gyroscopique, afin de positionner leurs pattes sous leurs corps pour atterrir sur ceux-ci.

Ce dernier tour est connu sous le nom du réflexe de redressement aérien et il est crucial pour leur survie.

chute-chat3

Ci-dessous, un exemple du réflexe de redressement aérien au ralenti :

Ci-dessous : schématisation animée du réflexe de redressement du chat.

Avec leurs pattes à la bonne place, ils peuvent effectivement agir comme amortisseurs pour le reste du corps, et leurs muscles sont capables de canaliser l’essentiel de l’énergie cinétique de la chute de sorte qu’il décélère le chat, par opposition à briser tous ses os. Le fait que les jambes des chats sont inclinées loin du corps, contrairement aux jambes humaines qui s’étendent vers le bas, contribue également à propager la force de la collision et minimise le risque de décès ou même de blessure.

Malheureusement, tous les chats domestiques ne peuvent survivre à une chute importante et c’est pour une raison : ils sont souvent en surpoids, parce que trop gâté en friandise ou sur-alimenté. Mais si votre chat est mince et agile, il devrait sortir sans encombre d’une chute moyenne.

A partir de la BBC, de l’université de l’Alaska-Fairbanks et Squidoo.

Source: Gurumed

Archives

Articles récents