Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Comment se protéger des éffets d'une super-tempéte solaire

Publié par wikistrike.com sur 15 Juin 2013, 18:09pm

Catégories : #Astronomie - Espace


Survivalisme : Comment se protéger des éffets d'une super-tempéte solaire

 


0.jpg
Cela fait déjà un certain temps que les chercheurs de vérité prennent en comptela menace que fait peser une super-tempête solaire sur notre civilisation. Désormais, certains médias officiels commencent timidement à évoquer ce risque majeur. Selon ces derniers, les prochains mois pourraient s'avérer dangereux pour les réseaux de communications et les satellites. En outre, des pannes de courant générales (black out) pourraient également survenir, paralysant une région du monde quelques semaines voire plusieurs mois.

Pour ce sujet comme pour tant d'autres, les médias alternatifs dits "conspirationnistes " jouent un rôle précurseur en proposant des informations qui serons avalisées ultérieurement par les médias officiels.

C'est ainsi  que les chercheurs de vérités connaissent déjà les risques encourus au niveau des réseaux de transport électrique, des réseaux de distribution d'eau et même des centrales nucléaires.
Le contrecoup d 'une super-tempête solaire signifie implique de vivre dans un monde sans électricité ni eau potable avec tous les troubles sociaux et sanitaires que cela entraîne.

Mais tandis que les médias officiels minimisent ces conséquences afin de ne pas paniquer la population, les chercheurs de vérité savent que le pire pourrait survenir demain et s'y préparent en conséquence.


En 1859, la super-tempête de Carrington était assez puissante pour sonner le glas d'une civilisation technologique. Plus prés de nous , en 2003, une éjection de masse coronale (EMC) classée X 28 fut mesurée avant la saturation des détecteurs, cette fois encore, si elle avait été dirigée vers la Terre, elle aurait stoppé net le fonctionnement de notre société, elle aurait également pu signifier la fin de toute vie évoluée sur Terre en cas de défaillance des centaines de réacteurs nucléaires disséminés sur le globe.

Si pour diverses raisons, les autorités n'ont pas réellement pris en compte ce véritable coup de semonce que représente l'EMC de 2003, chacun à la possibilité à titre individuel de prendre diverses mesures de précaution pour faire face à ce phénomène dont la portée va de la panne de courant limitée au cataclysme planétaire global.

Les mesures à prendre pour faire face à une super-tempête solaire sont assez simples, elles s'articulent autour de 3 phases :


Première phase : Vigilance 

Être en état de veille, signifie être prêt à mobiliser ses ressources dés le premier signal. Le fait que la menace ai déjà été évoquée dans les mass-médias et qu'une période à risque ai été définie (courant 2013) est suffisant pour passer en mode de vigilance.

Divers sites officiels fournissent des infos sur l'état du soleil et plusieurs internautes se consacrent à la surveillance du soleil. Une tempête solaire est la conséquence d'une éjection de matiére coronale à partir d'un groupe de taches. Plus ces taches sont grosses, plus le risque augmente. et si les taches font face à la Terre, le risque augmente d'autant.
La surveillance de la météo solaire peut vous donner jusqu'à 48 heures de préavis avant l'impact de l'éjection de masse coronale. Mais attention , plus la tempête est puissante et plus vite les particules atteindrons la Terre ce qui raccourcit ce délai de préavis.

 

Second phase : Préparation (48 heures et avant)

A ce stade, l'éruption solaire s'est déjà produite, grâce au monitoring, vous étés prévenus qu'une super-tempête est en route, vous pourrez donc utiliser le temps qu'il vous reste pour passer à la phase active
en vous procurant, si je n'est déjà fait,  le minimum vital pour vous et votre entourage : Argent liquide, denrées alimentaires, eau potable, groupe électrogène, carburant, médicaments, etc...

Quand le vrai survivaliste se sera déjà préparé à divers cataclysmes possibles, le simple chercheur de vérité mettra à profit un certain laps de temps pour agir. En cela, il est tout de même supérieur à l'individu moyen qui s'informe via les médias officiels et qui sera pris totalement au dépourvu par la catastrophe.

Le mieux que ce dernier puissent espérer, c'est se battre avec le reste du troupeau pour acquérir des biens d'urgence après que les autorités eurent averti de l'imminence du cataclysme. On serait alors dans une situation de panique, or c'est ce que les autorités craignent le plus. c'est pour cela qu'elles minimisent systématiquement le danger que représentent les éruptions solaires.

24 heures avant l'impact, les médias pourront relayer l'info et éventuellement parler de possibilité de pannes de courant mais dites vous bien qu'ils seront toujours en dessous de la vérité afin de ne pas générer de mouvement de panique.

Le dernier acte de la phase préparatoire consistera à couper le compteur électrique.  En effet, si la tempête est suffisamment puissante alors son impact pourrait être comparable à celui d'une bombe EMP. Dans ce cas de figure, tout appareil relié au réseau sera grillé. Pour plus de sûreté, il faut débrancher tous les appareils de leur prise électrique.

 

Troisième phase : Protection (au moment de l'impact et avant)

Quelques soient les avertissements, il y aura toujours des gens qui s'obstineront à ne pas prendre la menace au sérieux. Face aux bouleversements climatiques, ils diront quelque chose du genre "j'y croirais quand il y aura de la neige en Juillet à Malaga", face aux invraisemblables météores qui traversent l'atmopshére quotidiennement, ils diront "c'est juste une avion, je vois de la fumée sortir de ses réacteurs" et ainsi de suite... Les gens dans leur grande majorité préférerons élaborer diverses stratégies pour nier le danger plutôt que de mobiliser leurs ressources afin d'y faire face

C'est à eux que s'adresse avant tout la troisième phase de l'exercice. Si les 2 premières ne constituent que des mesures de précaution car on ne peut savoir avec certitude quelle région du monde sera touchée, la dernière phase est consacrée aux dernières mesures qui serviront à sauvegarder quelques biens qui pourraient s'avérer de précieux trésors dans un monde post-technologique.

De ce point de vue,  le survivaliste peut avoir pensé à construire des cages de Faraday afin d'y abriter certains objets électroniques indispensables. Ces cages empêchent les ondes électromagnétiques d'y pénétrer et d'endommager les pièces électroniques qui s'y trouvent. Il en existe de diverses sortes.
Une salle peut même être équipée d'une cage de Faraday, il suffit de recouvrir les murs, le sol et le plafond d'un grillage pour l'isoler de la plupart des ondes électromagnétiques.

99.JPG

Cage destinée aux personnes électro-sensibles

Évidement, il s'agit là d'une solution extrême réservée à des usages professionnels. la plupart des gens n'ont ni le temps ni les moyens de construire ce genre de système.  Il suffit alors de construire des boites, de les recouvrir avec du papier aluminium et d'y déposer les appareils électroniques à protéger.
Le dispositif pourra être complété en mettant les appareils dans des sachets anti-électricité statique tels que ceux mêmes qui protègent les disques durs et les cartes mères.

 

 Ce dispositif a le mérite d'être peu coûteux mais nécessite un minimum de temps avant d'être mis en oeuvre. Un temps dont ne disposerons pas la plupart des gens pressés par l'imminence du cataclysme.
Heureusement, il existe toujours des solutions de dernière minute. Même si la grande aurore boréale commence à pointer à l'horizon (signe que la tempête géomagnétique approche), celui qui n'aura rien prévu aura toujours le moyen d'utiliser des cages de Faraday de fortune.

Première solution, le four à micron-ondes. Il est constitué d'un blindage efficace aux diverses radiations électromagnétiques. Divers objets de petite taille tels les disques durs, les téléphones portables, les  radios, les lampes de poche, les talky walkies peuvent y être abrités (là encore prévoir de préférence des sachets de protection).

 

 Autre solution : La poubelle métallique. Des appareils de plus grande taille peuvent y être entreposés à condition de la sceller avec son couvercle. De manière générale, toute boite métallique scellée peut servir de cage de Faraday.
Et en dernier recours, une carrosserie de voiture peut servir de cage de Faraday, les appareils les plus sensibles devront alors être placés dans le coffre.


Quelques minutes peuvent donc suffire à mettre à l'abri quelques appareils qui pourraient s'avérer indispensables dans le genre de situation extrême que peut générer une super-tempête solaire et, à condition d'avoir été averti, quelques heures suffiront à constituer un stock de denrées nécessaires à la survie dans une société à complètement à l'arrêt. C'est peu de choses par rapport aux dégâts que peut générer un tel cataclysme mais c'est la  seule possibilité qui nous reste à titre individuel vu l'incurie générale des pouvoirs publics en matière de gestion des risques comme en témoigne la récente catastrophe de Fukushima.

 


Le principal risque de notre époque.

Les super-tempêtes magnétiques ne sont pas des accidents mais font partie du cycle normal du soleil.
C'est à intervalles réguliers que notre planète est frappée par ce phénomène. Si par le passé, elles ont pu passer inaperçues, aujourd'hui les choses sont différentes. Tout d'abord le champ magnétique terrestre qui constitue un bouclier est devenu une vraie passoire qui laisse apparaître un soleil blancémettant des rayons nocifs dans tout le spectre de la lumière.

Ensuite, c'est bien entendu la dépendance de l'homme actuel aux appareils électroniques qui constituent son principal point faible. Quand le paysan du XIX ème siècle de par sa situation quasi autarcique pouvait survivre sans problèmes à une super-tempête, l'homme moderne se retrouverais totalement sans ressources. Pire encore, les interdépendances générées par le système globalisé ne feront qu'amplifier la portée du cataclysme.  Privé de carburant, l'agriculteur du Midwest ne pourra faire de récoltes condamnant à la famine les habitants d'une autre région du monde. Et que dire de la paralysie des transactions financières internationales si les serveurs bancaires s'arrêtaient ?

Il y a un peu plus d'un siècle, l'oligarchie mettait un terme au concept d'énergie gratuite découvert par Nicolas Tesla au profit d'un approvisionnement par réseau filaire pour le plus grand bénéfice des cartels énergétiques.
Aujourd'hui, à cause de ce choix initial qui a mis la quasi totalité du genre humain sous la dépendance de ces réseaux, la porte est ouverte à l'une des pires catastrophes sociales qui puissent être imaginées.
Doit on croire que c'est à cause de l'avidité de certains que nous en sommes arrivés à cette situation ou bien est ce que quelque part, cette grande catastrophe qui s'annonce pourrait avoir été préméditée ?

 

Source: Les chroniques de Rorschach

Commenter cet article

Laurent Franssen 16/06/2013 08:21


pourquoi ?
Parce que :

Imaginons ( mais pas trop ) qu'une " super tempête solaire " vient frapper la Terre ( pour tout un tas de raisons, par exemple l'amoralité ) 
eh bien,
d'un coup de vent ( solaire ) , on perds en même temps le champ magnétique et l'atmosphère ( au mieux )
Tout gèle en - de 8 heures et c'est " Goodbye Calefornia " for every single one...

Laurent Franssen 16/06/2013 08:16


En priant.

Archives

Articles récents