Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Comment se sont fabriquées les comètes

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 1 Juillet 2011, 21:30pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Comment se sont fabriquées les comètes

Les comètes sont des corps glacés, pourtant elles sont constituées de matériaux formés à de très hautes températures. D'où viennent-ils ? Des chercheurs français viennent d'en donner l'explication physique.

Image composite de la comète Wild-2. Nasa/JPLImage composite de la comète Wild-2. Nasa/JPL

Les comètes sont constituées d'un noyau de glace et de poussière qui indique qu’elles se sont formées à des températures très faibles (près de 50 Kelvins soit -223°C). Pourtant, la mission Stardust de la NASA qui a ramené en 2006 des poussières de la comète Wild 2 a fourni la preuve que cette dernière était constituée de cristallins et de CAIs (Calcium-Aluminium-rich Inclusions) : des minéraux dont la synthèse nécessite de très hautes températures (supérieures à 1 000 Kelvins ou 727°C). 

Une incompatibilité qui ne peut s’expliquer que par un seul phénomène, la photophorèse, selon une équipe comprenant des chercheurs de l'Institut de physique de Rennes et du laboratoire Astrophysique, instrumentation et modélisation (CNRS). Leurs résultats sont publiés dans le numéro de Juillet 2011 de la revue Astronomy & Astrophysics.

La photophorèse dépend de deux paramètres : l'intensité du rayonnement solaire et la pression du gaz. Aux origines du système solaire, avant que les planètes ne se soient formées, il existait un disque protoplanétaire de poussières et de gaz autour du soleil. D'après les chercheurs, sous l'effet du rayonnement solaire, les grains de poussières présentaient une face « plus chaude » que l'autre et le comportement des molécules de gaz à la surface de ces grains était modifié : du côté « soleil », les molécules de gaz étaient plus instables et se déplaçaient plus rapidement que du côté « froid ». Provoquant une différence de pression, ce déséquilibre a éloigné le grain du Soleil (voir le schéma ci-dessous).

photophorèse
Effet de la photophorèse sur une particule dans la nébuleuse primitive : la particule bouge dans la direction opposée au Soleil en raison de la variation de pression du gaz qui est chauffé côté « jour » et refroidit côté « nuit ». O. Mousis


Grâce à des simulations numériques, les chercheurs ont vérifié ce phénomène de photophorèse. Ils ont démontré que les grains de silicates cristallins formés dans la partie interne et chaude du disque protoplanétaire à proximité du Soleil ont migré jusque dans sa partie externe et froide avant de prendre part à la formation des comètes. Cette nouvelle explication physique pourrait expliquer la position de certains anneaux de poussières observés dans les disques protoplanétaires et permettrait ainsi de mieux comprendre les conditions de formation des planètes.

 

Sciences et Avenir

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog