Mercredi 11 avril 2012 3 11 /04 /Avr /2012 12:32

Le thé vert et blanc aurait la capacité de réduire les taux de testostérone détectés

 

 

le-the-vert-et-blanc-aurait-la-capacite-de-reduire-les-taux.jpg Au cours d'une récente étude, des chercheurs britanniques ont découvert que le thé vert avait la capacité de réduire le taux de testostérone détecté. Une trouvaille qui selon eux, devrait être prise en compte par les tests de contrôle antidopage.

A moins de quatre mois des Jeux Olympiques de Londres, c'est une découverte qui pourrait donner du fil à retordre aux experts antidopage que viennent de révéler des chercheurs britanniques. Au cours d'une étude publiée dans la revue Steroids, ceux-ci ont découvert une substance qui pourrait aider les sportifs à se doper sans se faire prendre : le thé vert. D'après les résultats qu'ils ont obtenus, celui-ci aurait en effet la propriété de réduire la concentration de testostérone détectée. Or, cette hormone est l'une des plus anciennes substances dopantes utilisées par les sportifs.

Interdite depuis 1984, son utilisation est aujourd'hui rendue impossible par les tests qui détectent toute concentration anormalement élevée de cette hormone. Habituellement, les sportifs dopés à la testostérone présentent un taux supérieur de 200 à 300% à la normale. Des anomalies qui sont donc aisément repérées. Toutefois, selon les recherches dévoilées, le thé vert pourrait permettre de masquer ce taux anormal. Pour arriver à cette conclusion, le professeur Declan Naughton de l'université de Kingston et son équipe ont ajouté des extraits de thé vert ou de thé blanc ou des molécules appelées catéchines à des échantillons contenant de la testostérone.

Ils ont ainsi constaté que ces trois éléments avaient la capacité d'inhiber une enzyme bien particulière et de réduire d'environ un tiers le taux de testostérone détecté. Pour l'heure, l'expérience n'a été menée qu'en laboratoire. Bien que des recherches précédentes aient conclu à des résultats similaires, il est ainsi encore trop tôt pour confirmer l'effet du thé vert sur l'humain. Toutefois, cette découverte a tout de même interpellé les officiels de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Un effet discuté par les experts

"Il est intéressant de voir que quelque chose d'aussi commun que du thé peut avoir une influence aussi significative sur le profil des stéroïdes. Nous devons peut-être ajuster nos tests de stéroïde pour nous permettre d'exclure la possibilité qu'un test soit modifié par de la nourriture, de l'entrainement ou une maladie, avant de pouvoir parler dedopage", a estimé Olivier Rabin, directeur scientifique à l'AMA cité par le Daily Mail. Selon Charles Yesalis, un expert en dopage de l'université d'Etat de Pennsylvanie, les officiels doivent réagir rapidement. "Les athlètes n'attendront pas des essais cliniques. Je parie qu'il y a déjà de nombreux athlètes là-dehors à boire des litres de thé vert", a t-il commenté.

Si cette substance n'est pas la première à être identifiée comme capable de perturber les tests, d'autres spécialistes estiment pour leur part que le pouvoir des aliments comme le thé vert est trop faible pour aider les sportifs à se doper. "Vous avez probablement besoin de boire du thé continuellement pour obtenir un effet soutenu mais mineur", a précisé Andrew Kicman du Drug Control Center au King's College de Londres qui fournira le laboratoire utilisé pour les contrôles antidopage des prochains JO.

"Serait vraiment stupide l'athlète qui réfléchit à se doper à la testostérone et qui pense qu'il pourrait boire du thé blanc ou vert pour battre un test antidopage. Et personnellement, je ne voudrais pas boire neuf tasses de thé un jour de course", a t-il ironisé. 

 

Source: Maxisciences

Par wikistrike.com - Publié dans : Sport, exploit
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés