Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Corée du Nord: Washington accentue la pression, Kim Jong-Un désigne une cible, tension à son comble

Publié par wikistrike.com sur 12 Mars 2013, 10:39am

Catégories : #Politique internationale

Corée du Nord: Washington accentue la pression, Kim Jong-Un désigne une cible, tension à son comble


 1846527_5_23e0_l-ile-de-baengnyeong-sera-la-premiere-visee-.jpgWashington a cherché à accentuer la pression lundi sur Pyongyang avec de nouvelles sanctions économiques, au moment où la tension était à son comble dans la péninsule coréenne sur fond de manoeuvres militaires au Sud et de menaces d'attaque nucléaire par Pyongyang.

 

Le dirigeant de Corée du Nord Kim Jong-Un a désigné une petite île sud-coréenne proche de la frontière maritime entre le Sud et le Nord comme première cible en cas de conflit, a rapporté mardi la presse officielle nord-coréenne.

 

L'île de Baengnyeong sera la première visée par l'armée nord-coréenne, a annoncé Kim, lors d'une visite de casernes militaires proches de la frontière lundi, premier jour des manoeuvres militaires conjointes menées par Séoul et Washington et vivement condamnées par Pyongyang.

 

Le département américain du Trésor a décidé de prendre des sanctions contre la banque nord-coréenne du commerce extérieur (FTB), le but étant selon les Américains d'assécher les rentrées de devises utilisées par Pyongyang pour financer ses programmes nucléaire et balistique.

 

"Pour obtenir l'aide dont elle a tellement besoin et le respect qu'elle prétend désirer, la Corée du Nord devra changer de trajectoire", a prévenu le conseiller de sécurité nationale du président Barack Obama, Tom Donilon.

 

De son côté, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney a concédé que les Etats-Unis étaient "préoccupés par la rhétorique belliqueuse de la Corée du Nord", mais prévenu que le pays n'obtiendrait "rien par la menace ou la provocation".

 

La Corée du Sud et les Etats-Unis - qui comptent 28.500 soldats dans le sud de la péninsule - ont lancé deux semaines de manoeuvres baptisées "Key Resolve". Celles-ci sont majoritairement virtuelles, mais elles mobilisent des milliers de soldats (10.000 Sud-Coréens et 3.500 Américains).

 

Comme tous les ans, Pyongyang a condamné ces exercices qu'il assimile à l'invasion du Nord par le Sud aidé de Washington.

 

Ces manoeuvres interviennent après une semaine de très fortes tensions sur la péninsule: Pyongyang a menacé la semaine dernière de dénoncer dès ce lundi l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée en 1953, brandi la menace d'une "guerre thermonucléaire" et averti les Etats-Unis qu'ils s'exposaient à une "frappe nucléaire préventive".

 

Aux sources de ce contexte explosif, le tir réussi en décembre d'une fusée considérée par Séoul et ses alliés comme un missile balistique, suivi d'un troisième essai nucléaire en février puis de nouvelles sanctions votées vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU.

 

Après le vote de l'ONU, le régime nord-coréen a fait savoir qu'il considérait désormais comme nuls et non avenus "tous les accords de non-agression entre le Nord et le Sud" et le Rodong Sinmun, le quotidien du parti communiste nord-coréen, a annoncé dans son édition de lundi "la fin complète" de l'accord d'armistice.

 

Mais un porte-parole de l'ONU a affirmé lundi depuis New York que cet armistice "est toujours valable et toujours en vigueur" et que "les termes de l'armistice ne permettent pas à l'une ou l'autre des parties de s'en libérer de manière unilatérale".

 

Les experts rappellent que Pyongyang a déclaré nul et non avenu l'armistice une dizaine de fois ces vingt dernières années.

 

Le ministère sud-coréen de l'Unification - chargé des relations entre les deux voisins - a annoncé lundi que le Nord semblait avoir mis en oeuvre une autre de ses menaces, la suspension du téléphone rouge entre Pyongyang et Séoul, lien de communication en cas d'urgence.

 

Menaces, bravades et démonstrations de force sont habituelles de part et d'autre de la ligne de démarcation coréenne depuis la fin de la guerre fratricide il y a 60 ans, mais certains observateurs jugent la situation si tendue que le moindre incident pourrait avoir des conséquences graves.

 

Selon le ministère sud-coréen de la Défense, le Nord prépare pour cette semaine des manoeuvres interarmées. Les casernes situées sur les îles nord-coréennes proches de la frontière maritime - contestée par Pyongyang - ont placé leurs canons en position d'attaque, ont indiqué des responsables du ministère.

 

L'armée "est prête à mener une guerre totale", avait lancé vendredi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un tandis que son allié chinois a appelé "au calme et à la retenue", exhortant les antagonistes à "s'abstenir de toute action susceptible d'aggraver les tensions".

 

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, entrée en fonction il y a deux semaines, avait de son côté jugé la situation "très grave" et promis de répondre "fermement" à toute provocation du Nord. La Maison Blanche a donné lundi de nouveaux gages de soutien à Mme Park en annonçant qu'elle serait reçue en mai par M. Obama à Washington.

 

Source:
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Coree-du-Nord-Washington-accentue-la-pression-tension-a-son-comble-_NG_-2013-03-12-920073

Commenter cet article

mentalx 13/03/2013 17:12


Et pourquoi pas une frappe préventive sur l'Europe?


Messieurs les chinois, veuillez faire taire votre gnome nord coréen, ou il pourrait nous reprendre l'envie à la manière solution finale, de rentabiliser nos économies en fabriquants du savon avec
vos gosses....


c'est clair ça comme menaçes les bridés?


voilà ce qu'attend un contribuable européen.


quand on a de l'or et vingt ans de retard de développement, ce n'est pas une bonne idée de s'associer à un petit état voyou et son dictateur en menaçant des peuples qui cherchent le plein emploi
et à faire recouler de l'acier à flot,qui grouilles de jeunes ayant besoin d'un service militaire pour apprendre les bonnes manières et leur position dans la société humaine et les lois
sanglantes qui  la régissent depuis des millénaires, à bon entendeur les nazes.


continuez à nous titiller, vous aller comprendre ce qu'est la vraie Europe; celle des croisades et des camps d'exterminations, celle qui abrite le nwo et fabrique du zyklon b, roule en mclaren et
se payait le luxe de voyager en concorde il y a vingt ans, a fait de ses femmes des hommes, et où les gamins de quinze ans se feront un plaisir de piloter des drones depuis leur salon et regarder
la barre de dégât à l'ennemi dépasser le milliard d'individus le tout en bouffant des chips cuit dans votre graisse...


allez come on!  j'ai une envie de jus de citron, un bon mojito de bridé, on va vous pilonner la rondelle jusqu'à l'os les geishas ;)


on va vous foutre dans des cuves d'inox et faire l'électrolyse de vos corps pour faire du carburant pour nos tracteurs, de l'engrais pour le soja qui nourrira notre bétail, et vos tripes seront
l'ingrédient principal des croquettes de onclesam, le chien de ma gamine.


 


car c'est sur, si il faut rentrer en campagne, faut que cela soit rentable au maximum, et pour sur c'est la chine qui serait une bien belle proie à phagocyter.


 

Wend Waoga 13/03/2013 14:37


Et voilà! Un autre insoumis à mettre à genoux! Et comme l'information est traitée unilatéralement, on n'entendra jamais ces déclarations va-t-en guerres de Pyongyang, les médias mainstreams sont
là pour le faire à sa place! Quelle gentillesse que d'éviter à Kim Jong-Un de s'égosiller lui-même pour faire entendre ses déclarations belliqueuses!

Athos 13/03/2013 10:35


D'apres toi, qui veut faire de l'hégemonie avec plus d'un millions de chair à canon et une dizaine de bateaux?

Grrrrr 12/03/2013 18:55


"sold-fats"(grassouillets vendus) tu parles des ricains

Athos 12/03/2013 18:50


Un millions de soldfats = un millions de tombes à creuser.


Ils seront occupés pas mal de temps.

Archives

Articles récents