Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Couper Internet, rien de plus facile pour les dirigeants de 61 pays

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2012, 13:44pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

 

Couper Internet, rien de plus facile pour les dirigeants de 61 pays


Carte des risques de coupure d'Internet, réalisée par Renesys

"C'est devenu une marque de fabrique des régimes qui chutent : réduire les critiques au silence et paralyser les communications en coupant Internet. La Libye l'a fait. L'Egypte aussi. La semaine dernière, c'est la Syrie qui a débranché son propre réseau"assène le magazine américain Wired.

En Egypte, le régime de Moubarak avait en effet coupé Internet dès les premier jours de la révolution, fin janvier 2011 – "en ordonnant aux fournisseurs d'accès Internet (FAI) d'interrompre à la fois l'accès aux protocoles DNS (Domain name server, qui aiguille les ordinateurs vers les adresses des sites) et BGP (Border gate protocol, qui indique quelles adresses IP sont utilisées par les fournisseurs d'accès)"expliquait alors un article du Monde.fr. En Syrie, c'est dans le même contexte de révolte et de répression qu'Internet a été bloqué trois jours durant, fin novembre. Une opération brusque, "comme si un interrupteur avait été utilisé", selon l'entreprise Renesys, spécialisée dans la surveillance de l'état du réseau.

>> Lire le décryptage "Internet rétabli en Syrie"

C'est cette même entreprise qui a récemment publié une carte des pays dont le réseau Internet est à la merci de son chef d'Etat, et donc potentiellement d'un"despote fou", comme le titre Wired. Résultat : Internet peut être coupé d'un claquement de doigts dans 61 pays, de l'Ethiopie à Cuba en passant par le Yémen, l'Ouzbékistan ou la Birmanie... A l'inverse, seuls une trentaine d'Etats ne sont pas exposés à ce risque – parmi lesquels la France.

La clé, pour un réseau Internet intouchable : sa décentralisation et sa diversité. Ainsi, explique Renesys, les pays à "risque sérieux" possèdent seulement une ou deux entreprises autorisées à fournir un accès à Internet depuis ou vers l'étranger. Renesys a classé en "risque significatif" ceux qui en possèdent moins de dix – une vulnérabilité accrue quand la plupart des infrastructures du pays sont possédées par un seul fournisseur dont dépendent tous les autres pour proposer leurs services. Ce n'est qu'avec plus de 40 fournisseurs opérant à l'international qu'un pays est considéré comme "résistant". Car alors, "il y a trop de passages vers l'intérieur ou l'extérieur du pays, trop de fournisseurs indépendants qui devraient être réprimés ou endommagés, pour réussir à couper Internet rapidement dans tout le pays".

Carte issue du rapport 2012 "Les Ennemis d'Internet", de Reporters sans frontières. En rouge, les pays sous surveillance ; en noir, les "ennemis d'Internet".

Cette cartographie ne peut toutefois se superposer à celle de la liberté effective sur la toile – comme celle publiée par Reporters sans frontières dans son rapport 2012 "Les Ennemis d'Internet" (ci-dessus). Ainsi, si le Groenland a peu de fournisseurs d'accès à Internet, c'est davantage pour des raisons liées au coût de la connectivité et de géographie que par volonté de brider Internet, explique Renesys. Tandis que l'Afghanistan est dépendant de ses voisins – Iran, Pakistan, Ouzbékistan, Turkménistan – pour ses connexions, ce qui explique la décentralisation de son réseau. Face à ces risques de déconnexion généralisée, tout dépend aussi de l'organisation de l'opposition et des cyber-activistes, relève finalement Slate, qui évoque la prouesse d'activistes qui ont réussi à monter des réseaux Internet "complètement décentralisés et hors d’atteinte des coupures gouvernementales, et ce pour moins de 150 dollars".

 

Source: Big browser

Commenter cet article

chubaka 05/12/2012 15:29


LA FRANCE sous surveillance mdr bha si ils voient se comm qu'ils aillent se faire enculer. ils ne vont pas bafouer nos droit de liberté de parole pour cacher leur saloprie, il fau
denoncer tout ce qui se passe. de toute façon quand il von faire sa dans des pays comme la france les etats unis ect  le peuple va bouger enfin du moins jespere  vivment
que sa pete yen a marre de toute leurs connerie la . faudrai prendre dassaut tous les batiment administratif pour paralyser le pays et tout rependre du debut constitution lois ect et arreter de
penser qu'a l'argent et a controler les gens.

Archives

Articles récents