Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La pierre de Rosette : Histoire et traductions français et anglais

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 20 Février 2011, 19:06pm

Catégories : #Les anciennes écritures

Pierre-de-rosette-2.jpg

La pierre de Rosette

Egypte, époque ptolémaïque, 196 BC

Une clé précieuse pour le déchiffrement des hiéroglyphes, l'inscription sur la pierre de Rosette est un décret adopté par un conseil de prêtres. Il fait partie d'une série qui affirment le culte royal du 13-ans, Ptolémée V sur le premier anniversaire

de son couronnement.

Les années précédentes, la famille des Ptolémées avait perdu le contrôle de certaines parties du pays. Il a fallu un certain temps leurs armées pour réprimer l'opposition dans le Delta, et certaines parties du sud Haute-Egypte, en particulier Thèbes, ne sont pas encore reprendre le contrôle du gouvernement.

Avant l'ère ptolémaïque (qui est devant environ 332 avant J.-C.), des décrets en hiéroglyphes, comme ce sont généralement mis en place par le roi. Il montre combien les choses avaient changé depuis l'époque pharaonique que les prêtres, les seules personnes qui avaient conservé la connaissance des hiéroglyphes par écrit, sont désormais la délivrance de tels décrets. La liste des bonnes actions faites par le roi pour les indications de temples à la façon dont le soutien des prêtres a été assurée.

Le décret est inscrit sur la pierre à trois reprises, en hiéroglyphes (adapté à un décret sacerdotal), démotique (la langue d'origine utilisée à des fins de jour), et en grec (la langue de l'administration). L'importance de ce à l'égyptologie est immense.

Peu de temps après la fin du IVe siècle après JC, lorsque les hiéroglyphes étaient sortis de l'utilisation, la connaissance de la façon de lire et d'écrire entre eux ont disparu. Dans les premières années du XIXe siècle, quelque 1400 ans plus tard, les chercheurs ont été en mesure d'utiliser l'inscription en grec sur cette pierre comme la clé pour les déchiffrer.

Thomas Young, un physicien anglais, a été le premier à montrer que certains des hiéroglyphes sur la pierre de Rosette a écrit les sons d'un nom royal, celui de Ptolémée. Le chercheur français Jean-François Champollion se rend alors compte que les hiéroglyphes enregistré le son de la langue égyptienne et a jeté les fondements de notre connaissance de la langue égyptienne ancienne et de la culture.

Les soldats de l'armée de Napoléon a découvert la pierre de Rosette en 1799 tout en creusant les fondations d'un complément à un fort près de la ville d'el-Rashid (Rosette). Sur la défaite de Napoléon, la pierre est devenue la propriété de la Colombie aux termes du traité d'Alexandrie (1801) ainsi que d'autres antiquités que les Français avaient trouvé.

La pierre de Rosette a été exposée au British Museum depuis 1802, avec pour seule pause. Vers la fin de la Première Guerre mondiale, en 1917, lorsque le musée a été préoccupé par d'intenses bombardements de Londres, ils ont amenée à la sécurité ainsi que d'autres, portable, «important» des objets. La pierre de Rosette a passé les deux prochaines années dans une station sur le chemin de fer postal Tube de 50 pieds en dessous du sol à Holborn.

Lisez ce texte en arabe (pdf 56ko)

La conservation de la pierre de Rosette

En 1999, la pierre de Rosette a été la pièce maîtresse de l'exposition du Musée britannique casser des codes. Dans le cadre de la préparation des expositions, la possibilité a été prise pour enquêter et nettoyer cet objet célèbres.

Video

Histoire à découvert

Travail à supprimer tous, mais l'original, le matériel ancien a révélé de nombreuses substances différentes ajouté à la surface de la pierre au fil des ans.

Lire l'article complet

Traduire la pierre de Rosette

Lire une traduction complète du texte démotique sur la pierre de Rosette par RS Simpson ( démotique grammaire dans le sacerdotale décrets ptolémaïque (Oxford, Institut Griffith, 1996), p. 258-71). Lire la traduction

Champollion

Jean François Champollion

Né en 1790, Champollion appris de nombreuses langues, y compris l'hébreu, l'arabe, le syriaque, le chaldéen, le chinois, copte, éthiopienne, le sanskrit, le persan et d'autres.

Lire l'article complet 

Egypte ancienne

Papyrus

Vers la fin du quatrième millénaire avant J.-C. indépendante ville-état unifié pour commencer de plus de 3.000 ans de civilisation pharaonique dans la vallée du Nil.

 

Traduction de la pierre de rosette en français et anglais 

Pierre-de-rosette.jpg

 

Traduction en Français :

"Au cours du règne du jeune qui a succédé à son père, Seigneur des diadèmes, très glorieux, qui a établi l'Egypte et a été pieux envers les dieux, triomphant sur ses ennemis et ramenant la paix et la vie civilisée aux hommes, Seigneur des Cérémonies des Trente années, semblable à Ptah le Grand, un roi comme Ra, grand roi des pays Supérieur et Inférieur, progéniture des Dieux Philopatores, approuvé par Ptah, à qui Ra a donné la victoire, l'image vivante d'Amun, fils de Ra, PTOLÉMÉE, VIVRA A JAMAIS, BIEN-AIMÉ DE PTAH, dans la neuvième année, quand le fils Aetos d'Aetos était prêtre d'Alexandrie, et les Dieux Soteres, et les Dieux Adelphoi, et les Dieux Euergetai, et les Dieux Philopatores et le Dieu Epiphanes Eucharistos; fille Pyrrha de Philinos qui est Athlophoros de Berenike Euergetis, fille Areia de Diogenes qui est Kanephoros d'Arsinoe Philadelphos; fille Irene de Ptolémée qui est Prêtresse d'Arsinoe Philopator; les quatrièmes du mois de Xandikos, d'après les Égyptiens les 18e Mekhir. 

LE DÉCRET. 
Se sont assemblés les Prêtres Principaux et Prophètes là et ceux qui entrent dans le temple intérieur pour vênérer les dieux, et les Porteurs d'Eventail et les Scribes Sacrés et tous les autres prêtres des temples de la terre qui sont venus rencontrer le roi à Memphis, pour la fête de l' assomption de PTOLÉMÉE, LE VIVANT A JAMAIS, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS, le successeur de son père, Tous se sont assemblés dans le temple de Memphis ce jour où il a été déclaré 

que le Roi PTOLEMEE, LE VIVANT A JAMAIS , LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS, le fils du Roi Ptolemée et Reine Arsinoe, les Dieux Philopatores, tous deux bienfaiteurs du temple et de ceux qui y demeurent, aussi bien que de leurs sujets, en étant un dieu issu d'un dieu et la déesse aime Horus le fils d'Isis et Osiris qui ont vengé son père Osiris en étant disposé favorablement envers les dieux, a délivré aux revenus des temples de l'argent et du maïs et a entrepris beaucoup de dépenses pour la prospérité de  l'Egypte, et le maintien des temples, et a été généreux envers tous sur ses propres ressources; et les a exemptés de quelques uns des revenus et impôts levés en Egypte et en a allégé d'autres afin que ses gens et tous les autres puissent être dans prospérité pendant son règne; 

et qu'il a effacé les dettes envers la couronne pour de nombreux égyptiens et pour le reste du royaume; 

et pour ceux qui étaient en prison et ceux qui étaient mis en accusation depuis longtemps, il a décidé de lever les charges pesant contre eux; 

et aussi qu'il a confirmé que les dieux continueront à vivre des revenus des temples et des allocations annuelles perçues, les deux de maïs et d'argent, également les revenus alloués aux  vignes et  jardins et autres propriétés qui appartenaient aux dieux sous le règne de son père; 

et qu'il a aussi décidé que les prêtres ne devraient plus payer aucun impôt pour l'admission à la prêtrise, tant pour ceux nommés sous le règne de son père, que pour ceux nommés depuis la première année de son propre règne; et il a soulagé les membres des ordres sacerdotaux du voyage annuel à Alexandrie; 

et aussi qu'il a décidé qu'il n'y aurait plus aucune réquisition pour la marine; et il a différé les 2/3 de l'impôt sur tissu du lin fin payé par les temples de la couronne; et quel qu'aient été les négligences des temps passés, il les a corrigées comme il se devait, en soulignant tout particulièrement les taxes traditionnelles à payer aux dieux; et également a tout réparti équitablement, comme Thoth le grand et grand; 

et a décrété que ceux qui reviennent de la guerre, et ceux qui ont été spoliés de leurs biens dans les jours de troubles, devaient, à leur retour être autorisés à occuper leurs vieilles possessions; 
et aussi qu'il prévoit de débourser de grandes sommes d'argent et de maïs pour envoyer la cavalerie, l'infanterie et la marine  à la rencontre de ceux qui tentent d'envahir l'Egypte par mer et par terre,  afin que les temples et tout ceux qui exploitent la terre puissent être en sécurité; 

et s'étant rendu sur place à Lycopolis dans le nome de Busirite, avec un abondant magasin d'armes et autres provisions,  pour constater et dissiper le mécontentement provoqué par des hommes impies ayant perpétré de nombreux dégâts aux temples et à tous les habitants d'Egypte,  il l'a entouré de monticules, tranchées et fortifications compliquées; 

quand le Nil, qui habituellement inonde les plaines, a connu une grande crue dans la huitième année de son règne, il l'a prévenue en endiguant en de nombreux endroits les débouchés des canaux, pour un coût dérisoire, et en confiant la garde de ces lieux à la cavalerie et à l'infanterie, en peu de temps, il prit d'assaut la ville  et tua tous les hommes impies, tout comme le firent Thoth et Horus, les fils d'Isis et Osiris, autrefois pour subjuguer les rebelles dans le même district; 
et comme son père l'avait fait avec les rebelles qui avaient dérangé la terre et lésé les temples, il s'est rendu à Memphis pour venger son père et sa propre parenté, et les a punis  comme ils le méritaient; profitant de sa venue, il fit exécuter les cérémonies adéquates pour son couronnement ; 
et aussi qu'il a exempté ce qui était dû à la couronne dans les temples jusqu'à sa huitième année, en ne prélévant même pas une petite quantité de maïs et argent;
 et aussi l'impôt  pour le tissu de lin fin ne fut pas levé par la couronne, et de ceux délivrés, les plusieurs prix pour leur vérification, pour la même période; 
et il a aussi exempté les temples de l'impôt de la mesure de grain pour chaque mesure de terre sacrée et également le pot de vin pour chaque mesure de terre de vigne; 

et aussi qu'il a donné beaucoup de cadeaux à Apis et Mnevis et aux autres animaux sacrés d' Egypte, parce qu'il était beaucoup plus prévenant que ses royaux prédécesseurs;
 et pour leurs enterrements il a donné ce qui était convenable avec prodigalité et faste, et ce qui a été payé à leurs temples spéciaux l'était régulièrement, avec sacrifices et festivals et autres observations coutumières, et il a maintenu l'honneur des temples d'Egypte d'après les lois; 
et il a orné le temple d'Apis par un travail riche, en dépensant pour lui sans compter or et argent et pierres précieuses; 

et aussi qu'il a consolidé les temples et leurs autels, et a réparé ceux qui le nécessitaient, en ayant à l'esprit d'être un dieu bienfaisant en ce qui touche la religion; 
et aussi qu'après enquête il a fait construire le plus honorable des temples pendant son règne, comme il se doit;

 en récompense de quoi les dieux lui ont donné santé, victoire et pouvoir, et toutes les autres bonnes choses, et lui et ses enfants resteront dans la prostérité pour tous les temps. 

AVEC RICHESSE PROPICE: Il a été décidé par les prêtres de tous les temples de la terre d'augmenter les dévotions rendues au Roi PTOLEMEE grandement, LE VIVANT A JAMAIS, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS, également ceux de ses parents les Dieux Philopatores, et de ses ancêtres, les Grands Euergatai et les Dieux Adelphoi et les Dieux Soteres et mettre dans la place la plus proéminente de chaque temple une image du VIVANT A JAMAIS  ROI PTOLEMEE, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS qui sera appelé simplement ' PTOLÉMÉE, le défenseur de l'Egypte', à côté de qui se trouvera le dieu principal du temple, en lui donnant le cimeterre de victoire, le  tout  sera fabriqué selon les us et coutumes égyptiennes; et que les prêtres paieront l'hommage aux images trois fois par jour, et a mis sur eux les vêtements sacrés, et exécute l'autre dévotion habituelle  donnée aux autres dieux dans les festivals Égyptiens; 
et établir pour Roi PTOLEMEE, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS, issu du Roi Ptolemée et de la Reine Arsinoe, les Dieux Philopatores, une statue et un temple d'or dans chacun des temples, et le mettre dans la chambre intérieure avec les autres temples; et dans les grands festivals que les temples soient portés en procession, le temple du DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS sera porté en procession avec eux. Et afin que celui-ci puisse être aisément reconnaissable et pour tout le temps, il sera mis sur le temple dix couronnes roayles en or à laquelle seront ajouté un cobra à l'identique de toutes les couronnes ornées d'un cobra des autres temples, dans le centre de la couronne double qu'il portait dans le temple à Memphis lors des cérémonies de son couronnement; 
et là sera placé sur le rond de la surface carrée au sujet des couronnes, à côté de la couronne susmentionnée, emblèmes huit emblèmes d'or, nombre qui signifie que c'est le temple du roi qui fait manifeste le Pays Supérieur et le Pay Inférieur. Et depuis que c'est le 30e de Mesore que l'anniversaire du roi est célébré, et également les 17e de Paophi jour où il succéda à son père, ils ont retenu ces jours comme des jours de dévotion dans les temples, depuis qu'ils sont sources de grandes bénédictions pour tout; 

il a été décrété en outre qu'une cérémonie sera donnée dans les temples partout en Egypte ces jours dans chaque mois, accompagnée de sacrifices et libations et toutes les cérémonies coutumières aux autres festivals et  offrandes seront donné aux prêtres qui servent dans les temples. Et une cérémonie aura lieu en l'honneur du Roi PTOLEMY, LE VIVANT A JAMAIS, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS, annuellement dans les temples partout dans la terre les 1er de Thoth durant cinq jours, durant lesquels ils porteront des guirlandes et exécuteront des sacrifices et libations et autres sacrements habituels, et les prêtres dans chaque temple seront appelés les prêtres du DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS en plus des noms des autres dieux qu'ils servent; 

et sa prêtrise sera inscrite sur tous les documents officiels et sera gravée sur les bagues qu'ils portent; et les individus privés seront aussi autorisés à garder la cérémonie et installer le temple susmentionné dans leurs maisons; exécuter les célébrations susmentionnées annuellement, afin que tout un chacun puisse savoir que les hommes d'Egypte magnifient et honnorent le DIEU EPIPHANES EUCHARISTOS le roi, d'après la loi. Ce décret sera inscrit sur une stèle de pierre dure dans les caractères sacrés et natifs et grecs et sera mis dans chacun des premier, deuxième et troisième temples du rang à côté de l'image du Roi Toujours Vivant." 


Traduction en anglais :


"In the reign of the young one who has succeeded his father in the kingship, lord of diadems, most glorious, who has established Egypt and is pious towards the gods, triumphant over his enemies, who has restored the civilized life of men, lord of the Thirty Years Festivals, even as Ptah the Great, a king like Ra, great king of the Upper and Lower countries, offspring of the Gods Philopatores, one whom Ptah has approved, to whom Ra has given victory, the living image of Amun, son of Ra, PTOLEMY, LIVING FOR EVER, BELOVED OF PTAH, in the ninth year, when Aetos son of Aetos was priest of Alexander, and the Gods Soteres, and the Gods Adelphoi, and the Gods Euergetai, and the Gods Philopatores and the God Epiphanes Eucharistos; Pyrrha daughter of Philinos being Athlophoros of Berenike Euergetis, Areia daughter of Diogenes being Kanephoros of Arsinoe Philadelphos; Irene daughter of Ptolemy being Priestess of Arsinoe Philopator; the fourth of the month of Xandikos, according to the Egyptians the 18th Mekhir. 

DECREE. There being assembled the Chief Priests and Prophets and those who enter the inner shrine for the robing of the gods, and the Fan-bearers and the Sacred Scribes and all the other priests from the temples throughout the land who have come to meet the king at Memphis, for the feast of the assumption by PTOLEMY, THE EVER-LIVING, THE BELOVED OF PTAH, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, of the kingship in which he succeeded his father, they being assembled in the temple in Memphis on this day declared: 

Whereas King PTOLEMY, THE EVER-LIVING, THE BELOVED OF PTAH, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, the son of King Ptolemy and Queen Arsinoe, the Gods Philopatores, has been a benefactor both to the temple and to those who dwell in them, as well as all those who are his subjects, being a god sprung from a god and goddess like Horus the son of Isis and Osiris, who avenged his father Osiris, being benevolently disposed towards the gods, has dedicated to the temples revenues of money and corn and has undertaken much outlay to bring Egypt into prosperity, and to establish the temples, and has been generous with all his own means; and of the revenues and taxes levied in Egypt some he has wholly remitted and others has lightened, in order that the people and all the others might be in prosperity during his reign; 

and whereas he has remitted the debts to the crown being many in number which they in Egypt and the rest of the kingdom owed; 

and whereas those who were in prison and those who were under accusation for a long time, he has freed of the charges against them;

and whereas he has directed that the gods shall continue to enjoy the revenues of the temples and the yearly allowances given to them, both of corn and money, likewise also the revenue assigned to the gods from the vine land and from gardens and the other properties which belonged to the gods in his father's time; 

and whereas he directed also, with regard to the priests, that they should pay no more as the tax for admission to the priesthood than what was appointed them throughout his father's reign and until the first year of his own reign; and has relieved the members of the priestly orders from the yearly journey to Alexandria; 

and whereas he has directed that impressment for the navy shall no longer be employed; and of the tax on fine linen cloth paid by the temples to the crown he has remitted two-thirds; and whatever things were neglected in former times he has restored to their proper condition, having a care how the traditional duties shall be fittingly paid to the gods; and likewise has apportioned justice to all, like Thoth the great and great; and has ordained that those who return of the warrior class, and of others who were unfavorably disposed in the days of the disturbances, should, on their return be allowed to occupy their old possessions; 

and whereas he provided that cavalry and infantry forces and ships should be sent out against those who invaded Egypt by sea and by land, laying out great sums in money and corn in order that the temples and all those who are in the land might be in safety; and having gone to Lycopolis in the Busirite nome, which had been occupied and fortified against a siege with an abundant store of weapons and all other supplies seeing that disaffection was now of long standing among the impious men gathered into it, who had perpetrated much damage to the temples and to all the inhabitants of Egypt, and having encamped against it, he surrounded it with mounds and trenches and elaborate fortifications; when the Nile made a great rise in the eighth year of his reign, which usually floods the plains, he prevented it, by damming at many points the outlets of the channels spending upon this no small amount of money, and setting cavalry and infantry to guard them, in a short time he took the town by storm and destroyed all the impious men in it, even as Thoth and Horus, the son of Isis and Osiris, formerly subdued the rebels in the same district; and as to those who had led the rebels in the time of his father and who had disturbed the land and done wrong to the temples, he came to Memphis to avenge his father and his own kingship, and punished them all as they deserved, at the time that he came there to perform the proper ceremonies for the assumption of the crown; 

and whereas he remitted what was due to the crown in the temples up to his eighth year, being no small amount of corn and money; so also the fines for the fine linen cloth not delivered to the crown, and of those delivered, the several fees for their verification, for the same period; and he also freed the temples of the tax of the measure of grain for every measure of sacred land and likewise the jar of wine for each measure of vine land; 

and whereas he bestowed many gifts upon Apis and Mnevis and upon the other sacred animals in Egypt, because he was much more considerate than the kings before him of all that belonged to them; and for their burials he gave what was suitable lavishly and splendidly, and what was regularly paid to their special shrines, with sacrifices and festivals and other customary observances, and he maintained the honours of the temples and of Egypt according to the laws; and he adorned the temple of Apis with rich work, spending upon it gold and silver and precious stones, no small amount; and 

whereas he has funded temples and shrines and altars, and has repaired those requiring it, having the spirit of a beneficent god in matters pertaining to religion; 

and whereas after inquiry he has been renewing the most honourable of the temples during his reign, as is becoming; in requital of which things the gods have given him health, victory and power, and all other good things, and he and his children shall retain the kingship for all time. 

WITH PROPITIOUS FORTUNE: It was resolved by the priests of all the temples in the land to increase greatly the existing honours of King PTOLEMY, THE EVER-LIVING, THE BELOVED OF PTAH, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, likewise those of his parents the Gods Philopatores, and of his ancestors, the Great Euergatai and the Gods Adelphoi and the Gods Soteres and to set up in the most prominent place of every temple an image of the EVER-LIVING KING PTOLEMY, THE BELOVED OF PTAH, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, which shall be called that of 'PTOLEMY, the defender of Egypt,' beside which shall stand the principal god of the temple, handing him the scimitar of victory, all of which shall be manufactured in the Egyptian fashion; and that the priests shall pay homage to the images three times a day, and put upon them the sacred garments, and perform the other usual honours such as are given to the other gods in the Egyptian festivals; and to establish for King PTOLEMY, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, sprung of King Ptolemy and Queen Arsinoe, the Gods Philopatores, a statue and golden shrine in each of the temples, and to set it up in the inner chamber with the other shrines; and in the great festivals in which the shrines are carried in procession the shrine of the GOD EPIPHANES EUCHARISTOS shall be carried in procession with them. And in order that it may be easily distinguishable now and for all time, there shall be set upon the shrine ten gold crowns of the king, to which shall be added a cobra exactly as on all the crowns adorned with cobras which are upon the other shrines, in the centre of them shall be the double crown which he put on when he went into the temple at Memphis to perform therein the ceremonies for assuming the kingship; and there shall be placed on the square surface round about the crowns, beside the aforementioned crown, golden symbols eight in number signifying that it is the shrine of the king who makes manifest the Upper and the Lower countries. And since it is the 30th of Mesore on which the birthday of the king is celebrated, and likewise the 17th of Paophi on which he succeeded his father in the kingship, they have held these days in honour as name-days in the temples, since they are sources of great blessings for all; 

it was further decreed that a festival shall be kept in the temples throughout Egypt on these days in every month, on which there shall be sacrifices and libations and all the ceremonies customary at the other festivals and the offerings shall be given to the priests who serve in the temples. And a festival shall be kept for King PTOLEMY, THE EVER-LIVING, THE BELOVED OF PTAH, THE GOD EPIPHANES EUCHARISTOS, yearly in the temples throughout the land from the 1st of Thoth for five days, in which they shall wear garlands and perform sacrifices and libations and the other usual honours, and the priests in each temple shall be called priests of the GOD EPIPHANES EUCHARISTOS in addition to the names of the other gods whom they serve; and his priesthood shall be entered upon all formal documents and engraved upon the rings which they wear; and private individuals shall also be allowed to keep the festival and set up the aforementioned shrine and have it in their homes; performing the aforementioned celebrations yearly, in order that it may be known to all that the men of Egypt magnify and honour the GOD EPIPHANES EUCHARISTOS the king, according to the law. 

This decree shall be inscribed on a stela of hard stone in sacred and native and Greek characters and set up in each of the first, second and third rank temples beside the image of the ever-living king. "

Commenter cet article

Ayer Esher Ayer 13/10/2013 00:26


Ca aussi je m'en souviens.

Roland 03/07/2011 14:26



Le texte français a du être traduit de l'anglais, et par un ordinateur (programmé par un Etat-unien à partir de l'anglais US) !


Quand on lit que Ptolémé a fait un temple un don en argent et en maïs, là tout de suite il y a un problème !


Le maïs céréale issu du pays maya et connu des occidentaux à partir du 16é siècle ..... mais bien sûr en anglais "corn" désigne (comme en fait "bleds" au XVII siècle) une céréale de base sans
précision de son espèce, et de ce fait veut dire en anglais britannique moderne : le froment, et en anglais US : le maïs !



Archives

Articles récents