Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Curiosity photographie une éclipse sur Mars

Publié par wikistrike.com sur 21 Septembre 2012, 18:17pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Curiosity photographie une éclipse sur Mars

 

 

phobos-provoque-une-eclipse-que-curiosity-a-pu-photographie.jpg

 

Curiosity a levé les yeux au ciel pour quelques secondes afin de capturer une éclipse depuis la surface de Mars. Au delà de l'exploit photographique, ceci permet aux chercheurs de mieux connaitre l'orbite des deux lunes martiennes, Phobos et Deimos. C'est un premier pas pour comprendre la structure interne de Mars et de ses lunes, qui influe sur leur orbite.

Il n'avait que trente secondes pour capturer cet instant mais Curiosity n'a pas raté le coche : il a tout de même réussi à photographier une éclipsedepuis Mars. La planète rouge est en effet pourvue de deux lunes, Phobos et Deimos, qui ont chacune provoqué une éclipse à deux jours d'écart cette semaine. Un phénomène qui n'est donc si rare et qui se produit même deux fois par année martienne, une année qui dure 686 jours.

Contrairement à la planète Terre où l'homme est capable de prédire les éclipses avec exactitude depuis des siècles, voire des millénaires, calculer leur apparition est bien plus complexe sur Mars car les orbites des deux lunes sont mal connues. En cause, la structure interne de Mars qui reste mystérieuse et influe sur la trajectoire de Phobos et de Deimos. D'ailleurs, alors que la première lune se rapproche petit à petit de Mars, la seconde s'en éloigne lentement, mais surement. Or, c'est justement ce qui fait l’intérêt de ces éclipses. Comme elles renseignent sur les orbites des lunes, elles donnent indirectement des informations sur la composition du cœur de Mars.

En effet, les différences en altitude, en densité des roches et de nombreux autres facteurs influent sur la trajectoire des objets en orbite. Les chercheurs comptent donc bien étudier en détail les données fournies par le robot roulant. D'autant plus qu'il reste également beaucoup à savoir sur la structure de Phobos elle-même car la lune n'est pas entièrement solide. Selon les dernières découvertes, il semblerait qu'il s'agisse d'un tas de gravats retenus ensembles grâce à la gravité. Si l'on en croit les spécialistes, il n'est d'ailleurs pas exclu que dans une dizaine de millions d'années, alors que la lune se sera trop rapprochée de Mars, ses gravats se disloquent et forment temporairement des anneaux comme sur Saturne.

Curiosity qui a pris des centaines de photos de ce phénomène n'en a pas pour autant oublié sa mission. Sur la route qui doit le mener vers Glenelg, zone géologiquement intéressante choisie par les équipes, il a déniché sa toute première pierre à analyser. Il s'apprête ainsi dans les prochains jours à utiliser pour la première fois plusieurs de ses 10 instruments.

 

Source:Maxisciences

Commenter cet article

Archives

Articles récents