Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

D'étonnantes nébuleuses planétaires révélées par les rayons X

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2012, 15:39pm

Catégories : #Astronomie - Espace

D'étonnantes nébuleuses planétaires révélées par les rayons X

 

ngc-6543-ou-la-nebuleuse-de-l-oeil-de-chat-est-situee-dans-.jpg

 

Une étude de surveillance, menée par la NASA à l'aide de deux télescopes, sur 21 nébuleuses planétaires voisines de la Terre vient de dévoiler ses premiers résultats en images.

Situées autours de 5.000 années-lumière de la Terre, 21 nébuleuses planétaires, font actuellement l’objet d’un programme de surveillance mis en place par la NASA. Depuis toujours, ces objets célestes à l’aspect désordonné, intriguent les scientifiques. Le nuage de gaz qui les compose, provient d’une étoile mourante. Pour tenter d’en connaître davantage, les astronomes ont composé des images à partir de données récoltées par deux télescopes : Hubble, pour révéler les longueurs d’ondes visibles et Chandra, pour mettre en évidence les rayons X.

Récemment, l’agence spatiale américaine a ainsi dévoilé au public les images de quatre nébuleuses planétaires : NGC 6543 dite la nébuleuse de l’œil de chat, NGC 7662, NGC 7009 et NGC 6826. Leur étude a pour objectif de comprendre comment évoluent les étoiles dans le temps. Les premiers clichés fournis par Hubble après son lancement en 1990 avaient déjà obligés les théoriciens à repenser la façon dont les étoiles se meurent. "Aujourd’hui, de plus en plus de données sont transmises par le télescope Chandra. Les rayons X permettent de révéler de nouvelles choses que Hubble ne peut pas voir" explique au National Geographic, Joel Kastner astrophysicien. Sur les quatre clichés, les émissions de rayons X mis en évidence par Chandra apparaissent dans des tonalités violettes et pourpres tandis que la lumière visible observée par Hubble ressort dans les couleurs rouge, bleu et vert.

Or, une étoile se meurt après avoir consumé l’intégralité de l’hydrogène qui forme son noyau. A ce moment là, elle se dilate pour former une géante rouge composée la plupart du temps d’un noyau chaud qui pousse des couches de gaz vers l’extérieur provoquant l’aspect diffus autour de la structure, observables à l’aide de microscopes optiques. Dans près d’un tiers des cas (et sur les quatre nébuleuses en images) l’étoile émet également des rayons X qui sont causés par des ondes de choc dues à la collision entre des vents stellaires rapides et les gaz éjectés.

En orbite autour de la Terre depuis 1999, Chandra (ou Advanced X-ray Astrophysics Facility : AXAF) enregistre les rayons X provenant de l’espace à l’aide de ses 4 miroirs composés de surfaces paraboliques et hyperboliques, recouvertes d'iridium. Cette particularité permet aux astronomes de détecter des trous noirs et autres objets célestes difficilement identifiables par les télescopes optiques.

Source: Maxisciences

 

ngc-7662-baptisee-la-boule-de-neige-bleue-est-situee-a-5-60.jpg

ngc-7009-est-souvent-comparee-a-la-planete-saturne-en-raiso.jpg

0.jpg

Commenter cet article

Laurent Franssen 20/10/2012 19:02


:-)

LKP 

Starkadr 19/10/2012 19:00


@Laurent : Ou ça lui permettra d'apparaître...


On est vraiment tout p'tits...

Laurent Franssen 19/10/2012 18:14


Eh ben !

Si y avais de la vie la bas , Y en a plus! 

Archives

Articles récents