Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

D’ici 10 ans, le nombre de médecins en France diminuera de moitié

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 00:01am

Catégories : #Santé - psychologie

 

D’ici 10 ans, le nombre de médecins en France diminuera de moitié


medecine.jpgUn article de Benjamin Baret sur la déliquescence du système de soins en France, et la disparition programmée des médecins.


Les médecins vieillissent! Leur moyenne d’âge est passée de 50 à 51,4 ans entre 2009 et 2010. Et après? Et bien, environ les ¾ des médecins ont plus de 52 ans. Ces « papi-boomer » atteindront l’âge légal de la retraite d’ici très peu. Attendons-nous donc à une diminution drastique du nombre de médecins en France!

Pourtant, le besoin d’assistance médicale ne cesse de croître, car la population vieillit et augmente (grâce à la prolongation de l’espérance de vie et à la natalité en hausse). Nous avons donc cruellement besoin de médecins en France!

Oui, mais tout est question d’argent aujourd’hui:

1-La formation des médecins coûte cher
Pour résoudre ce problème, l’Etat français réagit : «Nous avons trop longtemps laissé les professions de santé gérer seules leur démographie. Il est temps d’agir et de faire des choix.» Nicolas Sarkozy, le 18 septembre 2008.
Donc le numerus clausus, nombre fixé d’étudiants admis dans le cursus médical, stagnera pendant son mandat: de 2008 à 2012, il est passé de 7400 places par an à 7500, alors que de 2002 à 2008, il était passé de 4700 à 7400.
En outre, le nombre de médecins non-diplômés en France augmente de 20,6% de 2007 à 2010 (en tout, 10 165 au 1er janvier 2010, selon le tableau de l’Ordre, dont 15,4% de ces Roumains que Sarkozy a tant chassé…).(source)

l’État français a donc volontairement diminué l’accès aux soins que nous possédions en France  ainsi que leur qualité (6 ans d’études pour un doctorat en médecine en Roumanie, sans concours, contre de 8 à 14 ans, voir plus en France, avec un concours à 10% de réussite en moyenne.)

2-Travailler plus pour gagner plus

Les médecins gagnent très bien leur vie, c’est vrai: 6830 euros mensuels en moyenne dans la médecine libérale. Mais ils travaillent énormément! De 53 à 60 heures hebdomadaires en moyenne. Nous sommes bien loin des 35 heures!

Les conditions de travail ne cessent d’empirer, également: le nombre de médecins diminue, mais les malades sont toujours de plus en plus nombreux car la population vieillit et démographie augmente. Donc pour pouvoir tous les soigner, les médecins doivent travailler beaucoup plus vite, souvent au détriment de la qualité des soins. De plus, cette cadence est épuisante, et beaucoup de nos docteurs sont fatigués, ce qui diminue encore un peu plus la qualité de leurs services.

3-Nous ne pourrons jamais payer les retraites de la génération du papi-boom

Et c’est à ce moment-là que la tragédie commence:

Faisons un petit calcul simple: départ en retraite de 3/4 de médecins moins arrivée de nouveaux médecins sur 10 ans (par les facultés françaises ou par importation):

(3/4 de 264 466) – (6800(moyenne des numerus clausus de 2002 à 2012)x10 + 2000(nombre de « médecins importés » en 2010)x10)=110349 médecins de moins en 2022 qu’en 2012.

Je ne voudrais alarmer personne, mais si rien n’est fait, d’ici 10 ans, au moins la moitié de nos médecins actuels sera à la retraite. Ils sont déjà dépassés aujourd’hui (cf les attentes aux urgences). Alors que se passera t-il avec moitié moins de médecins? Nous courons droit vers une catastrophe sanitaire qui risque d’être fatale à de nombreux français.

 

Conclusion: La génération de 1947 à 1977 est sacrifiée sur l’autel de la cupidité. Les médecins auront beau travailler encore plus, on aura beau recruter de plus en plus de docteurs étrangers, ils ne pourront jamais répondre aux demandes du papi-boom.

Et tout cela a été causé par une politique absurde, qui a soit été assez stupide pour ne pas voir son futur proche, ou bien qui a délibérément laissé la situation s’aggraver. En cette période de crise qui démontre que ce système nous rend aussi fluctuants que le vent, sauront-ils choisir de ne pas se faire emporter par la tornade, auront-ils les crampons suffisamment ancrés? Se battront-ils pour nous?

En étant un peu cyniques, nous pourrions dire que cette catastrophe qui nous pend au nez est prévue. Quel est son but? Avoir moins de retraites à payer. Comment? En diminuant l’accès aux soins.

Message à tous les candidats à la présidentielle: Que comptez-vous faire pour éviter cette catastrophe imminente

Un article de Benjamin Baret issu d’Actualinos

 

Linogravure de ©Benjamin Baret

Archives

Articles récents