Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Dans le Gers, une voiture roule à la graisse de canard

Publié par wikistrike.com sur 7 Mai 2012, 11:34am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Dans le Gers, une voiture roule à la graisse de canard

 

le-prototype-de-la-mirs3d-qui-fonctionne-avec-de-la-graisse.jpgLe 3 mai dernier, un véhicule hybride alliant électricité, gazole et graisse de canard a été testé avec succès par les étudiants qui l'ont conçu. Cette étonnante voiture, baptisée MirS3D, s'est élancée sur le circuit de Nogaro auprès d'autres véhicules économes en énergie, à l'occasion du Challenge EducEco.

Du 2 au 4 mai dernier, des dizaines de véhicules propres, imaginés et conçus par des étudiants, ont participé au Challenge EducEco, une compétition parrainée par l’Education Nationale et organisé par l'Association pour le Développement d'Epreuves Educatives pour l'Eco-mobilité (AD3E). Des voitures économes en énergie, roulant à l'essence, au gazole, au GPL, à l'hydrogène, à l'énergie solaire, ou encore à l'électricité, se sont élancées sur la piste du circuit Paul Armagnac de Nogaro, dans le Gers.

Parmi elles, une voiture hybride a roulé avec de la graisse de canard ! Ce véhicule, rapporte l'AFP, a été développé par des étudiants en BTS de la ville de Miroix, dans l'Ariège. Il n'est d'ailleurs pas passé inaperçu au pays de la volaille. Baptisé MirS3D, en référence à la ville de ces concepteurs et à la société spécialisée dans la valorisation énergétique des déchets organiques S3D qui les a soutenus, il fonctionne à la fois avec de la graisse de volaille, de l'électricité, et du gazole.

Le projet a été mené par 18 élèves de première année de BTS mécanique, électrique et microtechnique, qui travaillaient sur leur véhicule depuis septembre sous la direction de Jean-François Callizo, le chef de travaux. Ce dernier explique à l'AFP avoir participé au challenge dans un but de démonstration plus que de compétition.

60 à 65% de graisse de canard 

Le moteur a bien fonctionné, se réjouit de son côté Anthony Kerihuel, le co-fondateur et président de S3D. La société a fourni aux étudiants de Miroix le procédé d'alimentation de la voiture, dont le moteur diesel utilise 35% à 40% de gazole et 60% à 65% de graisse de canard tandis qu'un générateur électrique permet de charger les batteries du véhicule pour le propulser.

La graisse de confit de canard, elle, a été apportée par un producteur local installé à une quarantaine de kilomètres du circuit où s'est déroulé le challenge. Et si de la graisse animale a déjà été utilisée dans des moteurs de véhicules hybrides, le MirS3D est le tout premier à avoir eu recours à de la graisse de canard. Un choix motivé par la région où a eu lieu la compétition, qui s'est avéré très concluant.

Comme l'explique Anthony Kerihuel, cette graisse "de très bonne qualité a la particularité d'être plus fluide à température ambiante qu'une graisse de porc ou de boeuf", et présente "donc moins de contraintes de viscosité".

Archives

Articles récents