Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

De mystérieuses anciennes gravures rupestres trouvées près du Nil

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 19 Mai 2011, 14:51pm

Catégories : #Préhistoire

De mystérieuses anciennes gravures rupestres trouvées près du Nil



 

Une équipe d'archéologues a découvert, dans le désert de Bayuda au nord du Soudan, des dizaines de nouveaux dessins rupestres, dont certains ont été gravés il y a plus de 5.000 ans.
Ils révèlent des scènes que les scientifiques ne peuvent pas encore expliquer.


Ici un rocher gravé avec des motifs formant un croissant de lune et un globe...


L'équipe a découvert 15 nouveaux sites d'art rupestre dans une vallée aride connue sous le nom de Wadi Abu Dom, à quelque 29 kilomètres du Nil . C'est une vallée aride qui ne draine de l'eau que pendant les périodes pluvieuses. Beaucoup de dessins ont été gravés sur les parois rocheuses de lits de petits ruisseaux appelé "khors" qui se jettent dans la vallée.

Certains de ces sites n'ont révélé qu'un seul dessin tandis que d'autres en ont jusqu'à 30, a déclaré le chef d'équipe, Tim Karberg, de l'université Westfälische Wilhelms-Universität Münster en Allemagne.


Un certain nombre d'images semblent remonter autour de 1.500 ans, à une époque où le christianisme se répandait au Soudan. Ils comprennent des représentations de croix, une église (qui pourrait désigner un ancien monastère appelé al-Ghazali), et une image remarquable d'un chevalier qui monte un animal à cornes.

Cette pièce d'art rupestre découvert dans le Wadi Abu Dom représente un chevalier chevauchant un animal à cornes. Il y a une chance que le cavalier armé puisse être le soldat légendaire du nom de Saint-George, qui aurait tué un dragon. 



"L'un de ces dessins représente un cavalier armé, avec une lance et un bouclier, une sorte de représentation d'un chevalier, explique Karberg ce pourrait être une image de Saint-Georges, le soldat légendaire qui a tué un dragon ".

Les dessins de Saint-Georges sont connues au Soudan et des textes parlant de lui ont été trouvés dans le pays. «Ces textes témoignent de la popularité du saint dans la Nubie chrétienne", écrit l'historien Gerald Brown, dans une étude qu'il a fait sur ​​le sujet.

L'équipe a également trouvé des représentations détaillées de bovins à Wadi Abu Dom qui, d'après les dessins rupestres provenant d'autres sites, datent probablement de la fin de l'Age du Bronze.
Pendant ce temps, il y a plus de 3.000 ans, les régions du nord du pays étaient occupées par l'empire égyptien.

Un autre dessin, encore plus mystérieux, semble être vieux d'au moins 5.000 ans, et montre un mélange de dessins géométriques. "L 'art rupestre le plus ancien que nous ayons trouvé sont des motifs en spirale", précise Karberg, qui, comme leur nom l'indique, tournent dans un certain sens qui est actuellement difficile à interpréter. Des dessins similaires ont été trouvés dans le désert du Sahara.

Ils ont été créés à une époque où l'Afrique était un endroit humide, avec des prairies et des savanes dominant le Soudan; les gens avaient un style de vie basé sur l'élevage des animaux et, dans certains cas, basé sur l'agriculture.

Comprendre ce que signifient ces dessins est difficile. Certains chercheurs relient les motifs en spirale à certaines formes astronomiques ou astrologique;  Karberg y voit plus un rapport avec les mathématiques: "la régularité de la spirale pourrait être l'une des premières idées mathématiques mis au point par les hommes."

Une deuxième série de dessins géométriques, probablement un peu plus jeunes que les spirales, est "difficile à décrire", selon Karberg. Ils consistent en des "motifs amorphes qui ne sont pas circulaires. ... Ils ressemble à des filets de forme irrégulières".

psod_carte0809.jpgIl n'existe aucune preuve que les gens pratiquaient la pêche dans cette région il y a 5.000 ans; cela exclue les filets de pêche. Une possibilité est que ces "filets" irréguliers puissent être des peaux d'animaux. Des dessins similaires trouvés en Ouganda ont été identifiés comme montrant la peau d'un crocodile ou d'un autre animal. 

L'équipe a également découvert plusieurs "gongs rocks", de grosses roches que l'on peut percuter avec une pierre pour faire du bruit. Lorsque les archéologues en ont tenté l'expérience, ils ont constaté que certains des gongs pouvaient produire des sons multiples.

Pour Karberg, il est difficile de savoir quand ils ont été utilisés; cela pourrait remonter à quelques siècles comme à des millénaires. Ils peuvent avoir été utilisés pour se signaler plutôt que pour faire réellement de la musique. Mais une chose est sûre, le bruit généré devrait être conséquent. "Lorsque nous avons essayé le son d'un grand nombre de ces gongs rock, on pouvait les entendre sur une longue distance," précise Karberg.

Source

Commenter cet article

Blog archives

Recent posts