Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

De nouvelles découvertes dans un tumulus sarmate du sud de la Russie

Publié par wikistrike.com sur 26 Septembre 2013, 15:38pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

De nouvelles découvertes dans un tumulus sarmate du sud de la Russie

 

 

 

sarmatian_burial_300x4491.jpg
Tumulus sarmate, Monticule 1 à Filippovka 1, Russie


Un tumulus sarmate fouillé l'été dernier dans les steppes du sud de la Russie a révélé un trésor magnifique qui pourrait être capital pour mieux comprendre les Sarmates, et la période peu connue de leur culture nomade qui a prospéré sur la steppe eurasienne au 1er millénaire av. J.C. L'étude archéologique de cette tombe antique remarquable, ou kourgane, a été réalisée par l'expédition de l'Institut d'Archéologie (Académie russe des sciences), du professeur Leonid T. Yablonsky. 


Pas de langue écrite 

Les peuples nomades tels que les Sarmates n'avaient pas de langue écrite, les scientifiques ne peuvent donc connaître leurs cultures et leurs traditions qu'à travers des données archéologiques. 

Les kourganes, disséminés dans les steppes, contiennent beaucoup de reliques scythes et sarmates et bien que les nomades eurent une collaboration fructueuse avec les achéménides perses et les civilisations grecques, ils conservèrent une culture unique qui leur est propre. 

Au terme de l'étude d'un monument extraordinaire 

Cette année, les archéologues ont fouillé la partie orientale du Monticule 1 du kourgane de Filippovka 1 dans la région d'Orenbourg. Cette section faisait environ 5m de haut et 50m de long et restait inexplorée par l'expédition précédente il y a plus de 20 ans. 

L'objectif était de terminer l'étude de ce monument extraordinaire, qui était déjà célèbre entré dans les annales de la culture mondiale après la découverte de 26 statuettes de cerfs « d'or ». Un autre défi majeur pour les archéologues était d'assurer la préservation de ce patrimoine culturel unique confronté à de nombreuses menaces imminentes, comme surtout le vol. 

Chaudron coulé en bronze massif 


Chaudron en bronze coulé avec des poignées en griffons. Image: Leonid Yablonsky 

La première zone d'exploration de cette saison a été un passage souterrain près de l'entrée. Un chaudron coulé en bronze massif d'un diamètre de 102 cm y a été découvert. Ses poignées étaient façonnées suivant les traditions du style animalier scythe-sibérien avec une représentation de deux griffons, bec contre bec. 

Chambre funéraire 

Sous le monticule Est, une chambre funéraire intacte mesurant environ 4 x 5 m et 4 m de profondeur a été découverte. Au fond de la chambre, plusieurs couches stratifiées de débris ont été mises à jour, révélant un mobilier funéraire exceptionnellement riche et varié placé près d'un squelette humain. 

Le mobilier de la tombe semblait appartenir à une femme, car il contenait des bijoux et des objets considérés comme typiquement féminins. Cependant, le premier examen ostéologique de la morphologie du squelette a révélé que l'occupant de la tombe était un homme, bien qu'une analyse d'ADN reste à faire. 

Mobilier funéraire 


Miroir d’argent avec des décorations en or. Image: Leonid Yablonsky

On a retrouvé près du crâne un petit coffre en osier qui serait une mallette de toilette. Il était rempli à ras bord par divers objets, comme un récipient en fonte d'argent avec un couvercle, un pectoral en or, une boîte en bois, des flacons de toilette en verre, argent et faïence, des pochettes en cuir, et des dents des chevaux qui contenaient des pigments rouges. 

A côté gisait un grand miroir d'argent avec des animaux stylisés et dorés sur la poignée, et des décorations en relief au dos avec la représentation d'un aigle au centre, entouré d'un cortège de six taureaux ailés. On a retrouvé dans la région des os temporaux deux boucles d'oreille en or coulé, avec par endroits de l'émail cloisonné. 

Les vêtements étaient décorés par plusieurs plaques, représentant des fleurs, des rosettes et une panthère bondissant sur le dos d'une antilope saïga. Il y avait également 395 pièces pressées de feuilles d'or cousues sur la culotte, la chemise et le foulard. Un châle frangé était relié à une chaîne d'or et les manches de la chemise étaient ornées de perles multicolores, formant un motif géométrique complexe. Dans la zone de l'os temporal, on a retrouvé deux boucles d'oreille en or coulé, décorées par endroits d'un émail cloisonné. 

Matériel de tatouage 

scythian_golden_deer2_300x212.jpg

Cerfs en or précédemment découverts dans le même tumulus. Image : azerbaijanrugs.com
Commenter cet article

XAAL 26/09/2013 19:26


La nouvelle mise en page est nulle et pue du Q.

Archives

Articles récents