Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Découverte des premiers jumeaux préhistoriques ibériques

Publié par wikistrike.com sur 6 Juin 2012, 13:21pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Découverte des premiers jumeaux préhistoriques ibériques

 

Des chercheurs de l'Université Autonome de Barcelone (UAB) ont découvert les restes de nouveau-nés jumeaux sur le site archéologique d'Olèrdola à Barcelone.

jumeaux_prehistoriques.jpg 

Les squelettes des jumeaux (Credit: N. Molist)

 

Ces squelettes sont datés entre le milieu du 4ème siècle avant JC et le début du 2ème siècle avant JC.
Ce sont les premiers ossements de jumeaux (dans ce cas de jumelles...) à être recensés à ce jour: "C'est le premier cas documenté dans la péninsule ibérique. Il a souvent été question de possibilité de jumeaux, mais les données recueillies sur le terrain jusqu'ici n'ont jamais été suffisantes pour pouvoir en être certain," explique Eulalia Subira , chercheur à l'UAB et co-auteur de l'étude publiée dans l'International Journal of Osteoarchaeology.

Les restes ont été trouvés sur le site archéologique de Sant Miquel d'Olèrdola en Catalogne et ils appartiendraient à deux filles ayant entre 38 et 40 semaines de gestation. Elles ont été enterrées en même temps dans la même tombe avec leurs jambes entrelacées.

D'après l'étude, "aucun de ces restes osseux ne montrent de signes pathologiques ayant pu causer la mort, mais cela a pu être une conséquence de la grossesse ou d'un accouchement difficile. Le manque d'hygiène était suffisant pour entrainer la mortalité infantile et maternelle dans les temps préhistoriques."
Afin d'en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé des méthodes d'anthropologie médico-légale, tout d'abord pour déterminer l'âge et le sexe. "Le spécialiste qui a effectué cette analyse l'a fait en «aveugle». C'est-à-dire qu'il n'était pas au courant que les deux individus avaient été trouvés côté à côte et qu'ils pouvaient être des jumeaux." 

L'âge des jumelles a été estimée en prenant les germes des dents, la longueur des os et l'état de l'ossification. En outre, les experts ont utilisé des photographies du site pour voir si elles avaient été enterrées en même temps ou pas. Les archéologues ont indiqué que les restes avaient été trouvés dans la même tombe.

Subirà précise qu' "ils ont également réalisé une analyse d'ADN, mais qu'il n'était pas possible d'obtenir des données d'ADN sur l'un des individus, malgré la répétition prise d'échantillonnage et d'analyse."


Les enfants enterrés près de leurs mères 

Cette découverte offre de nouvelles informations aux nombreux cas documentés de sépultures d'enfants au cours de l'âge ibérique, lorsque les enfants périnataux n'étaient pas enterrés dans les cimetières. "Le site archéologique Olèrdola est lui-même très intéressant, il a toujours été dit que tout au long de l'âge ibérique les enfants nouveau-nés n'étaient pas été enterrés dans des cimetières.  Dans ce cas, ils ont été trouvés dans un zone de tannage du cuir, donc dans un espace consacré au travail ", souligne Subirà.
Pour le chercheur, la recherche d'enfants nouveau-nés enterrés dans une zone de travail pourrait indiquer que c'était là où les mères avaient l'habitude de travailler. Cela fournit des informations sur la société et la relation d'attachement que les parents avaient avec les nouveau-nés décédés.
"La reconnaissance de ce type de sépulture sera d'une grande aide dans l'avenir quand il s'agit de l'interprétation de l'impact socio-culturel de l'arrivée de jumeaux dans une population pré ou proto-historique, de leur traitement et de leur espérance de vie. Nous travaillons actuellement dans le même site archéologique, mais sur des vestiges les plus récents",conclut le chercheur.

Source:

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog