Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Découverte unique d'une sépulture Aztèque accompagnée de centaines d'ossements

Publié par wikistrike.com sur 6 Septembre 2012, 08:45am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

 

Découverte unique d'une sépulture Aztèque accompagnée de centaines d'ossements

 

Des archéologues mexicains ont découvert une sépulture humaine unique dans laquelle le squelette d'une jeune femme est entourée par des piles d'ossements humains dans le Templo Mayor de Mexico.

azteques_funeraire_templo_mayor.jpg

Image prise par l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire. Il s'agit d'une sépulture trouvée près de ce qui a pu être un "arbre sacré" à l'un des coins de la place du Templo Mayor à Mexico.


Les chercheurs ont découvert la sépulture à environ cinq mètres sous terre, à côté des vestiges de ce qui peut avoir été un «arbre sacré» sur l'un des bords de l'esplanade du Templo Mayor, le site le plus sacré de la capitale aztèque.



Une coutume inédite dans la culture Aztèque.

L'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) a précisé que cette découverte était la première du genre, sachant que les Aztèques ne sont pas connus pour faire des sacrifices de masse ou pour faire des ré-inhumations d'ossements accompagnant l'enterrement d'un membre de la classe dirigeante.

L'archéologue Susan Gillespie de l'Université de Floride et non impliquée dans le projet, a décrit cette découverte comme étant "sans précédent pour la culture aztèque." Elle a déclaré que lorsque les Mayas enterraient les victimes de sacrifice dans des sépultures royales, les corps étaient d'ordinaire entiers, et non un mélange de différents types d'os comme dans le cas présent.

Et, sauf circonstances particulières, les Aztèques, à la différence d'autres cultures pré-hispaniques, incinéraient habituellement les membres de l'élite au cours de leur règne de 1325 jusqu'à la conquête espagnole en 1521. "Bien que des corps de victimes sacrificielles aient été trouvés dans des tombes de personnes de l'élite en Méso-Amérique remontant au moins à la période préclassique, les dépôts funéraires des élites aztèques n'ont été que rarement rencontrés," ajouteGillespie.


Des sacrifiés antérieurs à la date de l'enfouissement ?

L'institut a déclaré que certains des os montraient des traces de coupes au niveau du sternum ou des vertèbres, des endroits où une extraction rituelle du cœur pourrait laisser une marque.
cependant, il ne semble pas probable que ces morts aient été sacrifiés sur place pour accompagner la sépulture parce que leurs os ont été retrouvés séparés.

Les chercheurs ont découvert les crânes de sept adultes et trois enfants dans une pile, les os longs comme le fémur dans un autre groupe, et les côtes dans un autre.

D'après l'Anthropologue physique Perla Ruiz, qui était en charge de la fouille, cela pourrai suggérer que les os ont été exhumés de sépultures antérieures et inhumés avec la femme.
Alors que certaines cultures pré-hispaniques déterraient les ossements dans le cadre du culte des ancêtres, il n'était pas certain que les Aztèques étaient adeptes de cette pratique.
La tombe remonte entre 1481 à 1486, et se trouve sur la «scène» des bâtiments du temple.
Le Templo Mayor, à l'instar de nombreux sites, a été reconstruit par des générations successives, à chaque fois au-dessus des anciennes constructions.

arbre_sacre_azteque_mexico.jpg

 Ce tronc d'arbre rompu a été trouvé près de la tombe de la jeune femme à Mexico.


Deux hypothèses pour "l'arbre sacré" retrouvé à proximité

Une autre constatation inhabituelle concerne «l'arbre sacré», en fait le tronc d'un chêne abattu trouvé "planté" sur une petite plate-forme ronde à côté de la sépulture et près de ce qui devait être le bord du complexe du temple.

Il a peut-être une vingtaine d'années de plus que la sépulture.
Les Aztèques, comme les autres cultures pré-hispaniques, vénéraient les arbres, estimant qu'ils avaient une importance spirituelle.

Raul Barrera, archéologue à l'Institut, pense qu'il pourrait être lié aux quatre arbres sacrés des Aztèques qui, croyaient-ils, tenaient le ciel.

Cependant, Gillespie a fait remarquer qu'il pouvait aussi s'agir d'un arbre ou d'un tronc amené sur le site pour une cérémonie annuelle: "il semble avoir été placé là pour un laps de temps, peut-être pour une cérémonie spéciale ou pour créer une vision particulière d'un paysage sacré, mais ensuite abandonné car les utilisations de cet espace sacré limité ont changé au fil du temps".
Barrera a précisé que le tronc de l'arbre semble avoir été fendu, peut-être intentionnellement. 

Source:

Commenter cet article

Archives

Articles récents