Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Découvrez le son d'une nébuleuse ou du soleil (vidéo)

Publié par wikistrike.com sur 11 Février 2012, 00:01am

Catégories : #Astronomie - Espace

A quoi ressemble le son d’une nébuleuse ou du Soleil ? 


NGC2244_

A quoi ressemble le bruit des éléments qui composent le cosmos ? Bien sûr, les ondes sonores ne peuvent pas voyager à travers le vide de l’espace, mais les ondes électromagnétiques, oui. Ces ondes électromagnétiques peuvent être enregistrées par des dispositifs appelés spectrographes sur les plus puissants télescopes du monde.

L’astronome Paul Francis, de l’université National australienne, a utilisé certains de ces enregistrements et les transforme en son en réduisant la fréquence de 1,75 billion de fois pour les rendre audibles, car les fréquences d’origine sont trop élevées pour être entendues par l’oreille humaine.

Selon lui :

Cela nous permet d’écouter de nombreuses parties de l’univers pour la première fois, nous pouvons entendre le chant d’une comète, le carillon d’étoiles en train de naître ou mourir, le chœur d’un quasar mangeant le cœur d’une galaxie, et bien plus encore.

Ci-dessous, l’enregistrement d’une nébuleuse par Paul Francis. C’est en fait des sons provenant de la nébuleuse de l’hélice (vous vous souvenez ? : Sauron, c’est toi là-bas dans le noir ?) et de quelques autres, mais César Cantú de l’Observatoire Chilidog à Monterrey, au Mexique, a mis en place les sons avec des images qu’il a prises de la nébuleuse de la Rosette, ou NGC2244 (image d’entête). 

Cela offre à la fois des indices visuel et sonore de ce à quoi pourrait ressembler une nébuleuse, si nous étions Superman, avec nos oreilles pouvant entendre à des fréquences électromagnétiques, sans parler des images…

Un petit bonus : La vie de notre Soleil.

La durée de vie entière d’une étoile comme notre Soleil, compressé de dix milliards d’années à deux minutes. Ce son commence avec le léger bourdonnement de gaz diffus dans l’espace. La sonnerie d’une pépinière stellaire est suivie par le sifflement du jeune Soleil. Pendant longtemps, il est là, très lentement de plus en plus puissant. Jusqu’à ce que tout d’un coup le carburant commence à s’épuiser : vous l’entendez changer d’une géante rouge au bruit sourd avant de s’éteindre dans les sonneries d’une nébuleuse planétaire, laissant derrière eux les sifflements et à l’évanouissement d’uneétoile naine blanche.

 

Pour découvrir les sons de notre univers c’est par ici : Sounds of the Universe.

Source: Gurumed

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents