Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Découvrir la vie sur Terre en observant la Lune

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 12:23pm

Catégories : #Astronomie - Espace


Découvrir la vie sur Terre en observant la Lune

En analysant la lumière de la Terre réfléchie sur la Lune, des astronomes ont réussi à y déceler des indices de la présence de vie. Cette méthode pourra être utilisée pour améliorer l'exploration de l’univers.


La Lune au-dessus de l'observatoire de Paranal, au Chili. ESO/B. Tafreshi/TWAN

La Lune au-dessus de l'observatoire de Paranal, au Chili. ESO/B. Tafreshi/TWAN

Observation du rayonnement terrestre

La recherche de vie dans l’univers n’a rien d’aisé et aucune méthode n’a à ce jour permis d’en découvrir des traces, si elles existent. Dans la revue Nature, des chercheurs de l’ESO, l’observatoire européen austral, présentent une nouvelle technique de recherche qui a fait ses preuves : les astronomes ont pu percevoir des indices de vie en observant la lumière de la Terre qui se reflète sur la surface de la Lune.

Quand la Lune apparaît comme un mince croissant dans le ciel crépusculaire de la Terre, il est souvent possible de voir que le reste du disque est aussi faiblement lumineux. Ce phénomène est appelé lumière cendrée. Elle est due à la lumière du soleil se reflétant sur la Terre et éclairant la surface lunaire.ESO/L. Calçada.

« Nous avons utilisé une « stratégie » appelée «observation du rayonnement terrestre » pour regarder la Terre comme s'il s'agissait d'une exoplanète » explique Michael Sterzik (ESO), auteur principal de l’étude publiée dans la revue Nature. « Le Soleil éclaire la Terre et cette lumière se réfléchit sur la surface de la Lune. La surface de la Lune agit alors comme un miroir géant et nous renvoie la lumière de la Terre – et c'est ce que nous avons observé avec le VLT (1). »

La Terre comme étalon pour l'univers

Les astronomes ont analysé la lumière du rayonnement terrestre, au niveau de l’intensité mais aussi de la polarisation, à la recherche de bioindicateurs. Ce sont principalement des gaz (oxygène, ozone, méthane et dioxyde de carbone) qui permettent de témoigner de la présence d’une activité biologique et donc de vie organique. De leurs observations, ils ont pu déduire que la Terre était une planète dotée d’une atmosphère, en partie nuageuse, qu'une partie de sa surface est recouverte d'océans et qu’elle était porteuse de végétation. Ils ont même pu détecter des changements dans la couverture nuageuse et dans le volume de végétation à différents moments.

 « Trouver la vie en dehors du Système Solaire dépend de deux choses : tout d'abord que la vie existe ailleurs et, si tel est le cas, avoir la capacité technique pour la détecter, » précise Enric Palle, un des coauteurs. « Ce travail constitue un pas important vers l'acquisition de cette capacité. » Cette première étude constitue une sorte d’étalonnage et elle pourra être élargie à la recherche de vie hors du système solaire.

 

Source: Sciences et Avenir.fr

(1) Le Very Large Telescope est un ensemble de 4 télescopes principaux et 4 auxiliaires à l'Observatoire du Cerro Paranal, situé dans le désert d'Atacama au nord du Chili

 

 

Archives

Articles récents