Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Demain, l’attaque des drones ?

Publié par wikistrike.com sur 25 Mars 2013, 19:58pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

Demain, l’attaque des drones ?


drone

Un jour, serez-vous suivi à la trace par des engins volants sans pilotes, munis de caméras ? Les drones risquent bien de se multiplier au dessus de nos têtes. Pour notre « plus grand bonheur »… 

Il y avait les caméras de surveillance intelligentes, demain il y aura peut-être mieux pour nous surveiller. Non seulement vous craindrez de croiser un passant muni de Google Glasses, mais en plus, vous craindrez aussi, peut être, les drones. Vous savez, ces petits engins volants, utilisés pour l’instant principalement par l’armée, mais que l’on voit déjà dans les films ou bouquins de science-fiction futuristes.

Munis de caméras, les drones pourraient bien vous pister, dans la rue, devant chez vous, partout grâce à la reconnaissance faciale : cette technologie, qui permet de reconnaître un individu sur les images d’une caméra ou sur des photographies, devrait être utilisée à terme par les drones, ou véhicules aériens sans pilotes (UAV) de l’armée américaine. 30 000 drones d’ici à 2030, qui permettront de « reconnaître un individu selon sa taille, son âge, son genre et sa couleur de peau ».

 

Levez la tête

L’utilisation de tels drones ne se limitera visiblement pas aux opérations militaires. Selon le maire de New-York, Michael Bloomberg, les drones devraient être également déployés dans les grandes métropoles, pour surveiller les civils. Au nom de la sacro-sainte sécurité, bien sûr.

Pour Michael Bloomberg, il n’y aurait pas de grande différence entre une caméra de surveillance classique et un drone muni de caméras : « Quelle différence entre un drone en l’air ou une caméra fixée à un immeuble ? ». Et d’ajouter, prophétique : « Nous allons vers un monde différent, inconnu. Vous ne pourrez pas empêcher la vague de déferler. »

Pour l’instant, les technologies de reconnaissance faciale demeurent au stade du développement et sont loin de fonctionner parfaitement. Cela nous laisse donc une petite marge, de 5 à 10 ans, pour profiter pleinement de notre vie privée, avant l’arrivée de ces « drones de sécurité ».

Comme l’explique Slate, les associations de défense de la vie privée s’inquiètent de l’utilisation de ces drones, tant aux USA qu’en Europe. L’Epic (Electronic Privacy Information Center) réclame un encadrement strict de leur utilisation (un mandat, obligatoirement utilisé par les policiers).

La CNIL a lancé de son côté une réflexion sur les cadres éthiques et juridiques à mettre en place, notamment concernant la surveillance privée. Car les drones « faits maison » ou les « drones-jouets » pourraient être aussi utilisés par des voisins un tantinet voyeurs. « Dès lors qu’il est équipé d’un appareil photo, d’une caméra mobile, d’un capteur sonore ou encore d’un dispositif de géolocalisation, un drone peut potentiellement porter atteinte à la vie privée, capter et diffuser des données personnelles », rappelle la CNIL.

« Il pourrait y avoir des dérives contre la vie privée ou des usages pour l’espionnage industriel ou le terrorisme », prévenait récemment Clément Rossignol, physicien au CNRS et vice-président vert de la communauté urbaine de Bordeaux, dans Libération.

 

Demain, tous suspects ?

Il est bon de savoir qu’aux Etats-Unis, un programme de recherche, baptisé Trapwire, a pour objectif de développer une technologie permettant de détecter les comportements suspects des citoyens sur les images des caméras de surveillance (et donc, pourquoi pas, des futurs drones civils).

A New-York, la police s’est alliée l’été dernier à Microsoft pour mettre en place un système de prévention du crime, le DAS (Domain Awareness System). Un peu comme dans Minority Report (oui, j’y reviens toujours), les caméras de la ville et des capteurs placés un peu partout permettront de détecter les comportements suspects des habitants, et donc de prévenir les crimes.

En Europe, il existe aussi une armada de programmes de ce genre, financés par l’Union Européenne. Les plus connus s’appellent INDECT et ADABTS. Ils sont encore au stade de la recherche, les technologies développées à coups d’algorithmes sont loin d’être matures, mais d’ici à 2020, les chercheurs européens espèrent pouvoir suivre à la trace un suspect sur les images des caméras et détecter un comportement suspect dans n’importe quel lieu public.

La reconnaissance faciale, si elle équipe les drones, permettra de suivre davantage quelqu’un à la trace. Le plus beau est que la personne suivie ne s’en apercevra même pas : prenez le système ARGUS-IS (Autonomous Real-Time Ground Ubiquitous Surveillance Imaging System) développé par l’armée américaine. Ce système de surveillance est capable d’épier un individu à partir d’un drone situé à plus de 6 kilomètres de hauteur, en filmant non stop les rues d’une ville. L’avenir est bel et bien en marche !

Sources : Cnet France / Le Journal du Siècle

Commenter cet article

zara 26/03/2013 13:26


état : de la nouvelle idole !


http://www.youtube.com/watch?v=UzcmIb2zzls


Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n'est pas chez nous, mes frères : chez nous il y a des États.
L'État ? Qu'est-ce cela ? Allons ! ouvrez les oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples.
L'État, c'est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement, et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : "Moi, l'État, je suis le Peuple." C'est un mensonge ! Ils étaient des
créateurs ceux qui créèrent les peuples et qui suspendirent au-dessus des peuples une foi et un amour : ainsi ils servaient la vie.
Ce sont des destructeurs ceux qui tendent des pièges au grand nombre et qui appellent cela un État : ils suspendent au-dessus d'eux un glaive et cent appétits.
Partout où il y a encore du peuple, il ne comprend pas l'État et il le déteste comme le mauvais œil et une dérogation aux coutumes et aux lois. Je vous donne ce signe : chaque peuple a son
langage du bien et du mal : son voisin ne le comprend pas. Il s'est inventé ce langage pour ses coutumes et ses lois.
Mais l'État ment dans toutes ses langues du bien et du mal ; et, dans tout ce qu'il dit, il ment - et tout ce qu'il a, il l'a volé. Tout en lui est faux ; il mord avec des dents volées, le
hargneux. Même ses entrailles sont falsifiées.
Une confusion des langues du bien et du mal - je vous donne ce signe, comme le signe de l'État. En vérité, c'est la volonté de la mort qu'indique ce signe, il appelle les prédicateurs de la mort
! Beaucoup trop d'hommes viennent au monde : l'État a été inventé pour ceux qui sont superflus !
Voyez donc comme il les attire, les superflus ! Comme il les enlace, comme il les mâche et les remâche !
" Il n'y a rien de plus grand que moi sur la terre je suis le doigt ordonnateur de Dieu " - ainsi hurle le monstre. Et ce ne sont pas seulement ceux qui ont de longues oreilles et la vue basse
qui tombent à genoux !
Hélas, en vous aussi, ô grandes âmes, il murmure ses sombres mensonges ! Hélas, il devine les cœurs riches qui aiment à se répandre !
Certes, il vous devine, vous aussi, vainqueurs du Dieu ancien! Le combat vous a fatigués et maintenant votre fatigue se met au service de la nouvelle idole !
Elle voudrait placer autour d'elle des héros et des hommes honorables, la nouvelle idole! Il aime à se chauffer au soleil de la bonne conscience, le froid monstre !
Elle veut tout vous donner, si vous l'adorez, la nouvelle idole : ainsi elle s'achète l'éclat de votre vertu et le fier regard de vos yeux. Vous devez lui servir d'appât pour les superflus ! Oui,
c'est l'invention d'un tour infernal, d'un coursier de la mort, cliquetant dans la parure des honneurs divins !
Oui, c'est l'invention d'une mort pour le grand nombre, une mort qui se vante d'être la vie, une servitude selon le cœur de tous les prédicateurs de la mort !
L'État est partout où tous absorbent des poisons, bons et mauvais : l'État, le lieu où tous se perdent eux-mêmes, les bons et les mauvais : l'État, le lieu où le lent suicide de tous s'appelle -
" la vie ".
Voyez donc ces superflus ! Ils volent les œuvres des inventeurs et les trésors des sages : ils appellent leur vol civilisation - et tout leur devient maladie et revers !
Voyez donc ces superflus ! Ils sont toujours malades, ils rendent leur bile et appellent cela des journaux. Ils se dévorent et ne peuvent pas même se digérer.
Voyez donc ces superflus! Ils acquièrent des richesses et en deviennent plus pauvres. Ils veulent la puissance et avant tout le levier de la puissance, beaucoup d'argent, - ces impuissants !
Voyez-les grimper, ces singes agiles ! Ils grimpent les uns sur les autres et se poussent ainsi dans la boue et dans l'abîme.
Ils veulent tous s'approcher du trône : C'est leur folie, - comme si le bonheur était sur le trône ! Souvent la boue est sur le trône - et souvent aussi le trône est dans la boue.
Ils m'apparaissent tous comme des fous, des singes grimpeurs et impétueux. Leur idole sent mauvais, ce froid monstre : ils sentent tous mauvais, ces idolâtres.
Mes frères, voulez-vous donc étouffer dans l'exhalaison de leurs gueules et de leurs appétits! Cassez plutôt les vitres et sautez dehors. Evitez donc la mauvaise odeur ! Eloignez-vous de
l'idolâtrie des superflus. Evitez donc la mauvaise odeur ! Eloignez-vous de la fumée de ces sacrifices humains !
Maintenant encore les grandes âmes trouveront devant elles l'existence libre. Il reste bien des endroits pour ceux qui sont solitaires ou à deux, des endroits où souffle l'odeur des mers
silencieuses. Une vie libre reste ouverte aux grandes âmes. En vérité, celui qui possède peu est d'autant moins possédé : bénie soit la petite pauvreté !
Là où finit l'État, là seulement commence l'homme qui n'est pas superflu : là commence le chant de la nécessité, la mélodie unique, à nulle autre pareille.
Là où finit l'État, - regardez donc mes frères ! - ne voyez-vous pas l'arc-en-ciel et le pont du Surhumain ?.

toutoum 26/03/2013 09:38


"Et d’ajouter, prophétique : « Nous allons vers un monde différent,
inconnu. Vous ne pourrez pas empêcher la vague de déferler. »"


 


"on mettra la burka et on fera du tir au pigeon"


 


Ouaip, on pourra aussi surveiller les abus de pouvoir ;)


(C'est une forme de sécurité pour une démocratie de pouvoir contrôler les
riches)


Et même, avec quelques pincettes les insectes pourrait faire des casses,
d'ou l'importance d'avoir des anti-drones pour la sécurité de la sécurité. Ca promet de belles batailles dans les airs. Finalement Starwars aura d'abbord lieu sur terre.

Arlette 26/03/2013 01:41


Je n'ai pas regardé ce que c'est - un titre en Anglais - j'ai copié - collé - et quand j'ai regardé : c'est du PORNO !  Je ne réalise pas où
tu veux en venir, appeler le monde BOURRICOTS !  "tu es sans doute un jeune" !

lesage 26/03/2013 01:17


bof on mettra une burka et on fera du tir aux pigeons !!

Arlette 26/03/2013 00:45


http://www.xvideos.com/video1232474/teen_fucked_at_the_beach 


Commentaire n°1 posté par
MAX aujourd'hui à 22h49

Arlette 25/03/2013 22:23


Les drones-papillons d’Israël utilisés à des fins de Renseignement.


Publié le 17 janvier
2013.              






_______________________________________________________


Pour Israël, sur les champs de bataille, les avions de guerre du futur seront accompagnés de drones-papillons “Made in
Israel”. On en parle depuis bien longtemps : les drones-papillons sont là.


Ce qui est nouveau et révolutionnaire dans l’annonce récente de IAI, c’est la mise en route opérationnelle à grande échelle de drones-papillons-espions qui n’existaient que sur le plan expérimental (les industriels Français de l’aéronautique militaire ont aussi tenté de lancer des
drones-papillons). Secret de polichinelle : face à un potentiel de marché considérable, les israéliens sont confrontés à une rude concurrence depuis trois à
cinq ans dans leur leadership mondial en matière de drones militaires et civils. La solution pour faire face à cette concurrence frontale : innover en rafale et créer ce qui n’existait pas.
Avec un avantage en plus qui est très spécifique à Israël : utiliser sur le terrain le matériel ultra-sophistiqué inventé, avant de le vendre sur les marchés mondiaux. Selon un site Russe qui
traite des drones-papillons (1) : « La société Israel Aerospace Industries développe des « papillons » – les drones miniatures. La société met au point deux prototypes de
dispositifs : un petit « papillon » pesant 8 grammes et un grand, dont le poids est de 13 grammes. Les appareils sont alimentés par les
compacts batteries lithium-polymère avec une masse de 2 g, et ils peuvent rester dans l’air pendant 20 minutes. Chaque drone est équipé avec une mini-caméra vidéo, qui ne pèse
que 0,1 g. Un moteur électrique compact, fonctionnant à 7'000 tours par minute, met l’appareil en marche. Des commandes de l’opérateur sont
contrôlées par un système de commande de vol de drones d’une masse de 3 grammes. Les ailes du « papillon » sont fabriquées à la main de fibre de carbone transparent. Les drones - « papillons » seront utilisés à des fins de renseignement ».


(1)  http://french.ruvr.ru/2013_01_15/Israel-cree-un-drone-papillon/


Source : Jerusalem Plus - Des micro-drones papillons AMERICAINS qui s'introduisent par un trou de
serrure, pour espionnage au domicile - je lisais cela, il y a 4 ans déjà !

Archives

Articles récents