thumbnail-740071-article.jpgElenin serait plus grosse

 

Les nouvelles observations d'Elenin dévoilent une comète plus grosse et donc potentiellement plus dangereuse. Des experts prétendent même aujourd'hui que sa taille ne correspondrait pas à une comète ! Elle est tout bonnement à couper le souffle !

 

La vidéo révèle effectivement une taille plus importante de la comète, dans le même temps, le commentateur explique qu'Elenin pourrait éclipser le soleil, mais sans pour autant nous dire dans quelle mesure

 

D'autres part, des vidéos de l'antarctique montrant deux soleils ont disparu de Youtube tandis que nous voulions vous en faire part.

 

WikiStrike ignore encore les dangers - s'il y a dangers - mais nous rappelons que nous sommes là pour passer les dernières nouvelles. Mieux vaut être averti.


Chose est certaine, la comète Elenin n'a pas fini de faire couler de l'encre. 

 

ELENIN will not be Denied, IMAGE 9/23/11 

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike

 

Etrange aussi que le site boursorama, site de bourse contrôlé par l'Etat, nous rédige un article sur la comète Elenin en date du 24 septembre. C'est là assez inquiétant.

 

Comète Elenin: LA FIN DU MONDE !


Samedi 24 septembre 2011

Une comète tombée sur terre il y a 12.900 ans a causé l’extinction de la quasi-totalité des espèces vivantes de l’époque…Elenin ?

Une comète tombée sur terre il y a 12.900 ans a causé l’extinction de la quasi-totalité des espèces vivantes de l’époque... Pourquoi pas Elenin ?




Par Damiens Lanxade

Des chercheurs de l'université de l’Oregon proposent une nouvelle théorie selon laquelle une comète aurait frappé la région des Grands Lacs et réduit les populations humaines il y a 12.900 ans.

Ainsi un impact extraterrestre, probablement une comète, a eu pour conséquence un coup de froid de 1000 ans et a quasiment détruit la culture préhistorique de l’époque ainsi qu'une grande variété d'animaux à travers l'Amérique du Nord… Cette théorie s'appuie sur une couche de terre riche en carbone qui a été trouvée, mais pas définitivement expliquée, sur une cinquantaine de sites en Amérique du Nord. Cette date correspond aussi au début d'une période de refroidissement connue sous le nom de Dryas récent. Les différents sites ont été étudiés par les archéologues Douglas J. Kennett et Jon M. Erlandson de l’université de l’Oregon (UO)".

Les chercheurs suggèrent qu'une inversion dans les courants marins associés à un refroidissement global, cause de l'extinction de nombreuses espèces animales et de la fin de cette période préhistorique méconnue, aient pu être engendré par un évènement subit et de grande ampleur.



Selon la théorie en cours, ce serait la fonte glaciaire qui aurait déclenché les inversions dans les courants marins...Mais une comète aurait pu aussi inverser les pôles. La question reste en suspens. Un séisme assez puissant de magnitude 9 par exemple, est capable de modifier l’axe de la terre et de perturber sa rotation durant plusieurs jours, la terre agit alors comme une toupie qui essaie de se rééquilibrer sur son axe. Une comète qui s’écraserait sur terre, si sa taille et sa vitesse s’avèrent plus que non-négligeables, pourraient très bien perturber la rotation terrestre à tel point que la planète, à cause du méga-séisme provoqué, ne pourrait pas sur le moment retrouvé son équilibre : elle basculerait alors à cause du pôle magnétique perturbé qui, conséquemment, se déplacerait.

En effet, l’incessant ballet de comètes qui se produit constamment au-dessus de nos têtes est un danger perpétuel pour les populations humaines. Les observatoires astronomiques ne sont pas faits pour des illuminés à lunettes et à longues barbes, mais c’est un système de défense planétaire, chaque observatoire est un gardien qui peut prévenir d’une menace imminente, chaque télescope braqué sur la voûte céleste, un sniper prêt, à tout instant, à tirer la sonnette d’alarme. Nos civilisations actuelles ne prennent pas en compte les risques sérieux d’extermination de masse. Chaque gouvernement devrait avoir construit pour ses populations des abris souterrains et sous-marins capables de recueillir des millions de réfugiés. Peut-être même que nous ne devrions même pas vivre à la surface mais en-dessous, ainsi nous ne risquerions aucune extinction d’espèces vivantes.

La comète Shoemaker-Levy 9, par exemple, nous rassure, puisqu’elle ne reviendra plus jamais nous faire peur, et pour cause, elle s'est écrasée sur Jupiter! En 1994, cette comète s'est approchée dangereusement de la planète, s'est brisée en une vingtaine de fragments à cause de la puissante force gravitationnelle de Jupiter, et s'est enfin écrasée sur la géante, produisant de magnifiques explosions. Les points d'impact apparaissaient sous la forme de tâches noires de la taille de la Terre ! Si jamais elle était tombée sur notre planète, la vie aurait été mise en péril, de quoi en faire frissonner plus d'un.

En 1997, nous avons pu admirer la magnifique comète Hale Bopp, qui ne devait revenir que dans 4000 ans, mais Jupiter l'a déviée, raccourcissant la durée de son orbite à 2600 ans. Parfois, elle éjecte au contraire des comètes en dehors du système solaire. Il arrive même que des comètes soient littéralement avalées par le Soleil. Jupiter et le soleil sont pour nous comme des pères qui veillent sur notre planète bleue, ils nous ont sauvé maintes fois du désastre, mais jusqu’à quand ?  La seule chose serait un exode vers des abris souterrains, des prières et beaucoup de chances, car rien ni personne ne peut nous sauver cette fois-ci.

Cette nouvelle théorie propose un grand objet extraterrestre éclatant au-dessus de la région des Grands Lacs. D'après Kennett: « Les concentrations les plus élevées de l'impact des matériaux extraterrestres se trouvent dans la région des Grands Lacs et s'étendent au-delà ».

Cela aurait eu des effets considérables sur les populations humaines il y a de cela 12.900 ans...

Tag(s) : #Astronomie - Espace
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog