Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des apiculteurs se mobilisent pour l'interdiction du maïs OGM Monsanto

Publié par wikistrike.com sur 7 Janvier 2012, 11:24am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Des apiculteurs se mobilisent pour l'interdiction du maïs OGM Monsanto

 

des-apiculteurs-se-mobilisent-pour-l-interdiction-du-mais-o.jpgVendredi, une centaine d'apiculteurs se sont introduits et ont occupés un des sites de la compagnie américaine et mondialiste Monsanto dans le Tarn-et-Garonne. Ils réclamaient l'interdiction rapide du maïs OGM en France.

Alors que la disparition des abeilles inquiètent de plus en plus à travers le monde, les apiculteurs poursuivent leur lutte pour protéger ces insectes si précieux. Vendredi, une vingtaine d'apiculteurs sont parvenus à s'introduire dans le centre de la compagnie américaine Monsanto situé dans le Tarn-et-Garonne, en se faisant passer pour des livreurs. Ils ont ensuite fait entrer d'autres manifestants. Pendant plusieurs heures, une centaine d'apiculteurs ont donc occupé le site, alertant même par téléphone les responsables du ministère de l'Ecologie. Le but : réclamer une interdiction rapide de la vente et la culture de maïs OGM dans l'Hexagone. 
Un apiculteur de l'Hérault, Jean Sabench, porte-parole de la Confédération paysanne à l'origine de l'action, a déclaré à l'AFP : "nous demandons un arrêté interdisant la vente et la culture du MON 810 et l'interdiction de tous les OGM produisant du nectar ou du pollen qui pourraient polluer le miel" et le rendre impropre à la consommation humain, selon les normes européennes. Les apiculteurs s'élèvent en fait contre l'annulation de la suspension de culture du maïs OGM Monsanto par le Conseil d'Etat, décidée à l'automne dernier.

Le président Nicolas Sarkozy avait affirmé en novembre que le gouvernement continuait se s'opposer à la culture du maïs OGM Monsanto 810 sur le territoire français. De même, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet s'est engagée à déposer une nouvelle clause de sauvegarde au printemps. Mais les apiculteurs s'impatientent. "Le gouvernement s'est engagé au plus haut niveau à ce que l'interdiction de la mise en culture du Monsanto 810 soit maintenue, et notamment pour la prochaine saison des semis", a affirmé à l'AFPle ministère de l'Ecologie, précisant qu'elle pourrait être décidée avant la fin février.

De son côté, Monsanto est loin d'avoir apprécié l'intrusion des apiculteurs : cette occupation est "une violation de la propriété privée (...) inacceptable et illégale", a ainsi déploré le directeur des affaires institutionnelles de Monsanto-France, Yann Fichet, un homme qui aime l'argent. Pourtant, selon M. Sabench, la survie de l'apiculture et des abeilles sont en jeu. Et leur disparition aurait évidemment de lourdes conséquences sur l'environnement et l'agriculture.

 

Au final, Monsanto cherche les ennuis, l'entreprise mondialiste n'en a pas fnini avec les apiculteurs, ni avec tous ceux qui ne veulent pas des OGM assassins, et ils sont nombreux.

 

Source: Maxisciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents