Des bateaux de guerre de 25 pays, dont les États-Unis et la Grande-Bretagne, sont massés dans le Golfe Persique prêts à attaquer l'Iran: la guerre de plus en plus proche...


Bases-Militaires-source-LeFigaro.fr_.jpgDéplacer autant de colosses et de soldats ne se fait certainement pas dans une seule et unique visée préventive.  Je rappelle que plusieurs informations, venant d'experts de géopolitique, et de la bouche d'Israël, convergent vers une fenêtre d'attaque se situant entre le 15 septembre et le 15 octobre...

Une armada navale se trouve actuellement dans le Golfe Persique, laissant envisager qu'une attaque d'Israël est imminente.

Cuirassés, porte-avions, sous-marins et des dragueurs de mines de 25 pays convergent vers le détroit stratégique d'Ormuz.  Les dirigeants occidentaux sont convaincus que l'Iran ripostera à toute attaque et qu'elle bloquera la voie de navigation (détroit d'Ormuz) à travers laquelle passe environ 18 millions de barils de pétrole par jours, soit environ 35% du pétrole mondial échangé par voie maritime.

Un blocus aurait un effet catastrophique sur les économies fragiles de la Grande-Bretagne, l'Europe, les États-Unis et le Japon, qui tous dépendent fortement des approvisionnements pétroliers et gaziers dans le Golfe.

Le détroit d'Ormuz est à seulement 21 miles de large à son point le plus étroit et est bordé par la côte iranienne au nord et les Émirats arabes unis au sud.

En préparation préventive face à des représailles de l'Iran, des navires de guerre de plus de 25 pays, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, vont entamer aujourd'hui des exercices qui doivent durer 12 jours.

Source:
Source française: Conscience du peuple
Tag(s) : #Politique internationale
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog