Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des centaines d’oiseaux retrouvés morts après le passage des tempêtes

Publié par wikistrike.com sur 10 Février 2014, 13:02pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

 

Des centaines d’oiseaux retrouvés morts après le passage des tempêtes


 

Capture d'écran de la page Facebook de l'association Hegalaldia.

Capture d'écran de la page Facebook de l'association Hegalaldia.

 

« Si vous vous promenez sur les plages, prenez avec vous cartons et serviettes. Il faut mettre les oiseaux au chaud le plus rapidement possible (l'idéal est une bouillote entre la serviette et l'animal). SURTOUT, ne rien lui donner à boire/manger. »L'appel provient de la page Facebook de l'association Hegalaldia, centre de sauvegarde de la faune sauvage dans les Pyrénées-Atlantique.


En une journée, dimanche 9 février, l'association a recueilli « 46 guillemots de troïl,23 macareux moine et 1 pingouin torda, sans compter tous les oiseaux découverts morts (des centaines) et ceux décédés avant d'arriver jusqu'à nous. » Et cette hécatombe touche toute la côte Atlantique. 

La Ligue de protection des oiseaux (LPO) explique en effet que « les tempêtes successives semblent avoir fortement affecté les populations hivernantes d'alcidés. » L'association donne aussi sur son site des recommandations pour ramasser (sans les toucher directement) les oiseaux morts ou prendre soin des volatiles épuisés, en les conduisant à des centres spécialisés.

 

Selon les associations, interrogées par France info, si certains oiseaux ont des traces de mazout, ce n'est pas le cas de tous. Les oiseaux marins succombent vraisemblablement à l'épuisement et à la dénutrition, à cause des vents et de la forte houle qui, en rendant l'eau trouble, les empêche de pêcher. D'après la radio, les vétérinaires évoquent la mort de 500 oiseaux en Loire-Atlantique, 500 en Vendée, 1000 en Charente, et plus d'un millier sur tout le reste de la côte.

 

Selon le quotidien Sud Ouest« les îles de Ré et d'Oléron, en première ligne des vents d'ouest, ont été les plus touchés par cette hécatombe d'oiseaux de mer épuisés par la lutte contre le vent. » D'après certaines bagues retrouvées sur des oiseaux, beaucoup d'entre eux viendraient des îles britanniques, note aussi le journal.

 

Depuis le 15 décembre, cinq épisodes significatifs d'intempéries ont été recensés en Bretagne. Lors de la dernière tempête, qui a touché le tiers nord-ouest de la France en fin de semaine dernière, les vents ont soufflé jusqu'à 128 km/h à l'île d'Yeu, en Vendée, et 111 km/h à Groix, dans le Morbihan.


 

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/02/10/rafale-des-centaines-doiseaux-retrouves-morts-apres-le-passage-des-tempetes/

Commenter cet article

Iconoclaste 10/02/2014 22:09


Il y a des oiseaux victimes du mazout rejeté illégalement au large par les pétroliers.


C'est le cas en Vendée. Si Bruxelles ne peut rien contre les tempêtes, il faut noter


que cette bande d'incapables engraissés par le contribuable n'a jamais cherché


à sévir contre les criminels de la mer à l'échelle européenne. Les américains, eux,


se sont donné les moyens de lutter contre les auteurs de marées noires et cela


marche. Chez nous : impunité générale.

Archives

Articles récents