Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

"Des centaines de millions" de téléphones suivis à la trace par la NSA

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2013, 10:01am

Catégories : #Politique internationale

"Des centaines de millions" de téléphones suivis à la trace par la NSA


apres-les-emails-les-telephones-portables-sont-aussi_149572.jpgL'agence américaine de sécurité NSA est capable de suivre à la trace des millions de personnes dans le monde en localisant leur téléphone portable, selon de nouvelles révélations

Six mois après les premières révélations de l'ancien consultant Edward Snowden, désormais réfugié en Russie, l'étendue du pouvoir de la NSA, l'agence américaine chargée des interceptions de communications, continue de faire froid dans le dos.

Car, après les emails interceptés par le biais duprogramme Prism, c'est au tour des téléphones portables d'être surveillés. Le "Washington Post" a en effet dévoilé mercredi que l'agence interceptait les données de géolocalisation d'"au moins des centaines de millions" de téléphones portablesdans le monde.

 

L'agence enregistre "près de 5 milliards" de données de localisation par jour, affirme le quotidien américain sur son site Internet. Des informations confirmées par la NSA.

Jusque là, les révélations de Snowden ne mentionnaient, outre l'espionnage de nombreux responsables étrangers, que l'impressionnante collecte des métadonnées téléphoniques, comprenant notamment la durée des appels et les numéros appelés. 

L'intérêt de cette collecte, permise par le dialogue constant entre un téléphone et l'antenne-relais la plus proche et de puissants algorithmes mathématiques, est de "retracer les mouvements et de mettre en lumière des relations cachées entre des personnes", explique le quotidien.

Le volume de données enregistrées par la NSA est proprement ahurissant. Chaque jour, c'est l'équivalent de 27 téraoctets (soit approximativement 27 000 gigaoctets) qui est stocké.

Mais, affirme le "WaPo", qui cite un document interne de la NSA de 2012, ce volume d'informations serait tel qu'il "surpasse notre capacité à digérer, traiter et stocker" les données.

Source
Commenter cet article

Laurent Franssen 06/12/2013 09:05


"surpasse notre capacité à digérer, traiter et stocker"


Qui s'en serait douté ! Et ça ne va pas aller en s'arrangeant,


demandez conseils aux anciens de la stasi, vous en avez récupérés/accueillis un certain nombre.


 

Archives

Articles récents