Des centaines de mots-clé à éviter sur le web si vous ne voulez pas que le gouvernement vous espionne

 

homeland_security_logo.jpgLe Département de la Sécurité Intérieure (Homeland Security) a été contraint de rendre public la liste des "mots sensibles" à la suite d'une demande d'accès à l'information. 

Ces mots et ces phrases servent de déclencheur d'alerte tant sur les réseaux sociaux que sur les sites internet pour déceler des menaces terroristes. 

Parmi ces mots-clé on trouve: "Al Qaïda", "terrorisme" et "bombe sale", et d'autres mots apparemment innocents. 

Publié à cause d'une demande du droit à l'information, cette liste explique comment les analystes du gouvernement sont chargés de patrouiller l'internet à la recherche de menaces intérieures et extérieures. 

Ce rapport montre aussi comment les analystes surveillent les organisations et réseaux sociaux et les médias pour trouver des commentaires anti-gouvernement ou tous groupes dissidents.


Source: Dailymail

Tag(s) : #Science - technologie - web - recherche
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog