Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des centaines de poissons morts retrouvés dans le canal de la Sambre à l’Oise

Publié par wikistrike.com sur 2 Août 2012, 08:17am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

ça continue...

 

Des centaines de poissons morts retrouvés dans le canal de la Sambre à l’Oise, dimanche matin. Pollution ? Les gendarmes enquêtent.

 

canalsambre.jpg« Il y a des dimanches où il serait préférable de rester couché. » Guy Lagasse, le garde-pêche, Gaston Donnay, le président de la Société de pêche « La Patience » d'Etreux, et son vice-président Bernard Blandin sont en colère.

 

Sur le canal de la Sambre à l'Oise, à l'écluse numéro un et sur 200 mètres de long, les poissons remontent à la surface, immobiles, sur le dos.

 

« Cette fois-ci, nous allons porter plainte contre X. Il y a un pollueur, il faut le dénicher. Cela ne peut plus continuer plus longtemps. »

 

Pour Guy Lagasse, c'est tous les ans pareil - même si pas toujours à la même époque : « Regardez, ce sont des kilos de poissons remontés à la surface qui vont pourrir. Ce matin, vers 8 heures, une mousse blanche recouvrait l'eau. Mais avec le vent, elle s'est déplacée, puis a disparu. »

 

Pour Gaston le président du club de pêche, c'est une perte financière, entre 1500 et 2000 euros , qui chaque année réempoissonne l'endroit. Ils intègrent dans l'étang des sandres, des perches, des gardons et des carpillons.

 

Bernard, les bras tendus vers la rive, assiste avec douleur aux dernières minutes de toute cette friture qu'il préférerait voir dans son assiette. Chaque année, ce sont des centaines de pêcheurs qui profitent de ces lieux de paix et de pêche.

 

Contactés, les gendarmes de la communauté de brigades de Guise se sont de leur côté rendus sur place. Ils n'ont pu que constater les dégâts sur la faune. Les militaires ont ouvert une enquête, qui devra tenter de déterminer avec certitude l'origine de la mort de ces poissons.

 

Un technicien en investigation criminelle s'est rendu sur les lieux, et a mené les investigations nécessaires.Une usine située non loin pourrait-elle être en cause ? Rien ne permettait encore de l'affirmer dimanche soir. L'été, parfois, un manque d'oxygène dans l'eau dû à la chaleur suffit pour tuer les bêtes.Pêcheurs comme riverains attendront donc avec d'impatience les résultats des recherches.

 

 

Source © aisne nouvelle.fr

Commenter cet article

Archives

Articles récents