Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des découvertes fabuleuses sur la statue de l'île de Pâques Hoa Hakananai'a du British Museum

Publié par wikistrike.com sur 18 Avril 2013, 08:03am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Des découvertes fabuleuses sur la statue de l'île de Pâques Hoa Hakananai'a du British Museum


 

 

 

 

 

 

Hoa_Hakananai_a.jpg

 

Les archéologues ont fait de nouvelles découvertes surprenantes au sujet de la mystérieuse statue de l'île de Pâques exposée au British Museum. 


En utilisant les dernières technologies d'imagerie numérique, ils ont réussi à trouver de nouveaux éléments sur la religion qui a précipité la chute de ces statues géantes. 

La statue de l'île de Pâques Hoa Hakananai'a est impressionnante à regarder. Debout avec environ 2.4 mètres de hauteur, son expression solennelle regarde fixement les visiteurs du British Museum à Londres. 

Bien que sa façade soit sculptée en douceur, son dos, par contre, n'a rien à voir. Il est rainuré et grêlé de multiples représentations d'hommes-oiseaux: des formes qui ont surgi à un moment où les gens de l'île de Pâques ont abandonné le culte des statues et se sont plutôt tournés vers le culte de l'homme-oiseau. 

Autour de l'an 1600, les Rapa Nui, les habitants de l'île de Pâques, ont fait face à une crise écologique. Ils ont cessé de vénérer leurs statues iconiques et se sont tournés vers la nouvelle religion de l'Homme-oiseau. 

Ce culte inclus un rituel qui repose sur la collecte du premier œuf de sterne sur un îlot voisin. Le premier nageur qui a pu recueillir l'œuf et le ramener en toute sécurité jouissait d'un statut sacré pendant un an. 

En fait, Hoa Hakananai'a représente très probablement un moment où les Rapa Nui se tournaient lentement vers la nouvelle religion. 

Son dos est gravé d'images qui révèlent un aperçu de ce culte. Mais, jusqu'à présent, les chercheurs ont eu du mal à déchiffrer les représentations. 

Aussi, ils ont pris des centaines de photos de la statue sous des angles différents. Ils ont ensuite créé un modèle informatique entièrement texturé de la statue, capable de tourner sur 360 degrés. 

Ensuite, ils ont utilisé une source de lumière virtuelle qui traverse la surface de l'image numérique de la statue. Cela a permis aux chercheurs de visualiser des détails invisibles. Vous pouvez faire la même chose ci-dessous ! 

Mais qu'est ce- que les chercheurs ont donc trouvé ? 

Ils ont noté que les deux hommes-oiseaux sur le dos de la statue étaient l'un mâle et l'autre femelle. Cela leur a permis de donner une histoire narrative complète relative au culte de l'Homme-oiseau. 

La scène montre un poussin mâle quittant le nid, regardé par ses parents mi-oiseaux, mi-humains. 

L'homme-oiseau femelle est représenté par la femelle Komari sur l'oreille droite de la statue, tandis que l'homme-oiseau mâle est sur la gauche représenté par une pagaie, un symbole de l'autorité masculine. 

En plus de ce récit, les chercheurs ont également constaté que la statue n'a pas été placé sur un socle de pierre sur le rivage, comme on le pensait auparavant.

«L'étude de la base conique suggère que, plutôt que d'être le résultat d'un amincissement pour la faire rentrer dans un trou, comme cela est souvent suggéré, il est plus probable qu'elle soit la partie du rocher d'origine à partir duquel elle a été sculptée», a déclaré Mike Pitts, un des chercheurs, "cela peut aussi expliquer pourquoi, comme nous le voyons maintenant au British Museum, il semble pencher légèrement vers la gauche. "

L'étude a été menée par des chercheurs du Groupe de recherche archéologique Informatiqueà l'Université de Southampton et le rédacteur en chef du British Archaeology. 

Source: 

Commenter cet article

Malarya 19/04/2013 01:24


Les hommes oiseaux ? 
Eux aussi vénérai les Annunaki ? :) welcome  

LaParenthese 18/04/2013 23:49


Le probleme avec les nouvelles technologies, c'est que la prochaine refutera les decouverte de l'ancienne....

JASTREBIEC 18/04/2013 21:36


UN HOMME OISEAU MALE....UN AUTRE FEMELLE...! Finalement, ces pasquans étaient d'affreux homophobes

Archives

Articles récents