Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des différences observables dans le cerveau des psychopathes

Publié par wikistrike.com sur 1 Février 2013, 14:04pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

  

Des différences observables dans le cerveau des psychopathes



00000000000.jpgDes criminels violents dont l'évaluation psychologique conclut à la psychopathie présentent plusieurs anomalies dans leur développement cérébral, dont un volume neuronal plus faible dans des zones associées aux émotions et au raisonnement moral, selon une étude québécoise publiée dans la revue Archives of General Psychiatry. 

« Nous avons amorcé ces travaux à la suite de deux constats: les comportements violents débutent très tôt dans l'enfance et la réhabilitation ne réussit pas toujours à réduire l'agressivité », explique Sheilagh Hodgins de l'Université de Montréal. 

« Il existe deux profils de personnalité violente: il y a le jeune qui se sent menacé et qui réagit de façon impulsive et celui qui exerce une violence délibérée et manipulatrice. Les deux profils risquent d'engendrer une personnalité antisociale, mais ceux qui se classent dans la seconde catégorie sont à risque d'être atteint du syndrome de la psychopathie, caractérisé par un manque d'empathie et de remords. » 20 % des détenus des pénitenciers entreraient dans cette dernière catégorie. 

Sheilagh Hodgins et ses collègues ont soumis à l'imagerie cérébrale deux groupes de criminels violents composés respectivement de contrevenants psychopathes et de contrevenants sans syndrome de psychopathie et un troisième groupe témoin, formé de personnes sans antécédent de violence. Les participants, tous des hommes, étaient âgés de 20 à 50 ans. 

Le cerveau des psychopathes différait de celui des deux autres groupes par un plus faible volume de matière grise dans le cortex préfrontal antérieur et dans des zones des lobes temporaux. Un volume plus faible indique moins de neurones (cellules nerveuses). 

C'est la première fois, souligne la chercheuse que de telles différences sont notées entre sujets violents avec et sans psychopathie. 

Liées au système limbique, les zones concernées jouent un rôle dans l'empathie, le raisonnement moral et les mécanismes d'inhibition comme le sentiment de culpabilité. Les anomalies observées pourraient entraîner un déficit dans l'acquisition de ces habiletés prosociales et conduire à la psychopathie ou du moins à son maintien. 

Ces résultats renforcent ceux de travaux précédents menés avec des garçons violents âgés de 10 à 13 ans et présentant des tendances psychopathiques. En comparaison d'enfants non violents, ils avaient une concentration de matière blanche plus faible dans le lobe frontal supérieur droit, dans une zone du lobe frontal droit et dans une zone du système limbique. 

La matière blanche désigne les axones des neurones et il est connu que les axones continuent de se développer jusqu'à l'âge adulte, processus qui semble être perturbé chez les garçons qui tendraient vers la psychopathie. 

Ces résultats confirme l'importance de distinguer les deux catégories de comportements antisociaux dès le jeune âge afin d'élaborer des modes d'intervention adaptés à chaque cas, souligne la chercheuse. « ... ce qui fonctionne avec un groupe ne fonctionnera pas avec l'autre. Il faut aussi savoir que la prédisposition à la violence est là depuis longtemps et que les comportements seront difficiles à changer ».

 

Source

Commenter cet article

tobor 03/02/2013 20:44


@ Jules & Arlette: C'est un épineux problème que cette histoire d'humour qu'on comprend ou pas, de second degré qu'on saisi ou qui échappe... surtout c'est une histoire de modes et de
générations. Actuellement le cynisme s'est fait une place en or dans les rapports humains par le biais culturel qu'incarnent à "merveille" les présentateurs vedettes de la télé depuis les 80's,
les disney's et le cinéma. Ce cynisme qui mèle l'ironie à la mégalo ou saisi n'importe quelle opportunité pour caser un jeu de mot même si la résultante bafoue toute idéologie s'est intégré et
s'intègre encore à une sauce toujours plus piquante. (Aujourd'hui les ados s'appellent "sale pute" entre copines pour être swag et les types "pauv' connard") J'avoue que je trouve ça incroyable
mais c'est comme ça!


Ce genre de forum qui fait abstraction de l'âge des participants réuni toutes les tendances et il n'y aura sans doute pas moyen de faire mieux que d'accepter et de respecter ces différences selon
le besoin de se comprendre...


 

tobor 03/02/2013 20:19


@ Arlette: Il est peut-être temps de créer ton propre site d'infos alternatives, peut-être comprendra-t-on où tu veux en venir ???


En réponse au test de l'amoureux à un enterrement: bien-sûr il aurait pu contacter la famille pour tenter de revoir la femme en question mais justement, c'est un psycho et il a plutôt cette idée
là. En tant que test par-contre j'ai comme un doute car trouver la réponse (il m'a fallu 0,5 seconde) découle plus de la logique que de la sensibilité. Il faudrait que la personne testée puisse
trouver "l'idée de tuer la soeur" elle-même pour signifier quelque-chose...

Arlette 03/02/2013 13:36


Commentaire n°1 posté par
Jules aujourd'hui à 09h27


Jules, ton Avis ! RIEN du TOUT !  Je vis seule depuis Janvier 1968 - jamais de concubinage. Consulter : tu es gonflé - je sais ce que ces gens ont valu dans mon passé. 
Quand tout était à faire dans ma vie, autrefois, ils m'avaient envoyée c....  et aujourd'hui, que je suis en fin de vie avec l'âge que j'ai, je ne vais pas me rendre
chez eux ! Les dégâts qu'ils m'ont fait ! (1976 - 2013).  1978 - 1988 dix années de paralysies arrachée du sommeil et
des sensations de mort imminente - un martyr j'avais vécu - EMG après la levée de l'ischémie Spasme de Trousseau caractéristique. Le Responsable suite à 13 jours d'empoisonnement
par lui, en Privé, aux faux médicaments avait refusé à me revoir à ce jour pour un contrepoison. Au généraliste : maintenant vous prescrivez un Electro-diagnostic de stimulation : ça existe ?
cherche voir le Livre. Alors, il a regardé dans le HAMBURGER et il a prescrit. J'ai été en SUISSE à l'IRM 3'500 FF de ma poche. Plusieurs iridiologues - et plusieurs fois des radios renouvelées.
Et lui, le Monsieur, s'était cloîtré face à moi ! Il est en retraite depuis 1998. Aujourd'hui, d'autres bricoles se sont rajoutées - à revoir, je m'en fous. Je crois même que je
ne me laisserai plus grandement soigner en FRANCE. Aucune confiance. Il y a deux jours, on vient encore de me raconter... à être écoeurée - quant à une Clinique. Concerne le
gendre d'une femme.  -   JULES, je ne veux pas te contrarier - il vaut mieux avoir un Ami qu'un Ennemi. Tant que quelqu'un ne m'a pas causé de tort, je
suis sociable.  Dans n'importe quoi en réactions, il faut avoir des raisons et les gens ont des raisons ! Humour et plaisanterie, je n'ai jamais
compris, de tout temps.  Elle prend tout au sérieux et ne comprend aucune plaisanterie qu'on disait de moi, dans l'adolescence. Mon impérieux  souhait est de
déguerpir de FRANCE pour vivre sous des Cieux plus cléments. 

Jules 03/02/2013 09:27


@Arlette


T'es vraiment grave toi !!!!!!! Va falloir vraiment que tu consultes !!!! Si tu te sens obligée de copier/coller les remarques des autres (en les coloriant !) pour bien les comprendres, tu as
vraiment un gros problème ! Sur le "test" je n'ai jamais dit que c'est moi qui l'avait écrit. D'ailleur j'avais bien dit : "il y a paraît-il ..." Moi aussi je lis et je retiens. Je n'ai jamais
dit non plus qu'il était sérieux !!!!!


Arlette !!!!!!!!! C'ETAIT DE L'HUMOUR !!!!!!!!!! 


Par contre ce quand je dis que t'es grave, là, ce n'est pas de l'humour. Si tu n'es pas fouttu de faire la différence entre l'humoristique et la réalité, entre la vérité et le canulard ... Si tu
pars dans un délire scriptural parce que tu prends chaque mot au pied de la lettre ... Relis bien l'article si dessus, à mon avis tu dois te classer dans une catégorie très voisine de qui est
décrit.

Arlette 03/02/2013 02:00


Pour avoir la chance de recroiser au second enterrement la fille dont il est tombé éperdument amoureux ? :)       Commentaire n°7 posté par
Picco avant-hier à 19h15




Il y a paraît-il un test pour détecter les psychopathes. De mémoire le test est le suivant. Un homme assiste à un enterrement et il remarque dans l'assistance une femme dont
il tombe éperdument amoureux instantanément. Il ne la connait pas et la perd de vue à la fin de la cérémonie. Deux
jours plus tard il tue la soeur de la défunte. Pourquoi ?  Seuls les psychophes peuvent trouver la réponse pratiquement instantanément ... (et les chefs d'entreprises, mais pour d'autres
raisons !)  Vous donnez votre langue au chat ?



Commentaire n°8 posté par Jules avant-hier à 19h10


J'ai déjà LU ce texte, il y a plusieurs années. JULES, c'est tiré par les cheveux ! C'est presque irréalisable. Dans l'assistance
à l'enterrement, il y a sûrement des gens qui la connaissaient et puis, il existe des Détectives privés.  Tuer sa soeur ? La soeur a le même Nom -
donc la dulcinée aurait pu, sans doute,  être retrouvée...  Philosophie : Au Royaume des Aveugles, les
borgnes sont Rois ! 

Arlette 03/02/2013 01:08


Eh, Arlette, tu fumerais pas aussi un peu toi, hum ? :)


Commentaire n°1 posté par Bennu@ hier à 23h29


Je n'ai jamais eu ce vice. J'ai fumé dans toute ma vie : 3 semaines et avais arrêté ! La fumée me dérange, je tousse et les yeux dans le brouillard !
La cendre tombe sur les habits... J'avais arrêté par coquetterie (à 22 ans). Mon père, quant à lui, fumait 3 paquets de Gauloises par jour. Je ne lui disais même rien.
Hier, le 2 février 1968 = 45 ans qu'il a été enterré. Déjà, ... !

Bennu@ 02/02/2013 23:29


Eh Arlette tu fumerai pas aussi un peu toi, hum? :)

Arlette 01/02/2013 23:59


@ Arlette Comme d'hab ... Hors sujet malgré de nombreuses connaissances !


0,5/20 ... pour le temps passé !        Commentaire n°1 posté
par Jules aujourd'hui à 22h01


Jules, tu ne me fâches pas. Je ne sais pas QUI tu es. Demain a.m. le technicien vient (BAC+7 Informatique) - tour, écran, modem, neufs mais
pas réglés mise en route. Le couple est de retour  des îles... elle a rendu visite à son frère.

Jules 01/02/2013 22:01


@ Picco


Bonne réponse !!! (Au moins il y en a un qui suit !)


 


@Arlette


Comme d'hab ... Hors sujet malgré de nombreuses connaissances !


0,5/20 ... pour le temps passé !

Arlette 01/02/2013 21:22


Le Hameau Editeur - 15, rue Servandoni  - PARIS 6e - Ancien Tél. 329 05 50 -
ISBN         2-7203-0057-8 - / BELGIQUE - SUISSE / LAUSANNE : Pierre Marcel FAVRE  29, rue du Bourg  CH-LAUSANNE - 0041 (0 à
Lausanne même) 21 22 17 17 -  ISBN 8289-0032-X   Dictionnaire critique de Psychiatrie - 1976 -
300 pages - Dr. Barthold BIERENS de HAAN, né en 1940, père Hollandais et mère Suisse. PSYCHOSE : Les psychiatres aiment à classer leurs malades. Ils les ont séparés, de longue date, en
psychotiques d'un côté, névrotiques de l'autre. Il s'agissait bien plus d'un classement de personnes que d'un classement de maladies, puisqu'ils ont décrété d'emblée qu'on ne
pourrait être à la fois psychotique et névrotique, donc souffrir simultanément de la maladie psychose et de la maladie névrose. La "maladie"
psychose, pour le psychiatre, est GRAVE. Elle regroupe en fait plusieurs "maladies" tout aussi graves les unes que les autres, notamment la maladie cyclique
maniaco-dépressive et le groupe des schizophrénies. Selon le dogme et la très respectable Organisation Mondiale de la Santé, est psychotique celui  "dont le
fonctionnement mental est altéré au point qu'il ne s'en rend plus compte, qu'il n'est plus capable de faire face aux exigences de la vie en société, ni de maintenir un contact avec la réalité".
Suit une petite phrase lourde de signification : "Le terme n'est ni précis, ni bien défini...". Peut-être. En attendant, le terme et l'étiquette sont apposés tous les jours sur le front et le
dossier de centaines de malades qui doivent bien s'en accommoder. Pour les psychanalystes, la psychose, ou structure psychotique, relève d'anomalie grave du développement
survenue dans la petite enfance. C'est un vilain pronostic. Il vaut mieux ne pas en souffrir, au risque d'être interné dans un Asile Psychiatrique. Il y a bien longtemps, le pire était d'être
atteint et accusé de SORCELLERIE. Plus tard, vinrent les Aliénistes qui désignèrent les FOUS, parmi toute une catégorie de miséreux, de délinquants et de marginaux qui croupissaient, ensuite,
dans les prisons de la Révolution Française. Ce fut le tour des bons vieux psychiatres, qui déclarèrent "le pire de tout, c'est la démence vésanique", puis des moins vieux qui nous disent que la
vraie maladie épouvantable était la schizophrénie. Maintenant, tout cela est oublié et mis de côté. Ce qui est redoutable, depuis l'arrivée des psychanalystes sur la scène de la FOLIE,
c'est la structure psychotique. Finalement, comme certains candidats psychanalystes devenaient un peu trop psychotiques sur le divan, durant leurs analyses didactiques, il a été décidé
que l'horreur n'était plus la structure psychotique, mais la structure psychotique décompensée ou "la soumission absolue et immuable aux processus primaires... !" Mots et verbiages que tout cela.
La psychose reste une très grave "maladie" mentale contre laquelle les psychiatres ne peuvent pas grand chose parce-qu'ils en ignorent tout ! Du moins pourraient-ils
l'admettre et cesser d'enfermer les gens qu'ils appellent psychotiques en prétendant qu'ils sont dangereux, comme pour se convaincre qu'eux au moins, ils ont tout leur bon sens et qu'ils
ne sont pas psychotiques.

Arlette 01/02/2013 20:17


Il y a des choses singulières qui arrivent. Mon caniche femelle, achetée à 3 mois, était née un 8 septembre (Fête
religieuse : MARIE, immaculée Conception, il me semble) ! Le caniche mâle acheté à la S.P.A., à 2 ans, était mort, couché sur le canapé en rentrant du travail à 13 H. un 8 septembre - (il avait plus de 16 ans). Même dates : naissance pour la femelle et mort pour le mâle. Je l'avais porté chez
le Vétérinaire afin qu'il certifie qu'il est vraiment mort et pas dans un coma ! (placer un miroir, s'il n'y a pas de buée)...  Le cadavre est parti dans le Nord et
retour des cendres, car le jardinier... 2°) La soeur, on ne se  parlait plus, depuis 1976.  Son époux est mort en 2012, le jour de mon
Anniversaire. J'avais envoyé une carte de Condoléances et elle a tél. ...

Picco 01/02/2013 19:15


Pour avoir la chance de recroiser au second enterrement la fille dont il est tombé éperdument amoureux ? :)

Jules 01/02/2013 19:10


Il y a paraît-il un test pour détecter les psychopathes. De mémoire le test est le suivant.


 


Un homme assiste à un enterrement et il remarque dans l'assistance une femme dont il tombe éperdument amoureux instantanement. Il ne la connait pas et la perd de vue à la fin de la cérémonie.
Deux jours plus tard il tue la soeur de la défunte. Pourquoi ?


 


Seuls les psychophes peuvent trouver la réponse pratiquement instantanément ... (et les chefs d'entreprises, mais pour d'autres raisons!)


Vous donnez votre langue au chat ?

JASTREBIEC 01/02/2013 18:21


Ce genre d'étude peut s'assimiler à :" quant on coupe  les pattes d'une sauterelle  et qu'on lui dit de sauter, elle n'obéit plus ,donc, elle devient sourde "!...Les "anomalies
neuronales  constatées ne conduisent pas nécessairement   à produire des psychopathes , elles sont très recherchées dans des professions ou  la maitrise des émotions est 
nécessaire .

Arlette 01/02/2013 18:03


Détective du 30 Janvier 2013 :


1°) Un psychiatre : "Cet homme n'est pas psychopathe mais il a tout le potentiel pour le devenir" !    2°)
 Autrefois, les enfants jouaient dans l'herbe... L'autre rétorque : Aujourd'hui, ils la fument !     3°)  "C'EST PAS MOI, c'est elle ! Le prévenu, consommateur de CANNABIS tente de charger sa victime, en
l'occurrence son EX-compagne : - Je reconnais que je fumais plusieurs joints par jour. Mais je tiens à signaler que c'était toujours ELLE, qui les roulait.   4°)  ça ROULE !  - Il y a les camions POUBELLES, commente le Président, les camions PIZZAS et VOUS, vous avez lancé le camion STUPEFIANTS !  
5°)  COMME Picsou...  - Je suis alcoolique, explique un jeune prévenu du Sud de la FRANCE.
C'est comme Picsou avec les dollars. Moi, c'est la même chose, quand il y a des bouteilles...

Archives

Articles récents