Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des échanges boursiers basés sur des superstitions

Publié par wikistrike.com sur 30 Août 2012, 13:26pm

Catégories : #Economie

Des échanges boursiers basés sur des superstitions

 

 

bourse.jpgLa bourse est une énorme machine, très complexes. En comprendre les rouages demande des années d’expérience, on ne s’improvise pas « trader » au pied levé. Shing Tat Chung, un jeune Chinois, a décidé de prendre le système à contre-pied. 

Très sujet aux superstitions, l’homme a fait mûrir son idée d’algorithme depuis qu’il est tout jeune. Il lui aura fallu plusieurs années pour monter son Projet de Fonds Superstitieux. Au cœur du système se trouve, bien sûr, non pas notre boursicoteur en herbe, mais un programme informatique automatique de transactions boursières, baptisé Sid le Robot Superstitieux.

Pour mettre son projet en application dans le vrai monde, Shing Tat Chung a fait appel à de vrais investisseurs prêts à laisser carte blanche à Sid. C’est ainsi que depuis le 1er Juin, cet automate achète et vends nombre d’actions uniquement selon des superstitions. Bannis sont les nombres 13 et les treizièmes jours du mois, l’algorithmechange même de comportement selon le cycle lunaire, la nouvelle lune étant bon signe, la pleine, elle, est de mauvais augure.

Depuis maintenant deux mois d’activité, les résultats ne sont pas géniaux – on pouvait s’en douter – mais certainement pas décourageants. Sid travaillera pendant une année entière. Là, nous pourrons évaluer ses véritables performances. Une approche résolument peu banale de la bourse !

 

Source: Gizmodo

Commenter cet article

Rensk 30/08/2012 16:13


Nous avons en Suisse... Zürich plus précisément, un État dans l'État...


Qui a demandé a un "médium" de dire où investir l'avoir des retraités de l'État... C'est donc du "rien de neuf"

Archives

Articles récents