Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des épinards contre la démence ?

Publié par wikistrike.com sur 14 Septembre 2012, 07:16am

Catégories : #Santé - psychologie

Des épinards contre la démence ?

 

riche-en-antioxydant-les-epinards-pourraient-permettre-de-p.jpgDes chercheurs allemands ont découvert que les fruits et légumes riches en antioxydants, plus particulièrement en bêta-carotène et en vitamine C, pourraient jouer un rôle dans la lutte contre la démence.

Alors que les spécialistes prédisent une augmentation du nombre de malades d'Alzheimer au cours des prochaines années, c'est une étude d'importance que dévoile la revue Journal of Alzheimer's Disease. Celle-ci révèle que les fruits et légumes riches en antioxydants pourraient protéger contre la démence. Plus précisément, ce serait les végétaux riches en vitamine C et en bêta-carotène, tels que les épinards, les carottes ou les abricots, qui pourraient avoir un réel bienfait sur la neurodégénérescence.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs allemands, auteurs de l'étude, ont suivi 74 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et 158 sujets sains âgés de 65 à 90 ans. Au cours des travaux, ces derniers ont été soumis à des tests neuropsychologiques et à des questionnaires portant sur leur mode de vie. Ajouté à cela, leur sang a également été examiné ainsi que leur indice de masse corporelle (IMC). Ceci a alors permis aux scientifiques de constater que les niveaux de vitamine C et de bêta-carotène étaient significativement plus bas chez les participants atteints de démence légère que chez le groupe contrôle sain. 

En revanche, il n'y avait aucune différence entre les groupes en ce qui concerne d'autres antioxydants comme la vitamine E, le lycopène ou le coenzyme Q10. Les auteurs suggèrent ainsi que les fruits et légumes riches en antioxydants pourraient avoir un rôle à jouer pour combattre la démence en remontant ces niveaux trop bas. Néanmoins, "des études longitudinales avec davantage de participants sont nécessaires pour confirmer le résultat que la vitamine C et le bêta-carotène pourraient prévenir l'apparition et le développement de la maladie d'Alzheimer", tempère le Pr Gabriele Nagel, épidémiologiste à l'université d'Ulm.

Des épinards également riches en nitrates

"La vitamine C peut par exemple être trouvée dans les agrumes et le bêta-carotène dans les carottes ou les abricots", confirme t-il cité par le Telegraph. La maladie d'Alzheimer se manifeste par des symptômes qui comprennent notamment une perte de mémoire, des défauts d'orientation et un déclin cognitif. Ceux-ci sont causés par des altérations qui apparaissent dans le cerveau sous forme de dépôts de plaques amyloïdes, de dégénérescence des fibres et d'une perte de synapses. Par ailleurs, le stress oxydatif qui force l'exploitation de l'oxygène du corps humain est également suspecté de jouer un rôle dans le développement de la maladie.

Aujourd'hui, le Pr Nagel et ses collègues ignorent cependant par quels mécanismes les antioxydants pourraient prévenir la dégénérescence cérébrale. En outre, les épinards plus particulièrement avaient déjà été soupçonnés de pouvoir prévenir la démence mais ce, grâce à un autre composé, les nitrates. Une fois dans l'organisme, ces molécules transformées auraient un effet dilatateur au niveau des vaisseaux et favoriseraient donc la fluidification du sang, pour permettre un meilleur afflux au niveau du cerveau. Ceci fournirait alors une meilleure irrigation à certaines zones un peu moins bien perfusées avec l'âge, freinant par là-même le déclin cognitif.

Source: Maxisciences

Commenter cet article

LM 15/09/2012 12:58


Voilà des posts constructifs, merci Jeroe.


Je vais rechercher ce fameux Japonais, et je mettrais le lien.


LM

jeroe 15/09/2012 11:20


bah, c'était un délire pour illustrer l'abus d'épinards radioactifs...


plus sérieusement, il est évident que la radioactivité est une véritable saloperie pour tout etre vivant car elle s'insinue et se stoque dans l'organisme en modifiant ou détruisant l'adn.


on l'a trouve partout, dans l'air que nous respirons, dans la chaine alimentaire (sur les légumes à larges feuilles telles que les salades, l'épinard...les champignons... les produits
laitiers...).


il existe des produits sencés atténuer ses effets:


iode, magnésium, argile...



Alimentation


Une soupe contre la radioactivité ?


par Margaux Jobin, Jeudi 24 mars 2011

Share on facebookShare on
twitter








La soupe de miso, celle servie dans les restaurants japonais, aurait des bienfaits particulièrement bienvenus par les temps qui courent.




Alors que la centrale nucléaire de Fukushima 1 n’est toujours pas sécurisée et que le Japon est aux portes d’une crise alimentaire majeure, les Japonais continuent de faire preuve d’un courage et
d’une dignité admirables. Ce qui ne les empêche pas de s’interroger, sur la gestion du désastre par le gouvernement, sur la stratégie de communication de TEPCO (Tokyo Electric Power
COmpany) et sans doute aussi sur les moyens de se prémunir contre les radiations.


Les autorités les encourageront-elles à consommer en grande quantité de la soupe de miso ? Elles auraient en tout cas tout intérêt à le faire dans la mesure où les tests réalisés par le
centre de recherche universitaire d’Hiroshima (Japon) ont conclu à une faculté d’élimination des radiations insoupçonnée du miso, qui se présente sous la forme de petits cubes blancs de soja
fermenté dans la soupe.


D’après leurs travaux, les personnes qui en mangent régulièrement auraient une résistance plus grande aux radiations, les cubes de miso se logeant dans l’organisme tels de petites cellules
qui viennent ensuite les absorber. Au final, ce sont elles qui sont détruites et non pas nos cellules.


Le quidam pourrait être sceptique mais les expériences conduites sur plusieurs souris ont livré des résultats plus qu’encourageants : après avoir ingéré du miso, plus de 60% d’entre elles ont
en effet survécu alors qu’aucune n’aurait dû réchapper aux doses de radiations qui leur ont été « administrées ». Un motif d’espoir pour des Japonais en pleine tragédie depuis maintenant
douze jours. Encore faut-il que le soja ne fasse pas à son tour l’objet d’une interdiction de consommation dans les préfectures voisines de Fukushima.


LM 15/09/2012 08:20


@Jeroe :Hormis le fait que sa énerve ton truc, je poste en le masquant.


@Laurent détrompez vous c'est déja fait, un Japonais l'a fait, je me souviens qu'on l'avais contacter pour avoir plus d'info, mais sans réponse. (Mai 2010) c'set comme l'inventeur eu moteur
magnétique, pas de réponse (un Japonais aussi)


LM

jeroe 15/09/2012 00:57


ok, je sors...

jeroe 15/09/2012 00:54


alors là, lola, moooooohahaha  !!!!!!!!



Laurent Franssen 14/09/2012 22:44


Personne a l'ere de l'écologie n'est encore parti en guerre découvrir quelles plantes recycle les composés radioactif ?


aterinfo 14/09/2012 11:25


On va faire une génération de Popeye

Lola 14/09/2012 09:56


Bonjour,


 


Les épinards, oui MAIS il y a désormais un gros hic pour l'hémisphère nord: ce sont les légumes à feuille -et surtout les épinards- qui captent le plus les radiations nucléaires et donc celles de
Fukushima : alors cancer ou démence, il va falloir  choisir...

Archives

Articles récents